J’ai eu l’idée, ces derniers jours – et je regrette vivement qu’elle ne me soit pas venue plus tôt – de me pencher sur le sort de l’Union dite Européenne, à travers ses données astrologiques :

  • REFERENDUM de MAASTRICHT : 20.09.1992 – 20.00 (heure de fermeture des bureaux de vote en France)

  • Naissance effective de l’UNION EUROPÉENNE: 01.11.1993 – 00.00 Maastricht (la naissance calculée pour Paris ne change pas grand-chose).

Et j’avoue que je n’ai pas regretté que l’« esprit », souvent facétieux de dame Astrologie, m’ait soufflé à l’oreille l’idée d’aller y regarder de plus près dans la carte du ciel de ces constructions idéologiques. Car s’il fallait une énième démonstration des qualité épiphaniques, iconiques et révélatrices de l’Astrologie, on peut dire qu’avec ce travail nous sommes servis.
Certes – et je pense que je me dois de le rappeler à chaque occasion – cet article demande une connaissance minimum du langage et des techniques astrologiques pour être lu avec profit. Je n’y puis rien, mon site est d’abord un site astrologique, ce qui implique des contraintes auxquelles je dois me soumettre et, par là même, soumettre mes lecteurs.
Mais les choses sont malgré tout assez parlantes d’elles-mêmes pour que je puisse espérer me faire comprendre de tous et de toutes.

REFERENDUM DE MAASTRICHT

Si on accepte l’idée qu’en Astrologie Mondiale (nom courant utilisé pour l’astrologie qui se préoccupe des grandes évolutions collectives et politiques) la Maison X (y compris le MC) en Capricorne représente le pouvoir politique, institutionnel, administratif en général ; et la Maison IV en Cancer, le peuple et la nation, on ne peut pas ne pas constater que nous avons affaire à un conflit qui tend à imposer une utopie idéologique (Neptune) et technocratique (Uranus) à un peuple (la Lune) et à une nation (le Cancer : l’origine, les racines, les sources vives) ; réalités vitales fortement agressées, mises en danger même, et toutes prêtes à en découdre le moment venu : Mars conjoint à la Lune en IV. Est-il rien de plus conflictuel, violent, réactif, qu’une conjonction Lune/Mars mal aspectée ? Or, cette conjonction est effectivement très mal aspectée ici puisqu’elle ne forme que des dissonances aves les autres configurations du thème.

Vous connaissez tous l’opinion de Pascal pour qui le nez de Cléopâtre – s’il eut été plus court -, eut changé la face du monde. Ici c’est la prostate de Mitterrand qui a joué le rôle du nez de Cléopâtre. Rappelons nous que le référendum de Maastricht qui allait placer la France sous la tutelle de la secte mondialiste sous l’apparence d’une Union Européenne de pure circonstance, ne fut gagné que d’un point (51%) ! Et que ce qui l’emporta chez les bonnes gens de France, ce fut l’annonce de l’opération de la prostate de Mitterrand réalisée à la date du 11 septembre 1992 et annoncée le 12 ! C’est à dire 8 jours avant le référendum. Opération d’un cancer dont il connaissait l’existence (tenue secrète comme le révèle son médecin, le Dr Claude Gubler, dans un livre qui fit grand bruit) depuis l’automne 1981. Ce qui fit que tous les bilans de santé depuis cette date furent des faux. Avec Maastricht, ce président plus Vidocq que Machiavel, passa du « faux » à « l’usage de faux » car il savait que l’annonce de son opération, déclencherait un mouvement de sympathie en sa faveur et influerait sur les résultat du scrutin. Ce qui advint. Si bien qu’on peut dire qu’entre tant de mauvais coups que cet aventurier politique porta à la France, le coup de la prostate ne fut pas le moindre.

Or, très curieusement, une conjonction Lune/Mars, en astrologie individuelle, évoque souvent une probabilité d’agression ou d’opération chirurgicale ; et le Cancer, désigne globalement la région qui englobe la prostate. Curieux non que la même configuration reflète deux types de situation et d’événement qui, pour le commun des mortels, n’ont aucun point commun ?

Curieux seulement pour ceux qui ignorent cette loi qui établit un lien d’analogies et de correspondances universelles entre tous les plans de manifestation d’un cosmos partout présent à lui-même et la nature sémantique de l’Astrologie seule apte à rendre compte des correspondances entre tous ces plans.

Remarquons, dans le même ordre d’idées, que cette agressive conjonction Lune/Mars « agresse » la triple conjonction Jupiter, Soleil, Mercure – autorité, pouvoir, chef, roi, président – à la fin de la Vierge (6ème signe) en Maison VI : lieu de souffrance et de limitation, évoque parfaitement le sort d’un personnage important – le chef d’État en l’occurrence – hospitalisé et opéré pour résoudre des problèmes de santé.
Mais nous sommes devant la carte du ciel d’un Référendum et nous devons abandonner l’interprétation individuelle et personnelle, pour aborder le plan véritable où elle doit être analysée : le plan historico-politique.
Or, ce qui ressort de cette figure, c’est effectivement l’image d’un pouvoir (celui des États) ou d’une autorité, affaiblie, enfermée (Maison VI) qui n’est plus en mesure d’imposer sa volonté sur son propre domaine de compétence : la nation. Une nation castrée de son propre pouvoir de se gouverner elle-même du fait de l’assujettissement de son autorité suprême à des pouvoirs étrangers . Ce qui est de plus en plus apparu ces derniers temps avec l’usage que font des traités européens, les fidèles gardiens de la ploutocratie mondialiste chez nous : Conseil constitutionnel, Conseil d’État, Cour des comptes, Haute Administration  judiciaire, sans oublier les différentes « Cours » européennes qui veillent scrupuleusement à éteindre toute velléité d’indépendance d’esprit et d’action de la part des peuples pourtant censés « se gouverner par eux-mêmes ».
En résumé nous avons l’image d’une autorité quasi dictatoriale et supranationale (et même suprahumaine tant elle semble éloignée des réalités nationales) ignorant la vie, la réalité et la volonté des nations (la nôtre en particulier) et tenant les gouvernements légitimes que ces nations se sont données à peu près dans l’état d’impuissance qui était celui de François 1er dans les geôles de Charles Quint et y laissant ses deux fils en otage, ou celui de Louis XVI aux Tuileries après que la Convention ait pris de pouvoir et qu’il ne quitta que pour monter sur l’échafaud. Comme hier la minorité enragée – l’élite de l’époque –  coupait la tête au roi et décérébrait la nation, l’élite apatride et internationaliste qui noyaute la cinquième république, a accepté de se faire couper les c……s par l’occulte puissance impériale qui tire les ficelles à Bruxelles, se souvenant que les eunuques qui servaient les « Fils du Ciel » en Chine étaient toujours prospères et fort bien nourris ; sauf que le « Fils du Ciel » de l’époque a été remplacé par  les « Fils des ténèbres [1] » aujourd’hui.

DYNAMIQUE DES ASPECTS.

Or, ce bel ensemble astrologique que je viens d’évoquer, semble devoir être mis à rude épreuve dans les mois qui viennent.

PLUTON

C’est d’abord le travail silencieux mais en profondeur de PLUTON (corruption et régénération – mort et renaissance) qui a commencé un lent travail de remise en question (j’espère de « restauration ») des symboles de l’autorité naturelle (Soleil et Jupiter) à partir de fin février 2020. Travail qui devrait devenir pleinement apparent et évident à partir de juin 2024 puisqu’il touchera alors les symboles mêmes de la conscience intellectuelle (Mercure) et morale (Vénus) jusqu’en fin 2025.
Il s’agit donc là essentiellement d’une longue période de remontée à la lumière, dans les consciences collectives et individuelles, des implications réelles du traité de Maastricht.

NEPTUNE

Du moins est-ce ainsi que je traduis cet aspect en fait assez mystérieux.
Travail de mise à jour, ou de mise en évidence, soutenu par le lent transit de NEPTUNE (illusions, brouillards, grandes utopies messianistes ou collectivistes) qui, lui aussi, s’oppose à Jupiter-Soleil depuis mai/juin 2022 et ne terminera son lent travail de désoccultation ou de dévoilement que dans le courant 2026.

URANUS

Et nous arrivons à URANUS (le grand dynamiteur) qui, lui, ne fait pas dans l’obscur ou le mystérieux, mais dans l’aveuglant et souvent d’explosif. Or URANUS (le « Grand Éveilleur » des consciences) vient solliciter, animer, réveiller le trio JUPITER-SOLEIL-MERCURE que je considère comme expressif des principes naturels et traditionnels de l’autorité, notamment sur le plan national, de juin 2024 à avril 2025 ! C’est à dire qu’il couvre la période qui va des élections dites européennes à celle des législatives… voire présentielle si, d’aventure, Pinocchio et maman Geppetto  décidaient de se refaire une santé au Touquet. Vous avouerez que cela ne s’invente pas !
Dans le même temps URANUS s’est opposé à PLUTON natal de l’UE, de juin 2023 à mai 2024, ce qui, pour le moins, ne peut que signaler que nous sommes entrés dans une période de crise intense qui peut remettre en question les fondements mêmes de ce que ce référendum avait pensé inscrire dans le marbre de l’Histoire.

SATURNE

 Mais ce n’est pas terminé car après Pluton, Neptune et Uranus, c’est Saturne (Chronos) qui entre en jeu. Pour le moment assez silencieux, je remarque qu’il entrera en opposition radicale à JUPITER-SOLEIL-MERCURE d’avril 2025 à mars 2026.
Après les passages des corps célestes précités, je comparerai le travail de SATURNE (éprouver la résistance ou la pérennité de ce qui paraît solide pour le consolider ou le détruire car obsolète) à celui des « nettoyeurs » dans les films et séries criminels (je pense en particulier à « La liste noire » où ce rôle est mis très en valeur). Il s’agit de faire place nette en évacuant ce qui dans une situation quelconque, est devenu non seulement inutile mais dangereux et contre productif.
Je pense donc que l’avenir, quant à ce qui a été édifié à Maastricht, devrait révéler une période de remise à jour, très radicale voire déterminante durant les périodes que j’ai évoquées et même au-delà. Je ne sais ce qu’il en sera du projet primitif, mais il est évident que les institution européennes telles que définies dans ce traité, risquent de se trouver radicalement revues et corrigées.
Le seront-elles ? Et dans quel sens ?

C’est là où la liberté humaine intervient.
N’oublions jamais que, quelle que soit notre opinion sur quelque sujet que ce soit, si nous pouvons nous appuyer sur les mouvements des corps célestes pour tenter de cerner aussi clairement que possible, le moment où un certain nombre d’actions doivent ou devront être entreprises parce qu’elles sont devenues indispensables à l’évolution des choses et aux nécessité de l’Histoire, ces mouvements – qui ne sont que des « signaux » – ne préjugent en rien de la qualité des initiatives qui seront prises pour les traduire dans les domaines de l’action : un feu rouge ne vous contraint pas plus à vous arrêter, qu’un feu vert à avancer. La preuve c’est que nombre de personnes prennent un malin plaisir à les transgresser. Quitte à en supporter les conséquences et/ou à les faire supporter aux autres éventuellement.
En d’autres termes un aspect, un transit planétaire n’est ni bon, ni mauvais en soi. Il indique l’apparition d’une nouvelle phase dans la marche de monde, il dessine une nouvelle forme archétypale qu’il faut savoir déchiffrer en l’adaptant aux nécessités concrètes telles qu’elles apparaissent pour ce moment précis. Mais, en aucun cas, un transit, un mouvement, un aspect, ne désignent un contenu obligé.
Celui-ci relève de notre lucidité, de notre responsabilité, de notre rapport à la vérité et de notre souci constant de comprendre les situations et de résoudre les défis qu’elles nous posent, dans la perspective de concourir ou non, au Bien Commun. 

L’UNION EUROPÉENNE

Celle-ci est née officiellement le 01.11.1993 à 00.00 et je lui ai choisi Maastricht comme lieu de naissance, mais on aurait pu choisir Paris que cela n’aurait pas changé grand-chose dans l’économie générale de la carte du ciel de cette naissance.
Le premier coup d’œil sur ce thème pour un Astrologue passionné d’Histoire comme moi, est saisissant ! En effet l’image du thème de Martin Luther à la fin du XVème siècle et celui de Joseph Goebbels à la fin du XIXème, ne peut pas ne pas spontanément se présenter à son esprit :

  • Même amas de plusieurs corps célestes – dont le SOLEIL bien sûr – autour du FC (fond du ciel) en SCORPION : instinct de domination, goût du secret, goût pour l’occulte et les mystères, envie de bouleverser et transformer les choses, érotisation, et parfois une certaine violence, écrit un de mes collègues à propos des principales analogies du signe.

  • Même Asc (Ascendant) en LION : volonté, détermination, ambition, courage, héroïsme, vitalité, création, confiance, audace, orgueil, éclat, dramatisation, conquête, sûreté de soi, avec le risque d’un net penchant à la domination, à la vanité, à l’autoritarisme, à l’entêtement, à l’intolérance, au narcissisme, à la violence …. et quelques autres traits de caractère que vous trouverez évoqués dans la plupart de vos manuels.

Si on associe la signification de ces deux points-clés du thème – Asc et signe solaire – on aboutit très aisément à la conclusion qui s’impose : une volonté farouche (Asc Lion – le Soleil, maître du Lion, étant en Scorpion) de transformation et de métamorphose qui passe par la phase corruption-destruction-recombinaison (Soleil – Mercure – Mars – Pluton) des héritages du passé (Maison IV) tels qu’ils s’incarnent au moment considéré, au profit d’une nouvelle figure de l’idéologie prométhéenne mise en œuvre par la révolution française et son universalisme délirant : URANUS-NEPTUNE, étroitement conjoints à 18° du Capricorne au sextile de l’amas Scorpion.
Si on considère que les signataires du Traité de Maastricht, concepteurs de cette figure de l’Europe qui naît au 01.11.1993, ne sont que les exécuteurs plus ou moins complices d’une volonté beaucoup plus profonde, farouchement et irréductiblement décidée à dissoudre l’Europe occidentale et chrétienne au profit d’une entreprise de domination mondiale (luciférienne), le rapprochement avec Luther et Goebbels se comprend de lui-même.

  • Le premier, sous couvert de retour aux sources, a porté un coup terrible à l’Église qu’il prétendait réformer mais à laquelle il a mis le feu, plongeant l’Europe dans une guerre qui a duré près d’un siècle et dont elle est sortie profondément divisée.

  • Le second a mis tout son génie de la propagande, perfide et dévastateur, au service d’une autre volonté de domination de l’Europe, violente et païenne, celle d’Adolf Hitler (et de ceux qui l’avaient formé).

  • Le premier a laissé le subjectivisme, le relativisme, le culte du profane en lieu et place du sacré, en héritage à l’humanité occidentale.

  • Le second a légué aux hommes politiques qui animent le théâtre de la vie démocratique le plus bel adage qui soit : plus le mensonge est gros, mieux il passe. Et Dieu seul sait si des personnages comme Mitterrand ou Macron – pour ne citer que les plus doués – ont su et savent encore s’en inspirer

Le fait que cette pseudo-Europe – 51ème État des USA et embryon d’un futur gouvernement mondial, tout à la fois – n’est qu’un mensonge néfaste, profondément contraire aux lois de la vie, c’est que cette vaste combinaison de 4 corps célestes dans le signe de mort du Scorpion et dans la Maison IV (qui, par ailleurs signifie aussi « la fin des choses » dans l’Astrologie traditionnelle, à savoir le passage de la vie à trépas) s’oppose violemment au symbole même de la vie naturelle, charnelle, enracinée telle qu’elle s’exprime dans une Nation qui n’est autre chose qu’un Organisme, un Être Vivant : Corps (le territoire et le peuple) Âme (sa culture, ses mœurs, son art de vivre) Esprit (ses croyances, sa religion, ses aspirations au Bien et au Vrai). Je veux parler, bien sûr, de la LUNE en Taureau, image aussi parlante que possible des analogies qui peuvent s’établir entre la Mère et la Nation qui nous ont toutes deux ouverts à la vie : biologique et affective pour l’une, culturelle et patriotique pour l’autre.
C’est pour cette LUNE en Taureau (la Patrie charnelle) qu’un million-cinq-cents-mille jeunes hommes ont donné leur vie entre 1914 et 1918, pas pour établir le pouvoir d’une Commission Européenne dont personne (sauf les initiés) sur quels critères ses membres tous puissants – qui ne sont soumis à aucun vote – sont choisis et nous sont imposés.
Choses extrêmement curieuse (cette manie de faire des rapprochements souvent significatifs !) la carte du ciel de Foutriquet 1er présente une dissonance qui me semble faire particulièrement  écho à celle de l’UE telle que je viens de vous la décrire :

  • Emmanuel MACRON : Lune 15° Taureau affrontée à URANUS 15° Scorpion, en double conflit à MARS 12° Lion.

  • Thème de naissance de l’UE : Lune 25° Taureau – affrontée à MARS-PLUTON, tous deux à 25° Scorpion.

Dans le 2ème cas URANUS est remplacé par PLUTON, mais il n’est pas pour autant absent de la configuration puisque situé à 19° du Capricorne il forme un trigone avec la Lune, et un sextile avec MARS-PLUTON.

Conclusion possible : l’UE (et son « État Profond ») ne pouvaient pas trouver meilleur  homme-lige qu’Emmanuel Macron pour vanter leurs immenses vertus civilisatrices et favoriser l’asservissement définitif de ce qui fut – et qui entend le rester – les nations européennes.  Dont la France, nation emblématique s’il en est. De ce point de vue on peut dire que Macron – pour le Nouvel Ordre Mondial dont l’UE n’est qu’une étape – représente ce que l’Evêque Cauchon et Isabeau de Bavière furent pour la violente tentative hégémonique anglaise sur la France au XIVème et XVème siècle.

ÉTAT DES LIEUX

Or, cette Europe bientôt âgée de 31 ans doit affronter, en cette année 2024, une sorte d’« orage astrologique » dont généralement on a du mal à se remettre sans y laisser quelques plumes dans la vie courante :

URANUS (liberté, émancipation, renversement, éventuellement révolte et/ou révolution) forme un train d’aspects décisifs pour l’avenir de cette construction. Les amateurs éclairés apprécieront :

Entre mai 2024 et avril 2025, il passe sur la LUNE et à l’opposition de l’explosive et/ou corruptrice conjonction MARS-PLUTON déjà décrite.
Ajoutons que ces aspects généralement radicaux dans leurs effets, s’inscrivent dans la lente course que ce même URANUS a entrepris, depuis le Taureau, à l’opposé de toutes les planètes présentes en Scorpion dans le thème de l’hydre européenne : notamment le SOLEIL et MERCURE depuis juin 2020.
On peut même remonter à la période 2015/2018 où ce sont les symboles de la diplomatie (VENUS) et de l’organisation politique et juridique (JUPITER) qui ont dû affronter la radicalité d’URANUS, symbole même de la dimension idéologique de l’esprit humain.
On peut donc dire que la quasi-totalité des fonctionnalités symboliques de l’organisme européen, envisagées ici en analogie avec celles d’un être humain à un moment-clé de son itinéraire existentiel, est entrée dans un vaste courant – « révisionniste » pour le moins, « éradicateur » pour le pire (certains diraient « éliminateur ») -, dont le point d’orgue s’est clairement manifesté à travers les élections de juin ; notamment en France.

Si j’avais devant les yeux, non le thème de l’UE, mais celui d’un de mes consultants ou d’une de mes consultantes, je procéderai avec ces derniers à une réflexion approfondie sur la façon dont l’un ou l’autre envisage la suite de son parcours existentiel, individuel, professionnel, familial, affectif, spirituel. Je l’amènerais à en découvrir  le principe directeur et je l’aiderais à décider comment en changer s’il s’avérait qu’il ne correspondît pas à sa vocation réelle.
 Mais je ne suis pas l’astrologue de l’UE. D’ailleurs, par conviction et par vocation, je n’aurais jamais pu être l’astrologue ou l’employé quelconque d’une Europe apostate, devenue suicidaire, transgressive, laxiste et mercantile, depuis qu’elle a tourné le dos à sa vocation profonde : sa vocation chrétienne.

D’autant plus suicidaire – comme nous risquons de le constater rapidement si la Providence ne s’en mêle pas – qu’elle vient d’engager des pourparlers pour associer l’Ukraine à son dramatique destin.
Si bien que sera alors réalisée le plan complet concocté par le Nouvel Ordre Mondial pour prendre le pouvoir et sur lequel je reviendrai à l’occasion d’un futur article :

  • Phase 1 – Conditionnement des esprits. C’est à peu près réalisé par le truchement du matraquage incessant de l’ensemble de la presse dite nationale, formatée dans des écoles de journalisme depuis longtemps converties au « progressisme » le plus décomplexé (pour ne rien dire de nos universités et de nos grandes écoles) – grassement subventionnée par un gouvernement progressiste et europhile, donc antinational – et possédée par quelques milliardaires qui se fichent de notre identité, de notre art de vivre, de notre culture et de nos frontières comme de leur premier million d’euros.

  • Phase 2 – Installation du chaos : celui est réalisé par le biais d’une immigration extra-européenne, notamment islamiste, dont la responsabilité dans ce que nous appelons pudiquement « insécurité », n’est plus à démontrer. Immigration de conquête et de peuplement qui ne sera satisfaite que lorsque le Croissant flottera sur l’Élysée. C’est la nécessité impérieuse de cette phase dans les plans mondialistes, qui explique l’inaction d’un gouvernement, beaucoup plus complice que laxiste en la matière : le désordre sert ses desseins ultimes qui n’ont rien à voir avec le Bien Commun.

  • Phase 3 – La Guerre – civile et/ou internationale – grâce à laquelle les peuples détruits, les nations liquidées, les cultures oubliées, le genre humain sera plus facile à domestiquer et à dresser par le N.O.M qu’un cheval par son cavalier.

Remarquons que l’invasion de l’Ukraine par la Russie s’est réalisée fin février 2022, pile au moment où URANUS (dont vous devez commencer à comprendre qu’il représente un peu cette grenade dégoupillée que Freluquet 1er s’est vanté d’avoir jeté dans les jambes des Français) entrait à l’opposition du SOLEIL (principe de vie) de l’UE.
Faut-il y voir un signe ou une coïncidence ?
A chacun d’en juger. De toute façon les mois que nous allons vivre vont vite répondre aux questions que nous pouvons nous poser quant à notre avenir national et au sens que nous pouvons accorder à ces « signaux » planétaires que j’ai essayé de décrypter pour vous.

  

[1] Qui, sans doute par dérision, se font quelquefois appeler « Les fils de la Lumière » ou « Les fils de la Veuve ».

Laisser un commentaire

Archives
Visiteurs total: 654 473 👥
Moyenne de visiteurs par jour: 149 👥
Visiteurs en direct: 1 👤