Dupont et Dupond - Google imagesAmusons nous un peu.

Je vous ai offert une analyse détaillée des résultats de la présidentielle étatsunienne en essayant de dégager les dynamiques qui, dans les cartes du ciel, des deux candidats pouvaient expliquer la défaite de l’une et la victoire de l’autre.

Essayons aujourd’hui, juste pour le « fun » – comme diraient nos jeunes acculturés qui ne savent plus prononcer une phrase sans utiliser une de ces stupides expressions américaines – de désigner celui qui apparaîtra en tête du second de la « primaire » des pantins qui sont s’agiter sur notre théâtre d’ombres pour le compte de la droite.

Je sais bien que les résultats du 1er tour laissent peu de doute pour la victoire finale du RP Fillon contre Sa Pontifiante InSuffisance Alain Juppé 1er  mais voyons si les dynamiques qui se révèlent dans les thèmes de l’un et de l’autre confirment ou infirment (comme cela paraît se manifester quelquefois) les résultats logiquement attendus.

  • M. Juppé est Lion/Asc.Cancer.

JUPPE Alain -A. Barbault qui s’était fait une spécialité de l’anthropocosmologie prise dans sa dimension la plus communément « psychologique », c’est à dire conduite à tracer des « portraits » correspondant aux grilles communément admises des différentes caractérologies et autres écoles psychologiques ou psychanalytiques, nous dit de cette combinaison :  » Véritable Janus psychologique composé d’une nature nocturne, âme silencieuse en retrait, et d’une nature diurne, volonté spectaculaire en affirmation. Le caractère est pris entre la soumission et l’indépendance. La liaison de ces deux natures donne une sensibilité avide de rayonner, une émotivité qui recherche l’approbation et l’objectivation : le rêve cancérien aspire à s’épanouir au grand jour « . Soit.

Pour moi cette combinaison est l’une de celles qui conduisent aux comportements les plus égocentriques qui soient car elle exalte, chacune à sa façon – l’une plus subjective et intériorisée : lunaire et infantile – l’autre plus extravertie : solaire, théâtrale, cabotine et autoritaire, mais toutes deux égocentrées – le besoin de s’affirmer en tant qu’individu et de considérer que le monde doit s’ordonner par rapport à soi et non l’inverse.

L’objectif N°1 pour un tel homme ne peut être que l’ambition comme manifestation naturelle de l’égo et la reconnaissance publique. La notion de « service » n’apparaît nullement dans un thème de ce type du fait que celui-ci identifie l’œuvre à accomplir ou l’action à mener, à la gloire de sa propre personne et non l’inverse.

Ce n’est pas pour rien que l’ex-Premier Ministre de Chirac est né le même jour que Napoléon 1er qui, lui aussi, en laissant son pays exsangue et plus petit qu’à son arrivée au pouvoir, se tailla une statue dont certains décervelés sont encore épris, alors qu’elle repose sur les quinze millions de morts et les immenses dégâts que l’incendie révolutionnaire  provoqua en Europe.

Juppé, lui, s’est contenté de manifester ses éblouissantes dispositions politiques en ramenant les socialistes au pouvoir deux ans seulement deux après son arrivée à Matignon. Et, de même que Napoléon pour se suicider eut l’idée d’envahir successivement l’Espagne et la Russie, notre fier et  brillant énarque  inventa la géniale stratégie de la balle dans le pied qui consista à dissoudre l’Assemblée Nationale majoritairement RPR, installa le trotskyste Pierre Joxe à sa place et se retrouva au Canada, comme Victor Hugo à Guernesey, nous jouant le rôle du héros incompris. Sauf que Hugo n’avait d’affaires judiciaires ennuyeuses à faire oublier.

Ce qui est le plus drôle c’est qu’il est resté quelque chose de Napoléon chez Juppé, mais comme inversé, comme en miroir, tant la démocratie a le don de ridiculiser les hommes qui la servent en les amenant à singer les comportements des hommes qui servaient la France du temps où elle était grande.

En effet le dit Napoléon s’ingénia pendant tout son règne à aller semer la zizanie dans toute l’Europe et il y réussit si  bien qu’il nous amena les Cosaques, les Autrichiens et les Prussiens sur les Champs-Elysées.

Alain Juppé, lui n’a pas à aller si loin, l’occupation étrangère est déjà là; elle constitue la source évidente (mais soigneusement tue) du désordre, des « incivilités », et du terrorisme qui nous affectent; elle impose progressivement ses mœurs et sa religion dans des territoires qui échappent au contrôle de notre Etat, dans certains quartiers de nos villes, dans nos banlieues, voire dans nos territoires ruraux.

Il n’y a donc plus qu’à l’encourager dans ses entreprises,  pour autant que cela amène des votes et que, l’ayant encouragée  dans le rejet quasi unanime de notre culture et de notre mode de vie sous l’apparence de la contenir, le « droit-dans-ses-bottes » pût apparaître comme celui qui saurait le mieux nous en protéger. Ce n’est pas le pompier incendiaire mais exactement l’inverse.

Dupont-Juppé n’est sans doute pas le seul dans un pays où les « élites » apparentes – dont les ficelles sont tirées par l’oligarchie mondialiste – sont toutes convaincues par définition qu’il faut tirer un trait sur la France en tant que nation indépendante, fidèle à son Histoire gréco-latine et chrétienne et que l’immigration est l’occasion rêvée pour en finir enfin avec la France charnelle, la France de race blanche et caucasienne, la France de Clovis, de saint Louis, de Jeanne d’Arc, d’Henri IV et de quelques autres…..

Or, la coïncidence veut que cette « élite » actuelle soit composée – pour ces principaux représentants – par des Lions : Hollande, Valls, les 2 Le Pen (Marine et Marion), Aubry, Copé, Mélenchon, Le Maire sont tous nés sous le signe « royal » entre tous du Lion.

Parmi les présidentiables de « droite » (ne riez pas) il n’y avait que Sarkozy qui ne fût pas né sous le signe du Lion mais sous celui du Verseau (on en est débarrassé, nous pleurerons un autre jour) et NKM sous celui du Taureau (mêmes remarques) : mais l’un et l’autre sont-ils  viscéralement Français ?

J’en doute. Ni par leurs origines nationales ni par leurs origines religieuses ils ne sont Français au sens le plus identitaire du terme.

Pour la gauche (en fait pour le trans-nationalisme de l’oligarchie mondialiste qu’il représente à sa façon) Macron se signale par son Soleil à l’intersection du Sagittaire et du Capricorne : l’ambitieux concentré sur un objectif et qui use de son sens inné de la stratégie politique pour l’atteindre….
Mais ce ne sera sans doute pas pour cette fois-ci.

 

  • Y-a-t-il un lien entre cette suprématie écrasante du Lion dans notre personnel politique et l’abandon par nos élites de la notion de patrie, de nation, de culture à défendre, à préserver, à maintenir  contre les multiples facteurs de corruption, d’invasion ou de dissolution ?

  • Aucun.

Il se trouve simplement que, tout naturellement, les Lions se sentent portés vers les postes où ils puissent briller, commander, imposer leur volonté… quel que soit le contexte politique et idéologique de l’époque. Et comme le contexte est à la liquidation de la France et de l’Europe chrétienne, comme seuls qui adhèrent à ce projet ont des chances de « faire une carrière politique » alors les Lions s’adaptent à l’air du temps comme les autres signes.

Fermons cette parenthèse

 

  • François Fillon

FILLON François - 04.03.1954 - 21.15 - Le MansJ’avoue le connaître beaucoup moins que Juppé dont j’ai pu observer les actions et évolutions depuis 1995. Je constate simplement que les choses se présentent tout autrement chez lui.

Cet homme politique qui s’impose vraiment dans le paysage politique français à partir de sa nomination par Sarkozy, président d’importation, comme 1er Ministre en 2007, naît sous une combinaison Poissons/Asc Balance.

J’ai fait un sondage succinct sur une cinquantaine de Poissons plus ou moins connus ayant un Asc Balance et, si j’ai trouvé de nombreux chanteurs (Georges Harrison) et musiciens, quelques acteurs (Javier Barden, Valérie Lemercier ….) et écrivains (Anaïs Nin) voir des philosophes – Nicolas de Cues, Pic de la Mirandole, ou même Blaise Pascal (Asc Poissons) – ce premier sondage ne m’a pas permis de trouver une personnalité politique. On dirait que l’Asc Balance, associé aux Poissons, ne se prête pas aux carrières politiques…ce qui n’est pas le cas quand il est associé à un Soleil en Lion (MLP, Fabius) ou en Capricorne (Henri IV) au Verseau (Giscard pseudo-d’Estaing) au Sagittaire (De Gaulle) au Scorpion (Mitterrand).

Pourquoi ? Barbault nous met sur la piste  quand il écrit :  » Ici, la Balance est plus hésitante et indécise que jamais, en raison d’un Moi incertain et velléitaire, qui se cherche. La volonté peut donc être mal assurée et le caractère flottant, car la sensibilité à la haute main chez cette nature émotive, impressionnable et vulnérable. Elle prend ordinairement l’aspect de la bonté, de l’oubli et du don de soi dans l’amour « .

On reconnaîtra assez facilement des traits de caractère appartenant à Charles VII (Asc Sagittaire), ce « petit roi de Bourges », qui, de velléitaire et fuyant, devient l’arbitre de l’Europe quand il fut rassuré sur son identité (son « moi ») véritable et sur sa légitimité ; on peut songer aussi à Aristide Briand aveuglé par un pacifisme bêlant qui le conduisit à laisser l’Allemagne hitlérienne se réarmer sans réagir; à Chaban-Delmas, homme politique ondoyant, chantre de la « nouvelle société » sous Pompidou.

Bref, les traits positifs et négatifs s’opposent sans jamais s’additionner. Et c’est tout à fait normal car les Poissons, 12ème et dernière étape du Zodiaque symbole de la destinée humaine, est le lieu où toutes les contradictions liées à notre nature « finie » doivent se résoudre par le détachement et l’ouverture ouvrant au « grand Tout »; à la volonté de Dieu prenant le contrôle de la nôtre pour un Chrétien. Sans cette abdication du mental (la Vierge en face) et l’ouverture de l’âme à ce qui peut donner sens à notre existence, les Poissons restent emprisonnés dans les filets d’une vision fermée et arbitraire, souvent sectaire, des choses, encouragée par des siècles de « rationalisme » réducteur.

Dans le cas contraire ils nous donnent des J.S Bach, des L. de Vinci, des V. Hugo….des consciences larges, orientées, chacune à sa façon, vers l’amour universel, l’exaltation de la Création, la grandeur de la Vie, de l’homme et de son Créateur.

On n’oubliera pas que les Poissons sont le symbole même du Christianisme et singulièrement du Christ Lui-même, mort (après avoir touché le fin fond de la misère humaine, de l’abandon, de la solitude et de la déréliction) et ressuscité par la grâce d’un abandon total et confiant à la volonté de Son Père et accédant alors à Sa gloire éternelle. Et rachetant la transgression du péché originel par l’espèce humaine au passage.

En matière politique on peut peut-être évoquer le cas de Charles Quint (Poissons Asc Capricorne) qui sut gouverner fermement (Capricorne) un immense empire d’une diversité inouïe (Poissons) qui s’étendait au-delà des mers (idem) mais qui préféra laisser le pouvoir à ses fils et finir ses jours dans un couvent (qui n’avait d’ailleurs rien d’ascétique) en bon Poissons mystique qu’il était, plus porté à la contemplation qu’à l’action. On ne peut pas ne pas rapprocher cet exemple de celui de Benoît XVI qui, lui aussi – chose quasi inouïe – a préféré passer la main devant les résistances qu’il rencontrait pour mener à bien les réformes qu’il jugeait nécessaires et sauver l’Eglise.

En fait, un Poissons qui a trouvé son centre de gravité, qui a unifié la richesse d’une nature multiple et contradictoire et l’a mise en ordre de bataille, qui a pu s’ouvrir à un appel la portant à se mettre au service (notion importante de l’axe Vierge/Poissons) d’une vocation, d’un don de soi, d’un sacrifice (étymologie :  » faire du sacré« ), est un Poissons qui ressemble à une vague déferlante emportant tout sur son passage, à une inondation; un Poissons qui ne ressemble plus du tout au Poissons tel que décrit par Barbault resté à la surface de ce symbole. Les Poissons marquent l’étape ultime qui permet à l’homme de prendre conscience que sa « docte ignorance » (comme le disait Nicolas de Cues, autre Poissons célèbre) ne peut être dépassée qu’en s’acceptant elle-même et en s’ouvrant à la Connaissance infinie : « Or la précision des combinaisons dans les réalités corporelles et l’adaptation exacte du connu à l’inconnu dépassent tellement la raison humaine que Socrate disait que savoir pour lui était ignorer. […] Si nous saisissons ceci pleinement, nous saisissons la docte ignorance. En effet, même l’homme le plus savant n’arrivera à la plus parfaite connaissance que s’il est trouvé très docte dans l’ignorance même, qui lui est propre, et il sera d’autant plus docte qu’il saura que son ignorance est plus grande « 

On conçoit qu’un signe où les contradictions et les limites que notre esprit fini assigne aux choses, deviennent tellement évidentes, qu’il aboutit, dans ses manifestations inférieures,  à l’indécision, à la fuite des responsabilités, à la l’atermoiement….ou au blocage dans une sorte d’attitude étroite et figée.

Mais dans les types supérieurs, ceux qui peuvent envisager l’existence humaine, si peu que ce soit, sous l’angle de l’éternité ou de l’infini (nous en avons évoqué quelques uns plus haut) cette conscience aigüe de ce que la contradiction que nous mettons dans les choses n’est qu’un effet de la relativité de nos propres jugements limités, on peut aboutir à des personnalités hors du commun, de véritables modèles pour l’humanité. Dans des aires culturelles très différentes, on peut légitimement citer Ramakrishna en Inde, Nicolas de Cues, Pascal, Schopenhauer, et Benoît XVI en Europe dont le discours aux Bernardins, où il sut montrer que foi et raison que nous avons coutume de dissocier se complètent heureusement, laissa nos « intellectuels » auto-proclamés comme deux ronds de flan.

En résumé : les poissons a priori et dans l’absolu évoquent le dévouement, la disponibilité à plus grande que soi et l’absence totale de préoccupation égotique. Le contraire du Lion et du Cancer. Quelles que soient leurs éminentes qualités par ailleurs. Point.

On peut donc écarter chez Fillon les effets d’une ambition qui n’aurait pour seul objectif que sa seule satisfaction. J’aurai sans doute l’occasion d’en tracer un portrait beaucoup plus détaillé quand le moment sera venu. Pour le moment restons en au stade où nous pouvons décider d’observer comment les valeurs d’abnégation, de service, de volonté sacrificielle se manifesteront dans son action politique à l’avenir.

Quant à l’Asc qui a tendance, c’est vrai, à accentuer le côté hésitant ou velléitaire des Poissons, contrepartie d’une très heureuse tendance à envisager tous les points de vue pour aboutir à un équilibre qui respecte l’intérêt de toutes les parties (la Balance est le signe de la justice…la vraie, celle dont Dieu a inscrit l’exigence dans nos cœurs et non celle qui est pratiquée dans nos prétoires par une institution largement dévoyée par les idéologies à la mode) on peut penser qu’elle a été un des facteurs privilégiés qui ont permis à Fillon de tenir le coup pendant cinq ans auprès d’un président hyper-actif, touche-à-tout, probablement colérique, vulgaire, intrusif, grâce aux qualités de diplomatie et d’adaptation souple qu’elle donne aux caractères qui en sont  marqués et qui leur permet d’arriver à leurs fins en contournant ou désamorçant les obstacles plutôt qu’en tentant de les renverser aveuglément.

Là aussi nous verrons comment Fillon utilise les dispositions que la « nature » lui a donnés, mais sans entrer dans le thème plus avant, je puis dire qu’il y a fort peu de chance que cet homme, s’il devient président de la république, nous donne l’image d’un président velléitaire et timoré, car son thème dispose de l’armature nécessaire à contrôler et à tirer le meilleur parti des dispositions des Poissons et de la Balance.

Bon, je m’étais promis de ne vous parler que la comparaison de thèmes pour le second tour et je me suis laissé aller à émettre quelques considérations sur les dispositions individuelles des deux personnages en présence.

Bien entendu, vous pouvez reprendre les données techniques que je vous ai quelque peu détaillées lors de la comparaison TRUMP/CLINTON car je ne les reprendrai pas ici et passerai tout de suite aux conclusions, sans trop d’explication.

 

  • Alain JUPPE

MC Poissons : Maître MC : NEPTUNE – JUPITER

Asc Cancer : Maître Asc (MAS) LUNE

Sauf à me tromper – chose tout à fait possible – rien dans ce T.N n’annonce vraiment un futur président.

Tous les emblèmes du pouvoir et d’une haute fonction représentative sont en médiocre position à la naissance de Juppé :

–        Le SOLEIL est certes sur un terrain qui lui convient puisque dans son signe du LION….mais il ne forme aucune configuration puissante. Il est même au semi-carré de NEPTUNE (la fuite hors de la réalité, les illusions, les erreurs de jugement et même les aspirations socialisantes…un comble pour un candidat « de droite »)

–        JUPITER est en exil en Vierge, au FC et s’oppose donc au MC dont il est l’un des deux maîtres.

–        NEPTUNE, 1er maître du MC est en dissonance au SOLEIL comme nous venons de le voir et, hormis cela, ne forme aucun aspect.

–        URANUS (les chefs et les guides) en conjonction avec MARS, est en Maison XII et en conflit avec le MC. Pas très bon présage.

–        La LUNE (facteur de popularité) est « en chute » en Scorpion, signalant une âme tourmentée peut-être, mais au carré de PLUTON, annonce des crises et déboires pour l’intéressé….

Bref.

– Hormis le beau trigone VENUS/ASC/SATURNE à la LUNE qui annonce sans doute une grande profondeur émotionnelle et sentimentale, passionnelle mais contrôlée;

– Hormis aussi un MERCURE en Vierge qui évoque les ressources d’une intelligence logique très analytique, d’ailleurs en conflit avec le « moi » tendre et affectif du Cancer;

– Toutes configurations qui interviennent peu dans le domaine de la carrière dans ce contexte;

– Rien de probant ou d’exceptionnel dans le thème de Juppé n’annonce une destinée présidentielle.

 

  • Que se passe-t-il actuellement dans cette Carte du Ciel ? TRANSITS

Un trigone de URANUS à son SOLEIL natal, position propice à tenter une grande aventure à prendre des initiatives à se mettre en pleine lumière, mais insuffisante si elle reste seule pour fonder un pronostic.

JUPITER est passé sur son NEPTUNE natal en début octobre, aspect favorable à sa carrière qui – avec le précédent –  lui a peut-être permis de se distinguer et de figurer au second tour, mais au moment où j’écris ces lignes l’aspect s’est déjà défait.

NEPTUNE céleste transite au trigone (assez large, donc peu « puissant ») de sa conjonction Asc/VENUS ce qui explique sa popularité inattendue.

PLUTON ne forme aucun aspect majeur.

Reste SATURNE qui, lui, transite à l’opposition exacte d’une redoutable conjonction URANUS/MARS dissonante au MC (carrière) natal. Indice de blocage, voire de revers : une force offensive est brimée, contrariée.

De plus SATURNE s’il est fortement valorisé dans le Thème Natal de Juppé (conjoint à l’Asc) l’est dans sa faiblesse : en exil en Cancer. Cette position laisse penser à une sorte de complexe de sevrage, voire de complexe d’échec qui a pour origine quelque chose de son histoire familiale que je ne connais pas.

Bref, comme on le voit il n’y a rien de transcendant dans les dynamiques actuellement en œuvre dans le thème de JUPPE.

 

  • THEME ANNIVERSAIRE ou R.S

 

 JUPPE Alain - RS 2016 ParisSa RS nous offre le triste spectacle d’un

– SOLEIL en Maison XII (carcer, l’épreuve) au carré du MC (peu propice à une réussite)

– Une grande opposition qui réunit d’un côté VENUS/JUPITER/MERCURE à NEPTUNE de l’autre, configuration qui réunit les trois « maîtres » de son MC (Jupiter, Neptune, Vénus ont des maîtrises sur les Poissons) celui de la Maison XII (Epreuves) et de la Maison IV (fin de partie) est au carré d’une redoutable conjonction MARS/SATURNE, qui évoque un danger, une grande mise en difficulté contre lesquels il faut résister. Configuration peu propice à un succès. D’autant que MARS est le 2ème Maître du MC de Juppé par le Bélier.

Il y a d’autres éléments intéressants dans cette RS mais il est inutile d’épiloguer. L’image que j’en ai n’est pas celle d’une année facile et triomphale.

 

  • François FILLON

  •  Le Thème Natal

MC Cancer : Maître LUNE

ASC Balance : Maître VENUS.

C’est un panorama tout différent de celui de Juppé – assez gris – qui s’offre au premier coup d’oeil sur ce T.N.

On ne peut pas rater la configuration très riche qui associe de manière très positive :

SOLEIL (je n’y reviens pas) la LUNE (ici Maitre du MC  donc de la carrière avec la note de popularité qu’une LUNE positive apporte souvent dans une destinée) VENUS (Maître de l’Asc) MERCURE (l’intelligence et le maître de la Maison IX – la politique – et celui de la Maison XII (les épreuves sans doute liées aux conflits et polémique d’ordre politique) –

Le tout étant au trigone d’URANUS (le chef, le guide, le leader…) conjoint au MC !

Que demander de plus pour se présenter à une élection quelle qu’elle soit.

Mais ce n’est pas tout.

JUPITER (en Gémeaux : souplesse d’esprit, facilité à faire passer des idées) est opposé à MARS en Sagittaire (combattivité, recherche de l’exploit). L’axe Gémeaux/Sagittaire est celui de la pensée et de la communication et, en démocratie, constitue un élément stratégique essentiel.

Cette vigoureuse opposition est au double-carré de tout l’amas  Poissons qu’elle dynamise en mobilisant toute la richesse d’intuition et d’imagination (peut-être aussi de dévouement et d’esprit sacrificiel) qui y est contenue et qui est réorientée vers le MC par le trigone à Uranus.

Ce n’est pas fini puisque ce même amas POISSONS est en trigone à un SATURNE puissant en Scorpion (contrôle des passions, détermination, concentration) lui-même en trigone à URANUS au MC : rigueur, sens des responsabilités, capacité à s’affronter à des situations difficiles, intransigeance. Poutine vient de déclarer que Fillon était un négociateur redoutable. On peut aisément le croire avec ce thème qui associe les ressources d’une intuition et d’une sensibilité profondes mais très contrôlées liées aux signes d’Eau, à des symboles de volonté et de grande discipline.

Si Fillon était religieux au lieu d’être politicien il ressemblerait plus à un moine soldat ou à un athlète de la foi dont le Moyen Âge nous a laissé le regret lancinant… qu’à l’une de ces « mitres molles » qui composent notre clergé actuel.

Donc a priori le thème de Fillon se prête beaucoup plus à accompagner une destinée présidentielle – malgré les réserves qu’on peut avoir sur la dimension plastique des « Poissons » – que celui de Juppé qui a pour lui le fait d’être un Lion, c’est à dire qui bénéficie de la conviction naturelle et immédiate qu’il est fait pour diriger ou dominer les autres.

  • Que se passe-t-il dans le T.N de Fillon actuellement ?

JUPITER s’est installé sur l’ASC Balance depuis début novembre et ne s’en éloignera guère avant juin/juillet 2017.

Remarquons incidemment que c’est aussi le cas de Marine Le Pen qui a un Asc à 16° Balance.

Et remarquons enfin que l’Asc de Fillon tombe très exactement sur le SOLEIL conjoint à la Ligne d’horizon (Asc/Dsc) de la 5ème république calculée pour le 04.10.1958 – 18.21.

Un signe ? Peut-être….

J’ajoute que JUPITER est, en même temps, au trigone de sa position natale à 17° Gémeaux – au sextile de MARS à 13° Sagittaire.

PLUTON (au sextile du Soleil) transite longuement le FC du thème (l’axe vertical est celui de la destinée) et annonce des évolutions décisives dans l’itinéraire du sujet.

NEPTUNE transite tout l’amas en Poissons, il sera exactement sur le Soleil en 2017 et on peut observer de pareil configurations dans l’arrivée au pouvoir de nombreux hommes d’Etat français. Je n’ai pas eu le temps de vérifier mais je crois que c’est le cas de Napoléon III lors de sa prise de pouvoir.

URANUS qui a transité le Dsc en 2015/2016 est au sextile de JUPITER et au carré de lui-même au MC : dynamisme extrême

SATURNE enfin, est passé toute l’année 2016 au carré de l’amas en Poissons.

C’est l’aspect même qui mesure la détermination d’un homme, sa capacité à affronter l’épreuve ou l’obstacle, à assumer un effort soutenu pour conquérir une position ultime.

Très souvent ces carrés de SATURNE annoncent un échec car la personne n’est pas à la hauteur de l’enjeu ou de l’effort à fournir.

Mais, il arrive aussi – et c’est le cas dans ce thème – que la dissonance saturnienne accompagne tout simplement l’effort que demande le passage d’une position à une autre, d’un statut à un autre, donc d’une croissance et tout le monde sait que les croissances, comme les escalades en montagnes avec lesquelles SATURNE a tant d’affinités, sont difficiles car elles nous demandent de renoncer (mot très saturnien) au confort de ce qui a déjà été accompli pour arriver au terme .

Mais il est une autre donnée ici qui me fait considérer ce transit saturnien comme fatigant mais accomplissant. C’est que le SATURNE natal est entièrement   positif : pas une seule dissonance. Bien au contraire : il forme toute une série de trigones (3) avec les corps célestes de l’amas Poissons, un trigone avec le MC/URANUS.

  • THEME ANNIVERSAIRE (R.S) 2016

 FILLON François - RS 2016 Paris.L’Asc retombe dans la Balance, comme dans le natal, année d’un nouveau départ ?

NEPTUNE tombe sur la LUNE : renommée, popularité,

JUPITER au carré de l’opposition qu’il forme avec MARS : combattivité, offensive,

SATURNE à l’opposé de JUPITER natal : mise à l’épreuve, tension, effort, ténacité et patience à déployer

MARS (l’énergie, l’action) est au trigone de VENUS (le sujet lui-même)

La LUNE à 6° Capricorne est au sextile de SATURNE son maître et maître analogique du MC (10ème signe/10ème maison) et évoque donc un accomplissement.

VENUS à 19° Verseau est au trigone de JUPITER (satisfaction, succès) – au quinconce d’URANUS (mise en lumière, capacité à se distinguer)

URANUS à 18° Bélier est au carré d’URANUS natal et du MC : autodiscipline, rigueur, résistance, réaction contre l’adversité : le ressort qui se tend.

MERCURE à 27° Verseau est au trigone de NEPTUNE : heureuse disposition concernant l’ouverture à l’inconscient collectif, intuition, adaptation, sens psychologique, saisie des attentes du corps social.

On voit combien Fillon – tant par  ce qui existe à l’origine dans son T.N que par ce qui s’y passe actuellement et par ce que nous indique son thème anniversaire – semble être l’homme de la situation actuellement.

S’il fallait se prononcer clairement, je dirai donc que FILLON est certainement  celui des deux « Dupont/d » qui sera choisi par les électeurs de la Primaire dimanche soir.

Mais l’anthropocosmologie politique ne fonctionne pas totalement comme l’anthropocosmologie individuelle. Une surprise reste donc possible mais, très sincèrement, je la crois improbable.

Ajoutons que, pour ma part, je considère que de toute façon, ni l’un ni l’autre ni qui que ce soit d’autre actuellement et quelles que soient les qualités éminentes des uns ou des autres (et Fillon me paraît être un homme de grande qualité) ne pourra durablement et véritablement redresser notre situation et sauver notre civilisation dans le cadre politique et idéologique qui nous est imposé.

C’est ce cadre qui nous tue et dont il nous faut nous libérer. Les forces de destruction qu’il a favorisées depuis longtemps sont tellement puissantes, le danger est tellement mortel  que c’est à une véritable révolution à l’envers qu’il faudrait procéder pour reconstruire tout ce qui a été détruit. Et non à la simple élection d’une nouvelle marionnette de l’oligarchie mondialiste

Nous n’y sommes  pas prêts et Fillon ou tout autre à sa place – pour autant d’ailleurs qu’ils ne soient pas complices des forces que je viens d’évoquer – ne pourront que gérer et accompagner notre effacement définitif en tant que peuple, en tant que grande nation héritière d’une Histoire et d’une culture à nulle autre pareilles.

Dieu vous garde.

LSM

 

Addendum :

Dans la catégorie des LIONS rugissants qui abondent dans notre ménagerie politique nationale, je me suis aperçu que j’avais oublié Jean Luc MELANCHON (19.08.1951 – 08.20 – Tanger-Maroc) qui rugit pour un oui pour un non, surtout pour un non (Asc à cheval sur la Vierge et la Balance).

Et dans la catégorie si rare des politiques POISSONS/BALANCE j’ai réussi à dégoter un spécimen : il s’agit de DUPONT-AIGNAN né le 07.03.1961 – 20.30 – Paris.
Il faudra faire avec…

 

6 réponses à to “DUPONT-JUPPE battu par DUPOND-FILLON ? Très probable….”

  • Toma:

    Belle démonstration … difficile à contredire .
    Mais,
    Je sais aussi qu’à tout moment , …
    le meilleur peut arriver.

    Que le bon sens est émergent ,
    Que les bonnes nouvelles sont quotidiennes mais silencieuses,
    Que tout est possible et
    qu ‘il est de notre devoir de transmettre de l’énergie positive .
    OT

    • Comment vous contredire ?
      Garder l’esprit et le coeur ouverts aux inspirations de la divine Providence constitue l’attitude de base à observer dans les moments que nous vivons depuis maintenant plus de cinquante ans où l’effondrement de notre civilisation a commencé de se dessiner (décolonisation bâclée – apostasie de l’Eglise catholique avec Vatican II) et plus particulièrement depuis 1981 (invasion migratoire favorisée par nos différents gouvernements – masochisme de la repentance tous azimuts – droits-de-l’homme opposés aux droits du citoyen – préférence nationale devenue un crime – patriotisme assimilé à du racisme – avortement qui, de crime est devenu un droit inaliénable et qui frappe les nations occidentales d’une leucémie qui finira par les emporter, etc…).
      Parler d' »optimisme » ou d' »énergie positive » (cela sent un peu trop le new âge à mon goût) quand on ne sait pas à quoi les appliquer ou qu’on les applique à de mauvaises causes, et plus encore quand ils restent une simple pétition d’intention déconnectée de l’action c’est « faire du bruit avec la bouche ».
      Optimisme et énergie positive ne peuvent s’avérer vraiment efficaces et productifs que s’ils se mettent au service d’un réalisme sans concession. Il faut aller à la source du mal du qui nous tue, mettre en oeuvre courageusement le traitement qui nous sauvera et, à ce moment et à ce moment là seulement, il faut faire preuve de confiance et d’optimisme dans l’action de la Providence qui soutiendra nos efforts. N’est-il pas dit dans les Ecritures « Aide-toi et le ciel t’aidera » ?
      Or nous ne prenons pas le chemin qui nous permettrait de procéder à cette phase de reconnaissance lucide et intransigeante des causes qui nous ont conduits où nous en sommes. Et une certaine forme d’optimisme – certainement pas celle que vous préconisez et que vous appliquez dans votre domaine j’en suis sûr – pourrait même constituer un des facteurs qui nous empêchent de procéder à cet inventaire indispensable. Les incantations du type « Pas de stress, ça finira bien par s’arranger » ne servent qu’à démobiliser les hommes prêts à s’activer, à décourager ceux qui sont déjà sur la brèche et à conforter tous les autres (les plus nombreux) trop paresseux pour entreprendre quoi que ce soit.
      Non, les choses ne s’arrangeront pas et il ne naîtra pas de petits miracles si nous ne commençons par procéder par ce désagréable mais indispensable décapage des principes que nous avons adoptés : relativisme, hédonisme, libertarisme, transgressions multiples et variées transformées en règles de conduite……
      Je suppose qu’avant la chute de Troie, ou à la fin de l’empire romain envahi par les Vandales, ou encore dans les temps qui ont précédé la prise de Constantinople par les hordes ottomanes, pour ne rien dire de la France à la veille de la révolution, un certain nombre de braves personnes à l’esprit positif prônaient l’optimisme dans la mesure où cela les dispensait de remettre en question leur mode de vie, leurs habitudes, leur soumission aux facilités que l’époque leur offrait…… Le réveil a dû être brutal.
      Il en est de même pour nous : nous marchons sur la tête (et pas seulement en matière d’environnement) nous nommons « bien » tout ce qui nous fait plaisir et satisfait nos pulsions, quelquefois les plus animales, et « mal » tout ce qui nous contrarie, nous frustre, nous demande un effort d’élévation morale et de maîtrise de soi. Nous avons détaché nos lois du cadre transcendant que leur offrait le Décalogue pour les brancher sur nos désirs égoïstes, sur nos caprices du moment.
      Elles ne servent plus désormais à nous montrer le droit chemin mais à protéger nos déviations.

      Sommes nous prêts à le reconnaître ou non ?
      Il n’y a qu’à voir comment nos deux Dupont/d – dont l’un se déclare « catholique » et défendre des « valeurs » ! – se battent pour démontrer que  » plus favorable à l’avortement que moi, tu meurs ! » pour être fixés.
      Une fois de plus je citerai ce jugement de Bossuet que je vous ai fait découvrir et que vous aimez bien je crois :  » Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes.”

      Merci de vos commentaires et de vos encouragements qui me sont très précieux.

      LSM

  • Fomalo:

    Je reviens vers vous après avoir vu , et apprécié, l’étude comparative des thèmes de MM.Fillon et Juppé. Une question à ce sujet: leurs thèmes natals sont connus de tous ceux qui pratiquent l’astrologie. Mais quid des thèmes de R.S? Les avez vous dressés pour le lieu de naissance, le lieu de résidence habituelle ou occasionnelle? Je sais qu’il est souvent difficile de savoir ou un personnage « public » a passé son anniversaire. J’ai pratiqué cet exercice avec Trump et Clinton en localisant leur R.S pour l’endroit de naissance, faute d’information avérée.Transits et progressions étaient en faveur de D.Trump plus que pour H.Clinton.Mais la RS m’a semblé ambigüe, totalement.
    Bref, sachant que A.Juppé est « éliminé » de ces primaires du parti républicain, pouvez-vous m’indiquer puisque F.Fillon aura 63 ans avant les prochaines présidentielles, quel lieu de R évolution Solaire sera sélectionné pour lui?
    J’ajoute,( pour ce qui est de votre dépassement tout de même bienvenu du portrait psy de Barbault, à propos du futur candidat), qu’à mon sens une majorité de planètes (6 sur 10) en signes mutables, et de plus l’opposition Mars Jupiter, n’est pas un facteur pouvant encourager à soutenir M.Fillon, par rapport au thème récurrent de la Vè république,( 6 octobre 1958) car l’opportunisme de cet être risque fort de se manifester à son maximum, vu le transit de Neptune sur son soleil natal et le livre douteux qu’il a commis il y a quelques mois sur l’islam.Mais bon, hors la foi, point de salut !
    Bien cordialement à vous,
    I.Fomalo

    • Lorsque nous ne connaissons pas le lieu de RS nous pouvons soit choisir le lieu où le sujet réside habituellement, soit son lieu de naissance car, comme disait un astrologue des temps passés « on n’emporte pas son ciel de naissance avec soi« . Je me méfie de toutes les « théories » qui fleurissent d’autant plus dans le monde astrologique que leurs auteurs ont une pratique moins assurée. Je ne me fie qu’à l’expérience concrète. L’élan vital qui nous meut s’exprime de plusieurs manières consécutives et successives et telle RS qui « marche bien » pour le lieu de résidence, sera moins probante pour le lieu de naissance… et inversement. Sans doute parce que chacune d’elle invite à observer les choses d’un point de vue différent.

      Mais en règle générale je considère que l’observation des transits est essentielle, RS et Progressions ne servant, à mon avis, que de simples outils de « focalisation ». Ce qui doit être mis en relief dans un pronostic, ce sont les redondances qu’on peut mettre en lumière entre transits, RS et Progressions.

      Il est évident que, pour 2017, le lieu de RS à considérer concernant F. Fillon est Paris. Comme d’ailleurs pour tous les autres candidats potentiels, car c’est de là qu’ils mèneront leur campagne, c’est là que résideront leurs bureaux et états majors, etc…. Ou alors, on pourra prendre leur lieu de naissance sans crainte de se tromper. Mais je vous avouerai que ce problème ne présente pas une grande importance pour moi.

      S’agissant de la RS de Trump, je considère, mais peut-être ai-je tort, qu’elle n’avait absolument rien d' »ambigu ». Quand vous constatez une conjonction SOLEIL/URANUS en X, trigone JUPITER au NATAL et que vous observez dans la RS un SOLEIL en XI (espoirs, attentes et soutiens) conjoint à VENUS, 2ème maître de X RS, et sextile à URANUS (ce qu’on appelle une répétition d’aspect) conjoint MC et au trigone de VENUS maître de X natal, la redondance doit vous sauter aux yeux car elle ne laisse place à aucune ambigüité sur l’actualisation d’un potentiel inscrit dès le départ dans le thème du sujet.

      Sur le plan interprétation je pense que votre interprétation est trop dépendante de règles générales qu’il s’agit d’observer avec nuance. Ainsi me dites vous qu’une majorité de corps célestes en Mutable induit le soupçon d’opportunisme chez le sujet. Sans doute est-ce une interprétation possible. Mais de quelle sorte d’opportunisme s’agit-il ?
      – de celui d’un homme sans conviction ni principes (type Sarkozy) qui s’adapte aux circonstances pour rester dans le courant, comme le bouchon sur la vague ?
      – ou de celui d’un homme qui est capable de faire l’effort d’adaptation nécessaire – voire jouer l’opportunisme – pour servir un projet, tenir un cap, imposer un choix ?

      Fillon est nettement du 2ème type si bien que le mot « opportunisme » à cause de son imprécision, ne lui convient pas. J’en veux pour preuve les trigones que son Soleil en Poissons reçoit de Uranus dominant et de Saturne (eux mêmes en trigones). Ce sont des aspects qui inversent la polarité inconstante, fluctuante, chaotique, contradictoire des Poissons (à dominante jupitérienne ou vénusienne par exemple) en leur contraire : les Poissons fermés, verrouillés, prisonniers de leur aquarium idéologique que sont les Poissons uraniens ou saturniens. Voyez Einstein et sa conception d’un univers fimi, son rejet de l’incertitude quantique…..
      En d’autres termes je considère Fillon comme un homme aux convictions fermes qui cherchera à les imposer de toutes les façons possibles, en sachant sans doute adopter des positions de repli quand ce sera indispensable, mais ce sera un peu comme une balle en caoutchouc qui reprend tout son volume dès qu’on cesse de faire pression sur elle..
      Le vrai problème que l’astrologue ne peut jamais résoudre car il a une forme et non un contenu, c’est de savoir au service de quoi Fillon mettra-t-il cette instransigeance et cette flexible inflexibilité ?
      C’est sa vie, ses écrits, ses actes politiques passés qui peuvent en répondre.
      Et je vous suivrai assez bien dans la méfiance que vous manifestez à son égard, quoique de façon moins urgent que pour Sarkozy ou Juppé. Pour ne rien dire des autres.
      De toute façon Légitimiste j’ai toujours été et Légitimiste je mourrai car la France ne pourra jamais se redresser et assurer sa pérennité hors de principes qui l’ont édifiée : la royauté très chrétienne.
      Bien à vous.

  • Fomalo:

    He bien oui,bon, d’accord! Aucune ambiguité. Pour la RS de D.Trump- dressée pour 2016( EN OUBLIANT DE PRECISER L’HEURE d’ETE…)- c’est vrai que c’est beaucoup moins probant quoique à bien y réfléchir quand même assez marqué. Je vais m’inspirer de vos indications bienvenues pour, dans les semaines qui viennent, prospecter les thèmes des innombrables concurrents pour la France.
    Bien cordialement,
    F.

    • Dans ce genre d’événement je vous assure que l’heure d’été n’a pas grande importance.
      Quant à votre deuxième phrase :  » C’est beaucoup moins probant…….assez marqué » je vous avoue qu’elle me paraît assez mystérieuse car vous semblez dire une chose et son contraire. Mais peut-être avez-vous voulu écrire « plus probant » et non pas « moins probant » ….
      Bref, je suis heureux que mon point de vue ait pu vous intéresser.
      Bien à vous

      LSM

Laisser un commentaire

Statistiques
  • 534547Visiteurs Total:
  • 23Visiteurs aujourd'hui:
  • 217Visiteurs hier:
  • 0Visiteur(s) en ligne:
Archives