Comme toujours, lorsqu’on commence à explorer un domaine qui vous tient particulièrement  à cœur, des « signes » vous parviennent pour vous dire si vous cherchez dans la bonne direction ou non.
Trois signes me sont parvenus quasi coup sur coup qui m’ont incité à vous livrer quelques réflexions sur cette présidentielle 2022, si cruciale pour notre avenir et notre survie en tant que nation. Et pour la survie de l’ensemble des nations, notamment européennes.
·                 Le premier signe consistait en une interview de Christine Deviers-Joncour sur laquelle je suis tombé alors que je recherchais un programme qui me convienne. Je vous en délivre quelques aperçus un peu plus bas.
·                 Le deuxième – très redevable au premier – consiste en la découverte de l’œuvre de Valérie Bugault que, justement, Christine Deviers-Joncour conseillait vivement de consulter si on voulait comprendre quelque chose à la situation dans laquelle nous nous trouvons. Je réserve la découverte du travail de Valérie Bugault à un troisième et dernier article sur cette présidentielle et ne m’en tiendrai ici, qu’aux deux autres sources d’information.
·                 Quant au troisième, il est relatif à la dénonciation opérée par un sénateur australien concernant l’influence croissante du Forum économique mondial sur les gouvernements. Je le reproduis après le témoignage de Christine Deviers-Joncour[8].

1/ Témoignage de Christine DEVIERS-JONCOUR.

Vous pourrez retrouver le témoignage de cette personne dans : https://crowdbunker.com/v/RJCxyJoPbo

Cet article est inspiré de plusieurs articles écrits par Catherine Medioni sur Aulnay-Cap et dont je partage entièrement le point de vue ainsi que les conclusions. Les citations en italique sont donc soit tirées de ces articles eux-mêmes, soit de mon propre fait. 

Dans cette vidéo Christine Deviers-Joncour évoque les dîners auxquels elle a participé en présence de Jacques Attali au cours des années 1987-88 : sujet principal des préoccupations de ce sinistre personnage [sinistre est de moi] : la dépopulation.

Or, elle constate que la période Covid que nous traversons et sa vaccination de masse, est devenue l’illustration stupéfiante  et la réalisation matérielle et factuelle de ce qu’elle a entendu dans les diners mondains de l’époque. Au départ elle pensait que c’était une plaisanterie, un joke dit-elle, mais il apparaît désormais que c’était un projet tout ce qu’il y a de plus sérieux, mettant en danger les «  faibles, les innocents» qui iraient volontairement se faire vacciner en croyant illusoirement que c’est pour leur bien et la préservation de leur santé.

CDV évoque ensuite la parution d’un livre de Jacques Attali qui confirme ces projets fomentés par ceux qui tiennent les rênes du pouvoir [qui ça précisément ?] et qui ont épousé les projets de Jacques Attali, le porte-parole de l’oligarchie occulte également favorable à la dépopulation par la suppression  et le meurtre de  ceux qu’ils considèrent comme les inutiles de la société : chômeurs de longue durée, retraités dont les pensions grèvent le budget de l’état, personnes âgées, malades trop coûteux, handicapés etc….

Bref tous ceux qui, pour Jacques Attali, et pour ceux qui le pilotent [et pilotent nos gouvernants à travers lui] représentent une charge inutile pour la société ! En fait d’humanisme, de fraternité et de solidarité, on cherche à s’en débarrasser sous couvert fallacieux de vouloir préserver leur santé en trompant leur confiance, ajoute-t-elle.

En fait ces derniers semblent ignorer qu’ils signent un blanc-seing à tous ceux qui nous dirigent et nous méprisent et qui ne nous veulent assurément pas du bien [c’est le moins qu’on puisse dire].
Et de préciser : j’ai publié plusieurs articles concernant Jacques Attali avec des captures d’écran de son livre où il prophétisait que le moyen de parvenir à cette dépopulation consisterait à utiliser un virus et son illusoire remède pour diminuer quantitativement et probablement «  qualitativement » selon leurs critères de rentabilité immédiate, l’humanité !
Il a même eu le cynisme d’affirmer que les idiots iraient d’eux-mêmes à l’abattoir… !

En quoi ce cher Jacques ne s’est pas trompé. Une brillante intelligence mise au service du mal et de la mort, n’est-ce pas là une excellente définition pour un super Scorpion dissonant comme le sieur Attali, né le 01.11.1943 – 18.30 à Alger ?

Il y a là de quoi s’inquiéter et surtout de quoi réagir, car Christine Deviers-Joncour quel que soit son passé personnel, ne fait que dénoncer les propos d’un responsable (occulte) français-de-papier, parfaitement documentés et qui  sont en tout point conformes aux projets de dépopulation massive soutenus par Klaus Schwabe et Bill Gates (financier à 80% du budget de l’OMS) qui veulent vacciner la planète entière sans le consentement libre des peuples en la rendant obligatoire et en obtenant par le lobbying acharné la suppression de l’article 19 de la constitution de l’OMS !

Il est évident que je me positionne également – affirme Catherine Medioni –  contre les projets de dépopulation fomentés par nos dirigeants, eux-mêmes dirigés par la richissime oligarchie occulte qui dicte ses consignes et ses funestes projets en coulisses. Cette dépopulation réalisée à travers le virus sorti d’un laboratoire, et son faux remède qui sera pire que le mal qu’il est incapable de combattre, ne sont rien d’autre que des actes criminels fourbis par des dirigeants sans humanité, sans empathie, pervers narcissiques et psychopathes ! Ceux qui observent toutes leurs manigances pour contraindre «  quoi qu’il en coûte » à une vaccination dangereuse et toxique sont en droit de douter de la bienveillance des dirigeants de la planète qui piétinent sans scrupules ni vergogne le code de Nuremberg et tous les traités internationaux.

Quelques liens utiles :

https://aulnaycap.com/2022/02/03/jacques-attali-ce-faux-bienveillant-aux-idees-prophetiques-immorales-glauques-macabres-perverses-et-meme-genocidaires/

https://aulnaycap.com/2022/02/03/le-futur-prophetise-par-jacques-attali-est-il-le-monde-souhaite-par-les-citoyens-de-la-terre/

https://aulnaycap.com/2022/02/04/dementi-aux-accusations-mensongeres-et-calomnieuses-du-troll-denomme-lola-qui-affirme-que-jacques-attali-na-jamais-tenu-les-propos-que-jai-rapporte-dans-deux-articles/

2/ La contre-offensive d’Alex ANTIC, sénateur australien, contre l’idéologie mondialiste.

Une idéologie qui s’insinue partout, – dénonce-t-il -, dans tous les gouvernements du monde entier.

Et de citer un discours du fondateur du WEF[9], Klaus Schwab [le revoilà !], qui déclarait en 2017 : Ce dont nous sommes très fiers maintenant, c’est de la jeune génération comme le premier ministre (Justin) Trudeau… Nous pénétrons dans le cabinet. Alors hier, j’étais à une réception pour le premier ministre Trudeau, et je sais que la moitié de son cabinet, voire plus de la moitié de son cabinet, sont en fait des jeunes leaders mondiaux du Forum économique mondial […] C’est vrai en Argentine, c’est vrai en France – maintenant avec le président, qui est un jeune leader mondial … a poursuivi Schwab.

Ce qui était vrai en 2017 ne peut que s’être aggravé depuis, puisque personne n’a cru devoir s’opposer à cette initiative mondialiste et surtout parce que ses partisans les plus convaincus sont au pouvoir : Macron chez nous. Mais, si Fillon avait été élu, rien n’aurait changé car lui-même, – et quelques autres politiques dits « de droite » -,  font partie de cette organisation subversive.

Et Antic poursuit :

Une inspection plus approfondie révèle que le Forum économique mondial est une organisation (…) qui cherche à subvertir les valeurs et les processus politiques occidentaux, et ils sont très organisés et très bien financés […] Leur message est conçu pour paraître inoffensif alors qu’en fait l’idéologie qui le sous-tend est révolutionnaire et destructrice. Ils forment des leaders ambitieux dans leur idéologie et les aident à établir des liens dans des domaines tels que la politique, les affaires et les arts.

Cela est si clair qu’aucun commentaire ne me paraît nécessaire ici.

Le Great Reset.

Il faut néanmoins savoir que le WEF est cette organisation mondialiste qui a conçu ce concept et surtout ce programme intitulé « Great Reset ». Quel est-il en substance ? Il s’agit d’un plan radical – concocté par les dirigeants ploutocrates  à l’échelle mondiale –  visant à déclencher une  réinitialisation de l’économie mondiale et à établir un nouvel ordre mondial, comme on appuie sur un bouton d’ordinateur pour réinitialiser un logiciel quelconque. Pas moinsss !

Les Australiens – enfin ceux qui restent fidèles aux intérêts de leur patrie – ne sont pas les seuls à crier « au loup ! ». Les Canadiens eux aussi s’alarment  des progrès réalisés par la pénétration des poisons du Forum Economique Mondial dans le tissu de la politique canadienne. D’autant que certains des ministres du gouvernement de Sa Majesté (n’oublions pas que le chef de l’Etat canadien est la Reine d’Angleterre, représentée par un Gouverneur Général) sont membres actifs de l’organisation qui facilité leurs ambitions.

Ex : la ministre des Finances du Canada, Chrystia Freeland, qui a obtenu de geler les comptes bancaires de certains des camionneurs manifestants du Freedom Convoy !

Alex ANTIC, décidément bien inspiré, a aussi fait remarquer que le WEF a toujours plaidé pour les mesures de confinement COVID les plus « extrêmes » et « les plus dures », y compris les passeports vaccinaux et les obligations de vaccination. A qui profite le crime d’après vous ?

Demandez à Klaus Schwabe et à Bill Gates, et vous aurez la réponse, s’ils veulent bien vous la donner.

 Vous n’avez pas besoin d’être un philosophe politique – a-t-il poursuivi – pour comprendre que, si vous ne possédez rien, l’État possède tout […] Il y a un mot pour ça : c’est le Communisme. [Car] le Forum économique mondial et ses affiliés promeuvent sans vergogne l’abolition de la propriété privée

Mesure essentielle qui nous mettra tous, surtout si la monnaie fiduciaire est supprimée au profit d’une monnaie virtuelle (ce qu’à Dieu ne plaise) à genoux, sans défense, devant le super-pouvoir mondialiste et sa caste dirigeante de suppôts de Mammon.

Dans une tribune publiée dans le Figaro-Magazine en 1992 (si mes souvenirs sont bons) j’avais dénonce les « deux jumeaux monstrueux » issus des cervelles fêlées qui ont concocté et inspiré la révolution française : libéralisme et communisme. Leur inspiration commune – aussi peu humaine que possible – apparaît aujourd’ hui où ils se conjuguent : l’ultra-libéralisme et le libre-échangisme ne rêvent – comme le premier Lénine venu – que de démolir la propriété privée pour mieux asseoir leur domination et multiplier leurs bénéfices, et ils prônent le confinement le plus absolu, la main dans la main avec ce bon M. Xi Jinping que les Chinois, expulsés de leurs logements pour y isoler les contaminés, ne pourront bientôt plus voir en peinture.

Ainsi se termine l’évocation de deux témoignages replaçant la vie politique française et les enjeux véritables de la présidentielle de la semaine prochaine, dans leur perspective véritable. Qui dépasse de très loin, ce que les médias français offrent à votre réflexion en braquant le petit bout de leur lorgnette sur ce qui satisfait leurs patrons.

N’oubliez jamais que neuf magnats possèdent à eux seuls l’ensemble des antennes et de la presse française comme nous l’apprend l’ouvrage « Opération MACRON » de Éric Stemmelen[10]. Tous sont, par définition, mondialistes convaincus, ayant depuis longtemps jeté aux orties toute considération patriotique, culturelle, morale ou spirituelle. C’est eux qui ont fait élire Macron en 2017 en finançant une campagne inouïe qui permit d’imposer un candidat pratiquement inconnu du peuple français, comme on impose de boire du Coca Cola ou d’aller manger au Mac’Do à une population qui a perdu tous ses réflexes de survie et qui ne sent même plus combien cette boisson et cette nourriture lui pèsent sur l’estomac et l’empoisonnent à petit feu.

Alors, quels que soient vos conceptions et vos attentes politiques, ne les laissez pas vous enfumer une nouvelle fois dimanche prochain. Si vous ne pouvez choisir : ne votez pas ou votez blanc. Un président élu avec 10% des voix du corps électoral, est-il encore un président ?

A Suivre…

[8] Christine Deviers-Joncour est née le 28 juin 1947 à La Cassagne (Dordogne), est connue pour avoir été un personnage-clé dans le cadre de l’affaire Elf. Elle fut soupçonnée d’avoir reçu d’importantes commissions de ce groupe pétrolier public ainsi que du groupe d’armement Thomson pour obtenir de Roland Dumas, ministre des Affaires étrangères de François Mitterrand, l’autorisation de vendre des frégates militaires à Taïwan. On peut donc soupçonner qu’elle connaît bien le milieu où gravitait (et où gravite encore) Jacques Attali, le Talleyrand de la cinquième ripoublique… l’amour de la France en moins.

[9] WEF = World Economic Forum ou, en bon français, Forum Économique Mondial.

[10] https://livre.fnac.com/a13611673/Eric-Stemmelen-Operation-Macron

Laisser un commentaire

Statistiques
  • 564885Visiteurs Total:
  • 2Visiteurs aujourd'hui:
  • 63Visiteurs hier:
  • 0Visiteur(s) en ligne:
Archives