Bonjour à tous et à toutes,
J’ai le plaisir de vous informer que mon sixième ouvrage vient d’être édité.

Son titre se trouve en en-tête de cet article et il est dès maintenant disponible aux

ÉDITIONS DE L’AURIGE
5, rue des Alouettes
81200 AIGUEFONDE

Pour vous faciliter la lecture, je vous en reproduis – ci-dessous – la Quatrième de Couverture intégrale. Elle vous renseignera sur le contenu de cet Essai, qui se présente un peu comme une enquête que j’aurais menée auprès de quelques penseurs remarquables. Le propos consistant à analyser les conceptions que ces auteurs peuvent avoir sur le sens de la destinée humaine à la lumière de  la Sagesse Astrologique.
Je reste à la disposition de tous pour toute information complémentaire.

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

Le Destin est une notion aussi fluctuante que peuvent l’être celles de « valeur », de « vérité » de « liberté » dans le discours de nos dirigeants politiques ou de nos élites culturelles. Chacun les envisageant à l’aune de ses aprioris ou de ses intérêts idéologiques et pratiques. Depuis les Grecs jusqu’à nos jours, il s’en faut de beaucoup qu’on ait placé les mêmes contenus sous l’étiquette « Destin ». Et c’est bien normal puisque la notion de Destin ne peut se concevoir hors du cadre de référence culturel où elle est invoquée. Le premier dictionnaire ouvert nous donne à choisir entre la perspective d’une puissance qui, selon certaines croyances, fixerait de façon irrévocable le cours des évènements ou celle de l’ensemble des évènements qui composent la vie d’un être humain (souvent considérés comme résultant de causes distinctes de sa volonté).

La première notion met l’accent sur le Destin envisagé comme cause volontaire et agissante (la terrible Moïra grecque) ; la deuxième l’envisage comme succession d’événements aléatoires. Un simple procès-verbal donc. Détermination absolue d’un côté, contingence totale de l’autre. Les deux définitions excluant toute forme d’intervention de la liberté et de la volonté humaines. Soit. Mais seule la première de ces définitions nous intéresse ici.

Ainsi, entre la conception antique d’un homme conçu comme partie organique d’un monde objectif ou d’un cosmos divin qui le plie à ses lois et lui impose un Destin tout tracé, et celle de l’homme moderne – « révolutionnaire » (ou prométhéen) -, celui qui après qu’il ait chassé Dieu du ciel pense décider de son Destin au gré de ses passions, il y a place pour une approche infiniment plus constructive. C’est le Destin tel que peut le concevoir un astrologue chrétien.

Pour lui, le Destin de l’homme se situe à l’interface des conditionnements auxquels il est radicalement soumis (biologiques, sociaux, éducatifs, religieux, culturels et autres) et de sa non moins radicale liberté spirituelle en tant que créé à l’image et à la ressemblance de Dieu. Ainsi, quoique créature, l’homme ne peut être envisagé comme totalement extérieur à son propre Destin, puisque son intelligence, sa volonté, sa liberté, sa créativité qui l’apparentent à Dieu, le rendent pour une bonne part responsable de ses choix et des fins qu’il poursuit.

C’est pour tenter de mettre en lumière cette part de liberté et de responsabilité qui incombe à l’homme dans un Destin qui paraît tout extérieur à certains, que j’ai pensé engager une suite de « dialogues » avec certains des penseurs que vous rencontrerez, voire découvrirez, en cours d’ouvrage : Mgr Denis Biju-Duval, Paul Diel, Viktor E. Frankl, Thomas Mann, saint Thomas d’Aquin, saint Bonaventure, C.G Jung et quelques Pères et Docteurs de l’Église.

Puisse-t-il, par ses insuffisances mêmes, inciter quelques esprits curieux à aller beaucoup plus loin que moi pour remettre quelque clarté dans la confusion spirituelle, morale, anthropologique qui est la nôtre en 2022 dont la seule figure de Destin qu’elle nous offre, est celle du non-sens et du néant.

ISBN 978-2-9578915-2-8
EAN 9782957891528
29 €

Comme vous pouvez le constater ci-dessus, le prix public est de 29,00 € TTC + 5 € de participation (facultative) aux frais. Ces 5 € aideront à la diffusion de ce livre. Les paiments se font par chèque ou par virement bancaire.

Louis SAINT MARTIN
Crédit Agricole du Languedoc
IBAN : FR76 1350 6100 0006 9011 4000 186

Laisser un commentaire

Statistiques
  • 575795Visiteurs Total:
  • 68Visiteurs aujourd'hui:
  • 97Visiteurs hier:
  • 3Visiteur(s) en ligne:
Archives