diableVous avez souvent entendu notre personnel politique – à gauche surtout – snober toute une part de notre corps électoral et surtout une part essentielle du peuple français qui ne pense pas comme lui, recouvrir ses haines et son sectarisme progressiste sous le couvert de « valeurs républicaines à défendre« .
Je dois dire que dans ce numéro de vertueuse indignation républicaine, Manuel VALLS est absolument impayable quand il nous présente son noble profil de bobo côté torero . Hollande n’est pas mal non plus dans ses vertueuses indignations, mais qui peut encore prendre une telle guimauve morale et politique au sérieux ?

Vous aurez déjà compris depuis longtemps que la « République » n’est ni la France ni la « Démocratie »
Vous aurez aussi compris qu’elle ne se préoccupe de la première et ne respecte la seconde que pour autant que l’une et l’autre se soumettent à un certain nombre de principes non négociables élaborés – dès le XVIIIème siècle – dans ses laboratoires d’idées. Je veux parler des Loges du Grand Orient ou, éventuellement, celles de la Grande Loge de France. Et singulièrement dans les « Hauts Grades  » du « Rite Ecossais Ancien et Accepté » (REAA) dont l’un des degrés (il y en a 33) demande à l’initié de s’engager à détruire le trône et l’autel…… même si les dits trône et autel étaient réclamés par les trois quarts de l’électorat.

Bref, comme je l’ai expliqué dans mes précédents articles, la « République » est le nom avouable d’une féroce idéologie anti-chrétienne, élitiste, anti-démocratique (rien de moins « démocratique » que la Franc Maçonnerie) qui s’est imposée par  « ruse et cautèle » à certains moments de notre Histoire, mais le plus souvent par « violence et malice » et dont le messianisme mondialiste conduit à la disparition de notre nation historique. Je n’y reviens pas.

Mais, de même qu’on se garde bien de définir ce qu’est vraiment la « République » (voir mes précédents articles) on se garde bien de nous préciser en quoi consistent ses fameuses valeurs….Oui je sais, si vous posez la question à Manuels VALLS il vous répondra, avec le regarde en biais qui fit le succès de Marlon Brando :  » Mais voyons ! Ce sont l’égalité, la liberté, la fraternité complétées, suivant le cas, par la « tolérance à la différence » , l' »ouverture à l’étranger«  », la « non-discrimination » et j’en passe.

Inutile de répliquer que 8 pays européens sont des royautés et que ces principes y sont respectés sans qu’on ait eu besoin d’instaurer une sanglante république laïque.  On vous répondra que ce sont des monarchies soliveaux gouvernées par les immortels principes de 89. Soit.

Alors, pour ne pas en rester aux slogans républicains et à la tactique de la poudre qu’on jette dans les yeux du pauvre citoyen dès que la nomenklatura républicaine/maçonnique se sent menacée dans son magistère politique et dans ses intérêts ,  je me suis amusé à définir les valeurs vraies, intérieures de la doctrine « républicaine », les principes d’où elles tirent leur dynamisme propre. Et vous ne serez pas surpris de constater que tout se ramène à la promesse du Serpent :  » Vous serez comme des Dieux ! « .  Mais pour être « comme des Dieux » encore fallait-il nous libérer du vrai Dieu, Celui qui nous a créés et que nous révèle le Christ, Dieu fait homme.
Vous n’êtes donc pas surpris que la République (ou la Révolution, ou la Maçonnerie, tout cela est équivalent) ait fait de la LIBERTE, l’outil privilégié pour détruire une société construite sur des principes chrétiens.
Ce qui vous permettra de mieux comprendre les aberrations actuelles auxquelles on nous soumet…au nom de la Liberté!

Je dois reconnaître qu’il fut des époques où la République, tout en restant furieusement anti-catholique, avait conservé tout ce que la pensée chrétienne avait apporté dans l’édification d’une société harmonieuse parce que humaine; humaine parce que douée d’institutions respectant la loi naturelle et l’ordre surnaturel qui fondent les conditions de notre plein accomplissement.
On pouvait donc s’en accommoder.

Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Depuis la conquête, en 1981, des institutions françaises par l’idéologie socialiste et révolutionnaire  (fondamentalement anti-chrétienne et anti-nationale dans son essence même) et l’irruption d’un Libertarisme aveugle et agressif en 1968, plus rien ne s’est opposé à la destruction de notre société. Et surtout pas les ectoplasmes dits de droite qui partagent les mêmes apriori philosophiques que ceux de gauche, à quelques nuances près.

Il serait temps que nous en prissions conscience même s’il ne nous reste que le recours à la Providence pour garder l’Espérance.

LES DIX COMMANDEMENTS DE NOTRE REPUBLIQUE MACONNIQUE & LIBERTAIRE.

J’ai conçu l’énoncé de ces « principes » sous la forme d’un nouveau Décalogue Maçono-Républicain. Logique puisque Lucifer est celui qui imite et invertit et qu’il est à l’origine de cette entreprise de perdition que nous supportons maintenant depuis plus de deux siècles.


I – Tu n’auras pas d’autre DIEU que moi. 

 

II – Tu ne te feras pas d’idole ni de représentation quelconque de ce qui se trouve en haut dans le ciel, ici-bas sur la terre, ou dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras pas devant de telles idoles et tu ne leur rendras pas de culte, car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu qui ne tolère aucun rival : je punis les fils pour la faute de leur père, jusqu’à la troisième, voire la quatrième génération de ceux qui me haïssent. Mais j’agis avec amour jusqu’à la millième génération envers ceux qui m’aiment et qui obéissent à mes commandements

I – Tu voueras une haine inexpiable à la Trinité Chrétienne et n’adoreras que le Grand \  Architecte \ de l’Univers \ source de toute émancipation, de toute transgression. 


II – Tu feras de l’HOMME ton seul et unique Dieu et réaliseras les promesses de Lucifer au Jardin d’Eden.

Tu feras de ses désirs désordonnés, la source de tous les DROITS.

Tu t’émanciperas de tout DEVOIR hors celui de respecter les Commandements Maçonniques et Républicains qui te sont ici révélés.

Ainsi établiras-tu la LIBERTE en tous domaines.


III – Tu n’utiliseras pas le nom de l’Éternel ton Dieu pour tromper (ou de manière abusive), car l’Éternel ne laisse pas impuni celui qui utilise son nom pour tromper. 


III – Tu useras largement du nom de l’Eternel que tu as apostasié pour dominer ceux que tu n’as pas encore convertis à la gloire du G \ A \ U \ s’ils se mettaient au travers de tes œuvres à Son \ service. 


IV – Pense à observer le jour du repos (ou sabbat) et fais-en un jour consacré à l’Éternel. Tu travailleras six jours pour faire tout ce que tu as à faire. Mais le septième jour est le jour du repos consacré à l’Éternel, ton Dieu ; tu ne feras aucun travail ce jour-là, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui réside chez toi ; car en six jours, l’Éternel a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s’y trouve, mais le septième jour, il s’est reposé. C’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du sabbat et en a fait un jour qui lui est consacré. 


IV –
Pense à observer la Tenue périodique de ta Vénérable \ Loge \Œuvres-y avec tes Frères \ au règne du G \ A \ U \ sur la société.

Occupe le reste de ton temps à la conduite de tes affaires. Surtout le dimanche car le G \ A \ U \  et Ses serviteurs ne doivent jamais interrompre leurs efforts pour subvertir les Institutions voulues par l’Eternel mon ennemi.


V– Honore ton père et ta mère afin de jouir d’une longue vie dans le pays que l’Éternel ton Dieu te donne 


V – Oublie ton père et ta mère.Ils ne sont que de chair.

Mais sois tout entier Fils de la Veuve et fidèle soutien de la République que le G \ A \ U \ a instituée comme ton unique famille et ton unique patrie.
Ainsi réaliseras-tu le principe de FRATERNITE.


VI – Tu ne tueras point 


VI- Tu ne tueras point l’assassin, le violeur, le terroriste mais tu les utiliseras habilement pour détruire la société chrétienne.Mais tu tueras les enfants à naître dans le sein de leur mère et les vieillards dans leur lit, s’ils offensent tes intérêts ou te causent quelque déplaisir.

Tu seras alors béni du G \ A \ U \

Lui qui en instituant l’homicide légalisé, réhabilite Caïn assassin de son frère Abel parce qu’il était aimé de Dieu.


VII – Tu ne commettras pas d’adultère 


VII – Tu copuleras autant que tu veux.Pour cela tu ne prononceras aucun serment, n’accepteras aucun sacrement hors de ceux qui font de toi un fidèle serviteur du G \ A \ U \ et de la Révolution qui accomplit Son règne sur la Terre grâce à la République.

Libre de tout engagement tu ne pourras donc jamais commettre l’adultère.

 


VIII – Tu ne commettras pas de vol 


VIII – Tu ne pourras jamais commettre de vol.
Emancipé de toute filiation divine seule comptera pour toi la loi humaine qui libère les désirs et les ambitions individuels.

Tous les  biens de la Terre étant offerts à toutes les convoitises, tu ne saurais donc voler quand tu te procures ce dont tu t’estimes légitimement frustré.

Ainsi s’établira le règne de l’EGALITE par la mise en œuvre de la cupidité universelle.


IX – Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain 


IX – Tu ne pourras jamais porter de faux témoignage contre ton prochain, car la vérité absolue n’existant pas, seule compte  ta vérité du moment qui peut ne pas correspondre à la sienne.


X – Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain, tu ne convoiteras ni sa femme, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni rien qui lui appartienne. 


X – Tu pourras convoiter tout ce que tu veux.

De même que ce qui t’appartient de droit t’est refusé par des lois injustes – notamment la loi de propriété –  du simple fait que ce sont des lois, toutes tes convoitises sont par avance légitimées.

Comment pourrait-on te blâmer de convoiter quoi que ce soit lorsque mon règne s’est établi au jardin de l’Eden par l’instillation de la convoitise dans le cœur de l’Etre Humain ?

Laisser un commentaire

Statistiques
  • 575798Visiteurs Total:
  • 71Visiteurs aujourd'hui:
  • 97Visiteurs hier:
  • 2Visiteur(s) en ligne:
Archives