NVB - Google imagesNotre vie politique ne nous donne pas souvent l’occasion de rire…sauf si nous sommes assez détachés et lucides pour apprécier à leur juste valeur comique les gesticulations de nos hommes et femmes politiques s’agitant comme les pantins dérisoires d’une farce…..qui tend d’ailleurs de plus en plus à devenir tragique.

 Aussi, j’ai pensé que la petite histoire que m’envoie une consultante d’Allemagne pourrait peut-être vous divertir quelques instants.

Au lycée, dans le 93, en cours d’Histoire :

 Qui a cassé le vase de Soissons ?

  • C’est pas moi, m’sieur ! di Mohamed

  • C’est pas moi non plus ! crie Rachid

  • Ni moi ! hurle Naéma….

 Et toute la classe braille et nie avoir cassé le vase.

Le pauvre prof est anéanti.

Le soir même, après les cours, il va raconter au Principal ce qui s’est passé dans sa classe et le niveau catastrophique de ses élèves.

 Ce dernier réagit :

  • « C’est trop grave, il faut prévenir l’inspecteur d’Académie« 

Le dit Inspecteur arrive le lendemain et, médusé, après avoir entendu ces faits inouïs, il réagit :

  • « Ce manque de culture est inadmissible, il faut en aviser le Ministère« 

Le lendemain, accompagné du Recteur, il se rend auprès du Ministre de l’Education dite Nationale et lui rend compte de l’événement insupportable.

Najat Vallaud-Belkacem l’écoute avec attention, réfléchit quelques instants, puis, prise d’une illumination subite, se précipite vers son sac à main. Elle en sort deux billets de cinquante euros, les tend au Recteur et lui dit, sur le ton de la conspiration :

 » Prenez cet argent, vous rachèterez un autre vase, vous le mettrez à la place de celui qui a été cassé, vous ne dites rien à personne, pas un mot à la presse et on étouffe l’affaire…. »

Laisser un commentaire

Statistiques
  • 534741Visiteurs Total:
  • 46Visiteurs aujourd'hui:
  • 171Visiteurs hier:
  • 2Visiteur(s) en ligne:
Archives