écriture 2Cher(e)s abonné(e)s,

Vous trouverez dans la Lettre qui vient de vous être envoyée, la recension des articles que j’ai publiés sur mon site au cours du mois de Novembre 2014.

Elle marquera une interruption dans la publication de ces articles et de ces lettres mensuelles. Pendant les mois qui viennent je ne publierai en effet que mes « Prévisions Générales Annuelles » pour chaque Signe du Zodiaque, aux environs de l’entrée du SOLEIL dans chaque signe je l’ai toujours fait depuis que ce site fonctionne.

Pourquoi ?

Parce que j’ai décidé d’achever le livre que je prépare depuis si longtemps pour faire connaître ma conception de l’anthropocosmologie. D’abord en la situant par rapport à la philosophie, à la science, à la religion et ensuite en essayant de mieux situer la place centrale et rayonnante qu’elle peut occuper au sein de toutes les méthodes de connaissance de soi ou de développement personnel si on préfère.

 Ce travail d’écriture a été précédé par une tentative que j’avais intitulée : « L’anthropocosmologie Comparée – Essai théorique et pratique : Parler le langage des correspondances », qui condensait des conférences, des cours ou des ateliers que j’avais animés ici et là.

Cet ouvrage n’est pas édité et je ne sais s’il le sera un jour. Il est arrivé trop tard…ou trop tôt. Les temps ne sont presque plus à la réflexion sur soi, comme dans les années 70/80, d’autres préoccupations les ont chassés. Ils le redeviendront peut-être lorsque les soucis et obsessions de notre époque auront disparu. Si bien que les éditeurs, qui sont devenus avant tout des commerçants (sans rien de péjoratif derrière ce mot) renoncent à publier les œuvres de la pensée qui ne répondent pas aux attentes du public telles que définies par leurs services « marketing ». Sauf à vous faire – et fort coûteusement – financer votre propre publication.

Mais, je le répète, ce premier travail était entièrement destiné à réfléchir sur le sens des symboles que nous utilisons dans la construction du langage anthropocosmologique, de telle sorte que chacun comparer mon enseignement avec sa propre approche, établir des comparaisons, réfléchir, se nourrir, évoluer, etc ….. tout ce qu’on peut attendre d’un travail de réflexion en commun autour d’une même préoccupation cognitive.

Celui auquel je veux m’attacher maintenant, représente une tentative d’explication de l’anthropocosmologie en elle-même et est donc destiné à toute personne qui s’interroge sur cet étonnant cadre de référence de l’expérience humaine, sans doute le plus vieux du monde, et qui s’étonne de le voir résister à tous les changements de paradigme. Il s’efforcera donc de répondre à la question « Comment penser l’anthropocosmologie ? » et « Comment penser sa place dans l’univers de la connaissance ? »

C’est un travail considérable qu’il faut envisager sous l’angle philosophique, c’est à dire authentiquement détaché de tout apriori idéologique, ne considérant que les faits et les raisonnements qui les relient ainsi que les rapports que les différents outils et niveaux de connaissance peuvent échanger entre eux.

J’ai réuni des tonnes de notes au cours de ma carrière et de mes recherches philosophiques  (ma discipline d’origine) il est temps maintenant de passer à la rédaction…après les avoir tous passées en revue.

C’est ce qui m’amène à interrompre la rédaction de ces articles, souvent très longs, que vous trouvez sur mon site et qui me demandent quelquefois plusieurs jours de travail où il me faut faire face à d’autres tâches professionnelles.

 

Merci de m’avoir lu….et à bientôt j’espère.

 

LSM

 

 

 

Laisser un commentaire

Statistiques
  • 575376Visiteurs Total:
  • 80Visiteurs aujourd'hui:
  • 121Visiteurs hier:
  • 0Visiteur(s) en ligne:
Archives