Certains d’entre vous ont sans doute écouté l’Entretien que j’avais accordé à l’Abbé Guillaume de Tanouärn le 7 juin dernier dans le cadre d’une émission de Radio Courtoisie et qui est relayée sur ce site.
Je mets en ligne aujourd’hui, un autre entretien tout à fait complémentaire du précédent, qui vous intéressera peut-être.

Ces deux entretiens ont une histoire.

En fait celle-ci a commencé lorsque mon directeur de collection m’a transmis l’invitation de Rémi Soulié  qui me demandait de venir parler de mon livre – Sagesse de l’Astrologie Traditionnelle – dans son émission « Le Monde de la Philosophie ».
Cet entretien réalisé le 6 juin et prévu depuis plusieurs semaines, ne put, pour des raisons techniques, être diffusé en direct. Et il ne l’a été que le lundi 02 juillet.

Mais, dans cette même journée du 6 juin, je fus présenté à l’Abbé de Tanouärn, qui, lui aussi, désirait produire une émission avec moi… mais, s’y étant pris trop tard dans son invitation, Rémi Soulié lui avait coupé l’herbe sous les pieds. Il en faut un peu plus pour décourager les énergies de cet Abbé de combat qui aurait bien figuré aux côté de Robin des Bois ou de Richard Coeur de Lion (au choix) en d’autres temps. Aussi, lors de notre rencontre il me demanda si je verrais un inconvénient à revenir sur Radio Courtoisie le lendemain 7 juin, non plus dans le cadre d’une émission de réflexion comme « Le Monde de la Philosophie » mais dans celui du « Libre Journal de Radio Courtoisie » émission d’actualité très écoutée.

Ce que j’acceptais d’autant plus volontiers qu’elle était diffusée en direct, permettant ainsi un échange avec les auditeurs qui pouvaient poser leurs questions par téléphone ou par courriel.

Ainsi cette émission N° 2 devint, par la force des choses, l’émission N° 1 puisque diffusée dès le 7 juin.

Le « direct » c’est excellent et j’aime beaucoup me confronter aux difficultés qu’il peut présenter. A condition qu’il soit bien préparé. Ce ne put être le cas pour cette émission du 7 juin car, décidée au tout dernier moment, elle présente un côté improvisé encore accentué du fait que l’Abbé, surchargé de travail, n’avait pas eu le temps de lire mon livre.

Bref, vous avez maintenant la possibilité de comparer l’un et l’autre entretien et j’espère qu’ils sauront vous intéresser, voire vous instruire, l’un et l’autre.

Bonne écoute à vous tou(te)s.

 

Laisser un commentaire

Statistiques
  • 402791Visiteurs Total:
  • 30Visiteurs aujourd'hui:
  • 166Visiteurs hier:
  • 2Visiteur(s) en ligne:
Archives