« VADE-MECUM »
de l’Anthropocosmologue
en recherche

 Ci-après un jeu de Fiches et Résumés qui constitueront la base de votre « vade-mecum ».

Celui-ci vous aidera à construire vos interprétations en vous fournissant les significations symboliques nécessaires.

A charge pour vous de l’enrichir de toutes les occurrences, extensions et dérivations que vous serez amené(e)s à découvrir au cours de vos propres réflexions et analyses.

 Il vous suffira de cliquer sur « Vade Mecum » dans le titre pour accéder aux fiches et documents

10 réponses à to “ » VADE MECUM ASTRO « ”

  • Courtois Florence:

    Bonjour ,
    Votre site est très intéressant et je vous remercie de m’accepter .
    Bien cordialement , Florence .

  • Marine:

    Bonjour Monsieur

    Vous êtes en direct à l’instant (ou en rediffusion) sur radio Courtoisie. Passionnant. J’ai toujours cherché un point de rencontre entre la méta et la physique. La physique quantique est passionnante en ce qu’elle semble receler « les attributs de Dieu »… Je lirais votre livre

    Cordialement

    • Chère Madame,

      Je vous remercie pour votre commentaire qui me touche beaucoup.
      Pour le reste je dirai qu’il nous faut ouvrir plus grand notre perception en ce que la physique quantique n’est pas la seule à receler « les attributs de Dieu ». Toute la nature n’est qu’une vaste manifestation de la puissance créatrice – infinie – de Dieu.
      Disons plutôt qu’il y a plusieurs niveaux de découverte et de compréhension de cet acte créateur. La physique quantique en est un qui nous révèle la présence d’un « Réel voilé » – pour reprendre une expression de Bernard d’Espagnat – derrière l’organisation physique de l’univers.
      L’Astrologie en est un autre qui permet de saisir notre place dans le grand ordre régi par l’espace et le temps.
      Chacun de ces niveaux est spécifique dans sa nature et dans sa fin… il suffit de ne pas les confondre les uns avec les autres et de ne pas prendre les uns comme la cause des autres, comme le font certains astrologues.
      Bien cordialement à vous et encore merci pour votre commentaire.

      LSM

  • Catherine FISCHER:

    Au plaisir de vous entendre encore !!!

    • Merci beaucoup. J’ai proposé à Radio Courtoisie la création d’une émission régulière consacrée à l’Astrologie. Si ma proposition est relayée par la demande des auditeurs, il est possible que cette émission voie le jour.
      Bien à vous

  • Marie:

    Bonjour Monsieur,

    je vous poserai une seule question. Peut-être aurez-vous une réponse à nous communiquer. Pourquoi tant de gens (de tous âges…et plus spécialement ceux de la cinquantaine, voire de la soixantaine) se posent la question : « Que suis-je venu-e faire sur cette terre »?

    Bien à vous,
    Marie

    • Pour deux raisons :
      – 1/ C’est la seule question qui vaille qu’on se creuse la cervelle et elle intervient quand les passions diverses qui nous « distraient » du sens de notre vie commencent à s’apaiser. C’est à dire à partir de la fin de la quarantaine.
      – 2/ Elle nous force alors à découvrir que la raison de notre existence dépasse notre existence et les pauvres moyens intellectuels dont nous nous serons d’habitude pour résoudre nos difficultés existentielles, temporelles.
      Elle nous force donc à constater notre totale incomplétude.
      Elle nous donne alors une chance de nous élever au-dessus de notre animalité, puisque les animaux et les plantes ne se posent pas ce genre de question : ils vivent et meurent, tout simplement.
      Platon, par la bouche de Socrate, nous apprend que nous ne chercherions pas si nous n’avions pas déjà une vague connaissance de la réponse. Comment, en effet, chercher un trésor si nous n’avons même pas la notion de ce qu’est un trésor ?
      Cette question représente donc la présence et l’appel en nous de l’Infini – que nous voulons la plupart du temps ignorer superbement – et nous donne une chance de découvrir que c’est en Lui que nous trouverons la réponse et la justification de notre existence.
      Bref, elle nous permet de ne pas mourir idiot. Même si nous n’avons pas trouvé sa réponse…
      « Tu ne me chercherais point si tu ne m’avais déjà trouvé »…

      Bien à vous

      LSM

  • avitabile jacques:

    bonjour Louis,
    réaliser cette expérience avec l’unité avec l’infini ,c’est juste l’essentiel

     » tu ne me chercherais point si tu ne m’avais déjà trouvé  » c’est très beau

    amitiés
    jacques
    peux tu stp me redonner ton mail, merci

Laisser un commentaire

Statistiques
  • 402789Visiteurs Total:
  • 28Visiteurs aujourd'hui:
  • 166Visiteurs hier:
  • 4Visiteur(s) en ligne:
Archives