Articles avec le tag ‘invasion’

En ces temps des grandes manœuvres de la Rentrée où nos marionnettes politiques s’efforcent d’exister en vue de l’élection de 2027, je suis retombé sur un texte d’Honoré de Balzac, qui vaut son pesant de cannabis ou de buddha blue, les cacahuètes n’ayant jamais fait fantasmer nos banlieues « multi-ethniques et multiculturelles », ces véritable mines de « chances » pour la France.

C’est le temps où Gérard Darmanin, incapable de contrôler une immigration-invasion toujours plus hostile à notre nation et de protéger ses concitoyens contre des violences toujours plus graves, pense impressionner la galerie par une gesticulation qui consiste à prononcer la dissolution de CIVITAS, parti politique catholique des plus dangereux étant données les quantités invraisemblables d’Évangiles, d’eau bénite et de chapelets que la BAC (Nord ou Sud) risquerait de découvrir dans ses caches souterraines si elle organisait une descente dans ses locaux !
C’est bien plus grave que les kalachnikov, fusils, pistolets, armes de poing et autres mortiers d’artifice qui s’entassent dans certaines cités où personne ne songerait à aller les chercher : il faut éviter tout démarche qui apparaîtrait raciste ou discriminatoire, n’est-il pas ?

Lire la suite de cette entrée »

Est-il illustration plus évidente de la profonde nocivité des « immortels principes de 89 » célébrés en grande pompe chaque année, que la mobilisation de 130.000 policiers, gendarmes, militaires[1] et pompiers pour « protéger » les Français des hordes de sauvages importés ?

Français qui pourtant, chaque année, expriment leur enthousiasme envers une doctrine et un régime qui – dès avant leur accès au pouvoir – avaient programmé la dissolution de leur nation dans le grand magmas mondialiste  (à l’époque des « Lumières » on disait universel) ? Disparition préparée de très longue date par un certain prophétisme judéo-maçon ?

On ne peut pas comprendre cette folie qui consiste à encenser ce qui vous condamne à la disparition, si on oublie que, pour De Gaulle par exemple, notre peuple est un peuple de « veaux [qui] sont bons pour le massacre[2]. Ils n’ont que ce qu’ils méritent [3]

Lire la suite de cette entrée »

1/ RAPPEL DES FAITS

Il y a neuf ans, les circonstances m’avaient amené à offrir à mes lecteurs, un florilège de déclarations sur l’Islam qui nous viennent de personnages parfaitement respectés, et même honorés, de notre Histoire culturelle, religieuse et politique, puisque de nombreuses rues portent leurs noms.
C’était un temps où les auteurs, les hommes politiques et même les sujets du roi de France (comme Voltaire par exemple) pouvaient encore s’exprimer sur tous les sujets sans risquer de se faire ostraciser, invectiver, condamner par la justice, ou pire…
C’était un temps où on ne connaissait ni la langue de bois, ni la langue de buis qui sont les deux langues communes adoptées par tous les lâches, les profiteurs et les transfuges de tous les régimes et de toutes les confessions, depuis que le monde est monde. On appelait un chat : un chat -, un terroriste : un ennemi du genre humain – un immigré officiel irrespectueux des lois du pays qui le nourrissait : un ennemi de la nation – un immigré entré illégalement sur le territoire national : un clandestin à renvoyer chez lui et non un « sans papier ».

Heureux temps où les mêmes règles – y compris celles du langage – s’imposaient à tous et où chacun devait s’efforcer de les respecter, au lieu de les contourner ou de les dévoyer, pour en tirer profit ou faire un mauvais coup.

Lire la suite de cette entrée »

Un de mes correspondants me fait parvenir la copie du dessin ci-dessus qui a enthousiasmé les Hollandais chez qui il reste encore quelque lueur de lucidité après des lustres de libéralisme économique et moral, vecteur de toutes les compromissions et dépravations possibles et imaginables.

Lire la suite de cette entrée »

Statistiques
  • 637605Visiteurs Total:
  • 102Visiteurs aujourd'hui:
  • 132Visiteurs hier:
  • 0Visiteur(s) en ligne:
Archives