L’idée, que certains jugeront peut-être saugrenue (et bien tardive, car j’aurais pu écrire cet article dès que la date fixée pour cette élection a été connue), m’est venue de tenter de décrypter les résultats des élections européennes de dimanche prochain à l’aune des principes d’interprétation de ce que la famille astrologique appelle l’Astrologie Mondiale ou, plus simplement, « la Mondiale ».

Comme vous le devinez, il s’agit d’une branche du grand arbre astrologique qui concerne la destinée des nations, des peuples et des pouvoirs publics, envisagée sous tous les aspects qui en conditionnent l’existence même.

Je ne vais pas vous infliger la liste des correspondances symboliques mises en place par cette technique interprétative, il y faudrait plusieurs pages qui, en fait, ne vous apporteraient pas grand-chose.

Je préfère vous proposer une interprétation circonstanciée de la carte du ciel qui accompagnera la clôture du vote et la proclamation des premiers résultats obtenus (quasi définitifs) sur toutes les chaînes audiovisuelles de France et de Navarre, dimanche prochain à 20H00, en me  contentant de vous donner les justifications techniques indispensables en langage clair, souvent en notes de bas de page, pour ne pas ralentir le rythme du propos.

Voici le Thème des Élections dites Européennes du 09.06.2024.

Il se trouve que ces élections interviennent lors d’une magnifique concentration (certains parleront de doriphorie) de 4 corps célestes en Gémeaux, dont le Soleil, Jupiter et Vénus, les corps célestes qui ont la meilleure réputation du zodiaque… Cette mise en valeur des Gémeaux – communication, échanges – dans la Maison VII[1] du thème

Si on considère – en accord avec les principes de « la Mondiale » comme ce sera le cas tout au long de cette étude – que l’Asc. de cette Carte du ciel tombe à la toute fin du Scorpion (crise, conflit, transformation, destruction et reconstruction) et que le reste de la Maison 1[2] couvre tout l’espace Sagittaire (expansion, optimisme, succès…), on se trouve face à une sorte de contradiction que, pour ma part, je traduirai de la manière suivante.

L’élection marque la fin d’un processus d’angoisse et de crise (Scorpion) et le passage éventuel à une atmosphère plus détendue, confiante et plus optimiste : le SAGITTAIRE. Signe « des voyages et de l’étranger mais aussi de l’organisation collective » qui décrit très bien l’Assemblée Européenne, internationaliste pas définition.

ASCENDANT SCORPION.

  • En rapport avec le Scorpion, facteur d’angoisse, de crise et de transformation, il nous faut observer le « grand carré » dont la base est constituée par une opposition entre Pluton (maître de l’Asc. Scorpion) à la LUNE en CANCER, tous deux en dissonance à MARS (2ème maître du Scorpion) à la pointe du TAUREAU et en MAISON V.

Il s’agit d’une figure très conflictuelle qui oppose un facteur de crise et destruction : PLUTON en Verseau (la réaction, la révolte, le renouveau) à une figure maternelle/matricielle, la LUNE, dans son propre signe : le CANCER (famille, foyer, nation, communauté, origines, racines, etc…) et en Maison VIII[3], conflit arbitré par MARS en Taureau et en Maison V[4], comme nous l’avons vu.

Traduction possible : la nation angoissée se sentant menacée dans son être et près d’être noyée dans une utopie dont elle ne perçoit pas les motivations réelles (la LUNE est harmonique à NEPTUNE[5] dans les POISSONS), réagit violemment pour sauvegarder ce qui appartient en propre à son champ de compétence inaliénable : les objets de la MAISON V, ci-dessous décrits, notamment en matière de culture, d’éducation et autres domaines essentiels à son identité et sa vitalité. Colère et violence semblent devoir s’exprimer à l’occasion de cette élection.

Il me semble que cette configuration résume bien l’état de notre société actuelle, envahie, submergée et agressée d’un côté[6], menacée d’assimilation/disparition en tant que nation de l’autre par la pieuvre européenne, figure postiche du mondialisme ploutocratique et/ou messianiste.

Maison I EN SAGITTAIRE

  • Changement radical d’ambiance. En rapport avec le SAGITTAIRE il nous faut, à présent observer de près, l’extraordinaire ensemble formé par une configuration qui, globalement, part d’URANUS à 25° TAUREAU pour rejoindre Vénus à 21° GEMEAUX. Soient 5 corps célestes répartis sur une portion de 26° du zodiaque, c’est à dire moins d’un signe !

Pour les besoins de le clarté, je crois que nous pouvons distinguer deux dynamiques

  • Nous avons un premier ensemble SOLEILVENUSMERCURE carré SATURNE en GEMEAUX

  • Un deuxième ensemble constitué par une conjonction JUPITER (Gémeaux) URANUS (Taureau) trigone à PLUTON

Prenons la première configuration :

Nous connaissons la signification de la Maison 7, je n’y reviens donc pas.

Le SOLEIL – significateur de l’autorité suprême, des rois, de l’aristocratie est maître de la Maison IX[7] dont la liste des analogies ci-dessous vous dira combien elle concerne le sujet qui nous occupe : nos rapports avec une élection qui touche de près à nos orientations diplomatiques et notre rapport avec une organisation apatride sensée réaliser une forme d’unité européenne sur le dos des nations.

MERCURE gouverne la Maison X[8] . Là c’est tout l’ensemble des responsables qui nous gouvernent – et le premier d’entre eux – qui est représenté.

VENUS gouverne  la Maison VI[9] et la Maison XI[10] détaillées ci-dessous

Or, si je reprends et résume l’ensemble de ces correspondances, celles qui concernent plus spécifiquement les enjeux d’une élection européenne on s’aperçoit que c’est tout l’ensemble des questions touchant à la législation du pays, la loi, les institutions savantes, les académies et universités ; la direction du pays, le pouvoir suprême, le gouvernement, la politique intérieure. Le crédit ou l’honneur de la nation. Les ministres, le Sénat, les dirigeants responsables ; la sécurité du peuple [….] les services publics, l’armée, les usines et ateliers, le monde des travailleurs, la police ; les pays amis, les alliés du pays, les grands projets à l’étude. La chambre des députés. Les aspirations de la nation, les groupements civiques, les syndicats, les corporations, qui d’une manière ou d’une autre sont remises en cause d’une manière radicale par le carré de SATURNEgrand représentant de l’administration, de la politique [….] des difficultés et restrictions – en POISSONS : la noyade dans le chaos, la confusion, la compromission, la forfaiture quelquefois.

Et si on se rappelle que le SOLEIL est un principe d’autorité suprême et que MERCURE est le maître de la Maison X : le pouvoir politique, la direction de la nation et leurs représentants dont le président de la république en personne, on s’aperçoit que l’inflation verbale (les Gémeaux) et les manœuvres de séduction (Vénus) déployées par lesdits représentants et surtout par ce moulin à discours qu’est Emmanuel Macron, n’ont servi à rien et qu’on assistera – si je me trompe pas – à une déroute en rase campagne, sans panache et sans honneur.

Rappelons, pour mémoire, que Saturne traversait déjà les Poissons lors des terribles années 60 (où il était opposé à un explosive conjonction URANUS-PLUTON) et que c’est alors que les structures qui maintenaient notre société debout ont sauté :

  • La crise de 63-65 livrant l’Église aux infiltrations œcuménistes, relativistes, apostates en fait, aboutissement du lent travail d’infiltration maçonnique qui avait commencé bien avant la première guerre mondiale

  • Suivie de celle de 68-69, détruisant toute forme d’autorité dans la famille par castration des pères, à l’école et à l’université en livrant ce deux nobles et précieuses institutions à la pression idéologique d’une racaille encore plus crétine qu’elle n’était trotskyste et qui a enfanté une bonne part du personnel dirigeant de notre pays au cours de ces cinquante dernières années, pères et fils ou filles, se succédant sans coup férir. Crise conduisant, au passage, le général à rejoindre ses pénates de Colombey (les deux Mosquées peut-être un jour, comme il l’avait prophétisé lui-même).

   Examinons maintenant la deuxième configuration

Elle mobilise un duo tout à fait remarquable : une conjonction JUPITERURANUS, particulièrement  valorisée du fait de l’angularité de ces deux corps célestes de part et d’autre du Dsc, et à cheval du le Taureau et les Gémeaux qui forment comme la « Dominante » de ce thème.

Quelques avis autorisés sur une conjonction JUPITER-URANUS dans un thème individuel, mais il ne faut beaucoup d’imagination pour transposer le niveau individuel proposé dans ses définitions, au niveau collectif qui est celui d’un groupe politique :

André Barbault : pôle d’affirmation de soi en une tension impérieuse incitant à aller de l’avant pour satisfaire une volonté de puissance  ambitieuse dans le goût du supérieur et des sommets, de l’éclat et des triomphes [….] peut correspondre à l’aventure, à l’exploit ou à la prouesse de la vie.

Reinhold Ebertin : Désir d’indépendance, défendre des point de vue avec ardeur [….] coups de chance dans la vie, la destinée prend soudain un nouveau tournant, voir subitement ses mérites reconnus par les autres

Wolfgang Reinicke : désir de liberté et d’indépendance ; rejet des liaisons fixes [….] aménagement de l’environnement suivant ses idées propres.

Paul Colombet : Conceptions et réalisation audacieuses, puissance bien assise, expansion.

Jean Pierre Nicola : niveau du paraître (cela tombe bien puisque le rôle d’un député consiste à « représenter »), des mots et des modèles, de l’autorité sur les autresvolonté dominatrice… inventer de nouvelles lois… bousculer celles qui existent déjà….  

On s’aperçoit donc, à la lecture de ces caractéristiques bien tranchées que cette alliance JUPITER (autorité, légalité, organisation) URANUS (liberté, indépendance, affranchissement, voire révolte) ne peut être associé à aucune autre formation politique qu’à celles qui, lors de ces élections, revendiqueront haut et fort une forme d’indépendance quelconque, par rapport au collectivisme ou au communautarisme européen qui cherchent à s’imposer aux peuples historiques, non pour les associer dans une oeuvre commune, mais pour les faire disparaître au profit d’un « pouvoir » aussi anonyme que dangereux.

Par définition, cette configuration symbolise donc une puissante opposition au gouvernement actuel qui, lui, n’a été mis en place que pour conduire cette intégration, assimilation à marche forcée.

  • Remarquons encore que cette conjonction JUPITER-URANUS reçoit le soutien de SATURNE (en Maison IV et en Poissons : le Peuple) soutien qui suggère : efforts organisés, réalistes, constructifs destinés à aboutir

  • Et, plus encore, celui de PLUTON: puissance vitale venant des profondeurs de l’instinct de survie, gage de succès dans son harmonie à JUPITER;  poussée radicale et irréversible, quasi révolutionnaire, dans l’harmonie avec URANUS.

MC en VIERGE : le Gouvernement

Pour cette école d’astrologie mondiale dont j’ai adopté les principes pour cette étude prospective, le MC est censé représenter le gouvernement, et le FC représenter le peuple, donc l’électorat.

Il n’y a aucun corps céleste au MC ou dans la Maison X (voir Note 8) ; il faut donc se référer à MERCURE, maître de ce MC et de la MAISON X. Logique non ?

FC – Maison IV – le Peuple (et l’Opposition)

Or ce MERCURE en Gémeaux (bavard, futile, superficiel, artificiel ?) est pris dans la dissonance à SATURNE (l’échec) à la pointe du FC (Maison IV) [11]) : le peuple, sanctionnant les bavardages lénifiants et les affabulations ? Hypothèse d’autant plus vraisemblable que la Maison IV, en astrologie mondiale, représente l’opposition au gouvernement en place.

Mais il est un deuxième corps céleste qui me paraît encore plus représentatif du peuple (et de l’électorat) dans son indivision : c’est NEPTUNE en POISSONS, très beau symbole de l’unité, voire de cette communion morale et spirituelle qui érige une collection d’individus en une Nation, comme la multiplicité des gouttes d’eau forme un lac ou une mer ; la multiplicité des cellules un organisme, un TOUT supérieur à la simple somme de ses parties.

Or NEPTUNE est à l’intersection des POISSONS (nous venons d’en parler) et du BÉLIER : élan nouveau, puissant et irrésistible, celui qui, au printemps, couvre la Terre de fleurs là où pourrissaient encore les feuilles sèches et les fruits blets des floraisons précédentes.

J’espère, pour ma part, pouvoir y voir un signe de renaissance des peuples européens, nos peuples-frères dans le Christ, dans les origines, la culture, la civilisation.

Certes une hirondelle ne fait pas le printemps et une élection européenne, même si elle l’emporte sur les forces de mort qui ont pris le pouvoir en France depuis si longtemps, ne suffira pas pour nous sortir de l’enlisement mortel dans lequel un certain nombre d’idéologues déjantés, dont certains soumis à des intérêts étrangers, nous ont précipités. Le chemin du redressement sera très dur.
Il nous faudra le parcourir avec courage. Pour rester dans le cadre démocratique (le pire de tous en ce qui concerne l’unité et la sécurité d’un pays) il nous faudra « envoyer des signes forts » au Municipales de 2026 et, bien entendu, à la Présidentielle de 2027. Sauf événement majeur et imprévisible….

Mais – et ce sera ma conclusion – je pense qu’une opposition, si elle se déclare réellement conforme aux intérêts de la France et des Français de sang, de coeur et de volonté, a toutes les chances de faire de ces élections le signe d’un possible début de reconquête de nos destinées.

Voyons plus loin…

Destinées auxquelles j’ai prévu de m’intéresser de plus près, en me référant aux enseignements de Nostradamus, décryptés par son plus génial et plus avisé commentateur : Vlaicu Ionescu. Auteur de deux oeuvres majeures sur le sujet (dont les titres vous seront indiqués en cours d’articles) et interrogé, il y a quelques années, par Marie-Thérèse de Brosses, grand-reporter pour Paris-Match.

A très bientôt donc

LSM

[1] Maison VII : les accords du pays avec les autres puissances. Les accords, les traités, la diplomatie. La politique extérieure. Mais aussi : les conflits, la guerre, les arbitrages … Le pays de l’ennemi, l’adversaire.

[2] Asc. et Maison I : la nation ou la contrée et son peuple. L’atmosphère générale qui y règne. Les dispositions des habitants, La synthèse de la situation du pays ou du caractère de la contrée.

[3] Maison VIII (toujours en « mondiale ») : la mortalité, les funérailles. Les impôts. Le contrôle des banques. Les transformations violentes, les réformes radicales. Les accords financiers, économiques ou monétaires avec les autres pays. La dette publique.

[4] Maison V : les mœurs, le monde artistique et théâtral, les sports et divertissements. Les fêtes, l’éducation, les enfants, les écoles, la natalité. Les spéculations boursières, la mode.

[5] NEPTUNE (en mondiale) : Le chaos, les complications, la désorganisation, la traîtrise, les complots, l’espionnage, le vice […..] Tout ce qui mine la société, l’anarchie. J’ajouterai personnellement que Neptune dans le signes des Poissons, son domicile propre, évoque toujours le collectivisme, le socialisme, les grandes utopies internationaliste, œcuménique, mondialiste…

[6] Je rappelle que la LUNE est aussi l’emblème de l’Islam et de son magistère absolu sur le quart de l’humanité.

[7] Maison IX : L’expansion commerciale, le commerce extérieur [….] La diplomatie …. la législation du pays, la loi, le clergé, les institutions savantes, les académies et universités…

[8] Maison X : la direction du pays, le pouvoir suprême, le gouvernement, la politique intérieure. Le crédit ou l’honneur de la nation. Les ministres, le Sénat, les dirigeants responsables.

[9] Maison VI : la santé et la sécurité du peuple [….] les services publics, l’armée, les usines et ateliers, le monde des travailleurs, la police, l’alimentation.

[10] Maison XI : les pays amis, les alliés du pays, les grands projets à l’étude. La chambre des députés. Les aspirations de la nation, les groupements civiques, les syndicats, les corporations.

[11] Maison IV : les cités … l’administration urbaine… le parti d’opposition

Laisser un commentaire

Archives
Visiteurs total: 654 473 👥
Moyenne de visiteurs par jour: 149 👥
Visiteurs en direct: 1 👤