EULe « Prix spécial du Jury » à Jean-Luc Mélenchon pour sa  –remarquable mais impuissante – lucidité.

C’est lui qui, le soir de cette mémorable soirée clôturant les élections dites européennes[1] a le mieux défini ce que nous vivions et que, pour ma modeste, je me suis efforcé d’annoncer depuis trois ans à peu près à l’aide de mes outils propres : à savoir les 7 « carrés » astrologiques URANUS/PLUTON qui se sont formés, se forment et se formeront dans le ciel terrestre les  24.06.2012 – 20.05.2013 – 01.11.2013 – 21.04.2014 – 15.12.2014 et 17.03.2015).

Configurations remarquables que j’ai mises en relation avec d’autres périodes historiques semblables dans une série d’articles qui vous pouvez facilement retrouver sur mon site.

Jean-Luc Mélanchon a notamment accusé ses vis-à-vis d’ignorer la  « crise de civilisation » que nous vivions.

Il s’en est concisément expliqué. Je le cite de mémoire :  » Ce que vous ne voyez pas c’est que ce vote s’est fait sur des choix culturels et religieux et non sur des choix sociaux« .

On ne saurait dire mieux ni plus juste.

Encore un effort et Jean-Luc Mélanchon, entre deux tirades furibondes et assassines contre les pouvoirs en place (comme on le comprend d’ailleurs !) finira par comprendre qu’il ne peut y avoir de réel équilibre social hors d’une saine vision de l’homme et de la société. Et que celle-ci se fonde sur des valeurs « culturelles et religieuse ». Il devra alors abandonner ses lunettes marxistes pour découvrir enfin que ce n’est pas « l’économique » qui fonde le « culturel et le politique » mais l’inverse et que les hommes s’ils ont besoin de pain, ont encore plus besoin d’un cadre qui les rassemble, les protège, les rassure et surtout qui donne sens à leurs existences. Et c’est à partir de là seulement qu’ils peuvent le mieux équilibrer leurs échanges.

Actuellement sort sur certains de nos écrans le film « Les Cristeros » qui relate le combat dramatique et héroïque que les Mexicains ont dû mener, dans les années 20, contre la dictature socialo-maçonnique qui a dirigé leur pays pendant soixante dix ans et a tenté d’éradiquer, par tous les moyens possibles, y compris les plus cruels, la foi historique de ce grand peuple. Je conseille vivement à chacun(e) d’aller le voir et de lire le livre éponyme écrit par Hugues Keraly, dont il est tiré.

Cet aparté refermé, revenons à Jean-Luc Mélanchon qui a déclaré (je cite) : « Le Front national en tête de ce scrutin est une information suffocante……Nous sommes les spécialistes en Europe des catastrophes et des crises sociales qui tournent mal. Je suis très triste pour ma patrie. La France est entrée en éruption volcanique et ça commence toujours par des pluies acides. »

Dieu seul sait si nous en savons quelque chose depuis 1792 où sévissait déjà les dissonances URANUS/PLUTON; en cette époque où un roi plein de bonne volonté voulant sincèrement réformer l’administration de son peuple, allait, par scrupule et  bonté d’âme plus que par faiblesse comme on voudrait nous le faire croire[2], le livrer aux couteaux et aux piques de bandes manipulées et excitées par une secte qui est toujours au pouvoir en France – de manière discrète mais Ô combien efficace – dont les motivations sont rien moins que sociales ou philanthropiques.

A mon avis le cher Jean-Luc (deux Evangélistes dans un seul prénom) n’a pas fini de « suffoquer » et pour bien d’autres raisons que le scrutin du Front National  qui ne représente qu’un élément dans une crise « de civilisation » (comme JLM le reconnaît lui même)  dont nous ne savons pas encore où elle nous conduira :

  • un retour aux invariants spirituels qui ont construit l’Europe et, à travers elle, la forme la plus élevée de civilisation qui soit,

  • u un effondrement définitif, le Nouvel Ordre Mondial (ploutocratique et maçonnique) ou l’Islam (et son système d’asservissement politico-religieux) prenant la relève et effaçant vingt siècles de civilisation comme les cinq siècles de la Rome antique furent effacés par les incursions barbares de plus en plus audacieuses de l’époque ?

Qu’on se tourne du côté de Wall-Street ou de celui de La Mecque on se demande laquelle de ces deux barbaries sera le plus confortable à vivre pour nous qui avons décidé de nous coucher devant les événements en oubliant qui nous sommes et d’où nous venons pour n’avoir pas à combattre.

Dans un épisode du mythe grec, je crois me souvenir avoir lu qu’Achille sachant le sort qui lui est réservé, s’est habillé en fille et s’est réfugié dans le gynécée pour échapper aux envoyés d’Agamemnon qui venaient le chercher pour participer à la guerre de Troie.

Ne suivons nous pas son exemple, nous qui assistons, le sourire aux lèvres, à l’émasculation programmée dès l’école de nos jeunes gens, pour aboutir à leur « mariage » et au port de la jupe comme le leur a conseillé ce Recteur, digne relai des mots d’ordre de La Grande Bande de Tarés qui sévit au sein de l’éducation nationale (sans majuscules s’il vous plaît) du gouvernement et de l’assemblée, pour ne rien dire du ministère de la justice.

Oui, les grands carrés URANUS/PLUTON sont les signes d’une crise violente de civilisation dont les racines s’abreuvent à 1792/93 – 1933/35 – et 1965/68.  Et JLM n’a fait qu’exprimer tout haut ce qu’il est évident de constater dès qu’on accepte de vivre les yeux grands ouverts.

 Reste à savoir quelle réponse nous allons donner collectivement à cette crise.

Regardons là d’abord se dérouler sous nos yeux :

  • 1er carré (juin 2012) c’est l’arrivée au pouvoir d’une équipe composée

– soit de bras cassés : personnalités quasi inconnues, arrivées au pouvoir par copinage et esprit de parti et non par quelque réalisation remarquable, incapables de redresser la situation des ministères qui leur sont confiés. Le plus tonitruant et vain d’entre eux pouvant s’incarner en Arnaud Montbourg.

– soit d’idéologues fermement décidés s’attaquer à ce qui de nos valeurs religieuse, culturelles et morales, résiste encore à la  furie éradicatrice, égalisatrice, transgressive et niveleuse de l’esprit révolutionnaire.

Le plus emblématique étant le T… V… F… Vincent Peillon qui ne s’embarrasse pas de périphrases pour déclarer son intention de parachever l’œuvre de la révolution en détruisant la religion catholique et en arrachant nos enfants, dès leur plus jeune âge, à tout ce qu’il appelle leurs « déterminismes sociaux, culturels et religieux ».

Bonjour la liberté de penser, de croire et d’éduquer nos enfants suivant ce qui nous paraît juste et bon !

La plus lamentable étant Mme Taubira qui, non contente de faire le vide autour d’elle au sein de l’équipe dirigeante du ministère tant ses méthodes de travail son peu appréciées, va laisser son nom à la loi la plus inique qui ait jamais été adoptée par une assemblée de France.

  • Ce qui amène au 2ème carré : 20.05.2013,

C’est le contemporain de la loi sur le pseudo-mariage pour dérangés du ciboulot, étant votée le 17.05 ! Quelle évidente et symbolique coïncidence, n’est-il pas.

Je n’ai rien à dire pour le 3ème carré de novembre 2013 ou alors, s’il s’est passé quelque chose d’important, je ne l’ai pas retenu (je ne vis pas les yeux fixés sur l’actualité).

4ème carré : 21.04.2014.

Là, il semble que les événements se précipitent.

  • Entre le 1er et le 21 avril on assiste

– à la démission du 1er ministre Ayrault,

– à la révocation et à l’exfiltration du 1er secrétaire du PS, passé aux « affaires européennes » (c’est dire si ces « affaires » sont entre de bonnes mains)

– à l’installation du nouveau gouvernement VALLS, censé corriger les erreurs de celui d’Ayrault, mais, en fait, poursuivant la même ligne avec les mêmes personnes et suscitant dès le départ la fronde de toute une partie de sa majorité.

– Puis, c’est l’événement qui a décidé de ce papier : les élections européennes avec la sévère déculottée infligée aux deux partis qui feignent de se combattre mais, en fait, se partagent les responsabilités (et les gros sous qui font vivre quelque milliers d' »élus » inutiles, arrogants et coûteux) mais se partagent aussi les échecs, car, à peu de chose près, notamment en matière de mœurs et de morale, ils obéissent servilement aux mêmes groupes de pression infiltrés dans leurs rangs, professent le même relativisme, soumettent la politique aux intérêts des mêmes puissances financières sous couvert de libéralisme ou de social-démocratie, ont une même vision au ras des pâquerettes de la France (pardon, de la République, car ils ne savent plus ce qu’est la France….. sauf lorsqu’il s’agit de rafler des voix au FN) et de l’Europe dont ils méconnaissent l’identité, les frontières naturelles et, en définitive, les intérêts véritables.

  • La « réplique volcanique » de ce dernier carré URANUS/PLUTON, semble d’ailleurs avoir une autre conséquence, qui peut se révéler positive celle-là.

– Ce qui était fronde avant les élections est en train de devenir fracture irrécupérable si j’en juge par les propos tenus ce matin sur les ondes de France Inter par un représentant du groupe socialiste à l’assemblée, qui a affirmé qu’ils étaient une centaine à avoir décidé d’agir désormais par eux mêmes et ne plus se laisser imposer de diktats par le premier ministre, chef naturel de la majorité. Bref de reprendre le pouvoir législatif, accaparé par l’exécutif, depuis des décennies. Voilà donc un gouvernement qui ne pourra plus faire voter ses lois, ne disposant plus de la majorité servile et indispensable !!!

Bonjour l’ambiance dans un parti en voie d’implosion.

– Mais, comme un bonheur – à l’instar d’un malheur – n’arrive jamais seul, nous apprenions que l’UMP aussi est en voie d’implosion et qu’il vient de perdre son Secrétaire général.

– Peu importe le degré de responsabilité de Coppé qui n’a rien vu des trafics juteux qui favorisaient ses amis et s’effectuaient dans son dos (nous dit-il, mais que peut-il dire d’autre ?) et celui de ce marchand de tapis menteur comme un arracheur de dents, aussi manipulateur que le Serpent de l’Eden qui nous servi de président pendant cinq ans et qu’on accuse désormais d’avoir financé sa campagne de 2012 à l’aide de fausses factures qui ont augmenté les dépenses autorisées de vingt cinq millions d’€. Sans oublier l’affaire Tapie qui ressort du puits où l’avait mise au frais.

– Peu importe parce qu’on ne prête qu’aux riches et je doute qu’une part au moins de ces accusations soit vraiment sans fondement.

– Peu importe si cela contribue à faire sauter un système qui s’était mis en place petit à petit et qui ne tient que par ses collusions, ses mensonges, ses manipulations d’opinion, ses trafics d’influences et ses mensonges sur les dangers véritables qui menacent notre pays mais ils se moquaient jusqu’à présent comme d’une guigne, sûrs de retrouver leur influence et leurs avantages dans ce Nouvel Ordre Mondial (j’ai cité deux immenses dangers pour nous un peu plus haut dans cet article) qu’ils auraient tant contribué à installer chez nous par leur lâcheté, leur impéritie ou leur complicité pour beaucoup d’entre eux.

Vous voyez que je n’avais pas tort, lorsque j’évoquais les carrés URANUS/PLUTON dans lesquels nous allions entrer entre 2012 et 2015, de suggérer que la période serait décisive pour notre avenir. Il semble qu’ils soient en train de faire exploser les partis  pseudo-majoritaires, complices de notre décadence et chevilles ouvrières du « système ».

Et nous ne sommes pas les seuls à prendre cette voie, si on en juge par les résultats d’autre pays européens. D’autres peuples sont décidés à se réveiller de la léthargie dans laquelle le « système » les a plongés pour mieux les absorber sans douleur. Ils veulent retrouver leur autonomie, leur identité, leurs coutumes et leurs mœurs, tout en restant solidaires de l’ensemble de la grande communauté de civilisation que devrait constituer l’Europe, grand et magnifique projet  trahi par ceux qui ont su prendre les commandes pour en faire un simple marchepied à leurs appétit de pouvoir ou à leurs intérêts financiers. Les idéologues ou les épiciers en gros et leurs équipes de technocrates dévoués et obtus.

  • Nous avons encore deux « carrés » à vivre : celui du 15.12.2014 et celui du 17.03.2015.

Ils seront décisifs et devraient symboliser la sorte de la partie apparente de la crise. Car il ne faut sans doute pas imaginer que tout ce que cette crise veut détruire et reconstruire sera réalisé d’ici là.

La portée de ces grandes épopées planétaires a des répercussions sur plusieurs générations. Il suffit de constater les effets de celle de 1792/93, sur les principes de laquelle nous vivons toujours, celle de 1933 qui a façonné pour une bonne part le visage de l’Europe actuelle, ou celle de 1965/68 où notre société a sombré dans le n’importe-quoi, pour s’apercevoir combien les vibrations qui ébranlent le cadre général d’une société et l’amènent à adopter une autre figure historique (au sens général du terme) prennent du temps à mettre en place ce qu’il s’agit de changer ou de remplacer.

Nous ne sommes pas sortis des imbécilités et des perversions du sens commun et du sens moral, liées à la crise de « 68 ».

Elle est toujours au pouvoir par le biais de ses enfants : ceux des bobos soixante-huitards recrutés dans l’élite bourgeoise de notre pays (il n’y avait pas beaucoup d’ouvriers parmi les jeunes crétins qui lançaient des pavés en 68) qui ont été élevés dans la religion soixante-huitarde et formés dans nos grandes écoles (Sciences Po et ENA surtout mais certains correspondants bien informés m’affirment que, du point de vue moral ou spirituel, Polytechnique ou Normale Sup, ce n’est pas mieux, c’est à dire tout aussi déliquescent).

Ces enfants sont ceux qu’on retrouve maintenant dans nos ministères ou nos administrations où ils attendent une retraite qui ne devrait plus tarder et dont le plus emblématique représentant fait du scooter entre l’Elysée et la rue du Cirque comme s’il s’était donné pour mission, non de gouverner la France suivant son génie propre auquel il ne comprend décidément rien, mais de la couvrir de ridicule un peu plus chaque jour qui passe.

Je pense que ce soir, au repas qui doit réunir les chefs de gouvernement européens après ces édifiantes élections et sa péremptoire intervention à la télé, la prestation de Gouda 1er fera oublier Coluche qui aurait pu être à la place s’il avait persisté dans l’intention de devenir président de la république. Et s’il y avait eu assez de décervelés pour voter pour lui,  bien sûr.

Quoique je me demande si nous n’avons pas fait pire en élisant coup sur coup Sarkozy et Hollande.

Ceux que Jupiter veut perdre…..Vous connaissez la suite.

 

  


[1] On se demande ce que des élections peuvent avoir d’européen quand il s’agit de désigner les représentants d’une assemblée qui a renoncé à se référer à ce qui cimente en profondeur la relation entre les peuples européens : leur foi commune, leurs valeurs historiques, leur identité culturelle et  morale, bref, tout ce qui les avaient constitués en une grande famille de familles.

Au profit de quelle utopie, de quel projet aberrant ?

Il y en a deux qui se rejoignent :

L’envie, l’orgueil, la révolte contre le réel qui s’expriment dans la pollution monstrueuse de nos moeurs et de nos âmes  entreprise par le « progressisme » au sens le plus large : pseudo-mariage des invertis, PMA, GPA, « gender », euthanasie, manipulations génétiques. Bref, érection en modèles sociaux (de plus en plus coercitifs) de tous les comportements jugés comme particulièrement ignobles depuis deux millénaires et plus. Le tout sous couvert de « progressisme » et d' »égalitarisme » forcené.

L’égoïsme, la cupidité aveugle et l’instinct de domination,  par l’imposition forcenée d’un « grand marché mondial » éradiquant tout forme d’identité autre que celle de « consommateur/producteur » à l’échelle de la planète.

Les deux projets (qui en fait n’en font qu’un : le règne de Belzébuth/Lucifer étant équivalent à celui de Mammon) agissant sur l’immense clavier des passions humaines les plus élémentaires.   Ici pour des raisons essentiellement idéologiques (haine de la Création) là pour des objectifs bassement et radicalement mercantiles. 

[2] Lire à ce sujet :  » Louis XVI, le  roi bienveillant » de Jean de Viguerie. Très édifiant sur les motivations ouvert aux « lumières ».

4 réponses à to “Comment l’Esprit vient aux hommes : Mélanchon à l’écoute du carré URANUS-PLUTON”

  • F.M......:

    Bonjour Louis,

    Je lis toujours votre Newsletter avec plaisir et je viens simplement vous dire ici combien je suis d’accord avec vous pour ce qui concerne la situation actuelle que nous avons laissé se dégrader au cours des ans. Certes, c’était « écrit » mais on se sent aujourd’hui témoin impuissant en attente d’une grosse catastrophe qui nous laissera écrasés. Vous avez vu la configuration de 2020 ou 21 avec la conjonction Jupiter Saturne et Pluton qui flirte avec eux pas loin ? Pour les Anciens la conjonction Jupiter Saturne annonçait un grand tournant mondial. Pour André Barbault, l’indice cyclique du moment sera dans sa valeur la plus basse, c’est-à-dire la plus dramatique. A mon avis, on paiera à ce moment là les multiples incompétences et malversations qui se sont dévoilées chez nos dirigeants depuis quelques années. Une guerre ? mais quelle guerre ? Religieuse avec les horreurs que l’on lit en ce moment à propos du massacre des Chrétiens ? Nucléaire et définitive ? On sait tout cela et on ne peut rien faire ? Cela donne un sentiment violent de frustration….

    Merci pour vos envois et bonne continuation

    F.

    • Bonjour Françoise et merci pour vos commentaires toujours bienvenus.
      Oui, pour prendre une référence biblique, nous en sommes à peu près au stade où se trouvait l’humanité du temps de Noë, ayant accumulé les transgressions. On sait ce qu’il est advenu. Analogiquement et symboliquement nous en sommes au même stade. L’homme s’est cru « maître de lui comme de l’univers » suivant le délire d’Auguste dans Cinna, et il croit pouvoir développer son désir de puissance et libérer ses pulsions animales à l’infini….Les temps ne manquent pourtant pas de signes pour nous mettre en garde….
      Concernant les années 2020, la conjonction JUPITER/SATURNE qui se produit tous les vingt ans signale probablement des changements politiques et structurels, si j’en juge par ses précédentes expression en 1940 (guerre et effondrement) 1961 (autodétermination et liquidation de l’Algérie) 1981 (arrivée des socialistes au pouvoir) 20000 (RAS à ma connaissance).
      Ce qui retient le plus mon attention c’est ce sont plutôt les conjonctions Saturne/Pluton et Jupiter/Pluton qui renouvellent des dissonances de mon thème natal et qui à ce moment là, se produiront au carré de mon Soleil. J’aurai 81 ans et je ne crois pas aller beaucoup plus loin.
      Mais comme je suis Chrétien et que je crois à la vie éternelle encore plus qu’à la présence de cet écran devant moi sur lequel apparaît le message que je vous envoie, je ne suis pas inquiet ou angoissé pour deux sous. Au contraire.
      Je serai triste de quitter les miens et tous ceux que j’aime, mais je suis tellement déçu pour ce que notre pays, notre civilisation et notre culture sont devenus, que je partirai avec soulagement.
      Bien amicalement à vous

      Louis

  • ROLLAND:

    Je suis, pour quelques jours encore, en première ligne des ravages que notre société subit puisque je suis enseignante, pire, de lettres classiques, c’est à dire qu’il y a déjà plusieurs années que je sais que notre société va s’effondrer. Nous développons les mêmes symptômes que plusieurs antiques sociétés, et particulièrement la romaine. Un auteur se fondant sur les fameux « âges » de l’humanité, les a traduits en terme de société.
    1er âge: Gouvernement par la tête, (dominent intelligence, spiritualité) Traduire par des sages, un vrai Roi.(Dans la légende, Arthur et Merlin)
    2ème âge: Gouvernement par le coeur (dominent courage, force), traduire par des seigneurs de guerre (Arthur est seul avec les chevaliers)
    3ème âge: gouvernement par l’estomac (dominent le confort, satiété) traduire par ceux qui ont de la fortune, quels qu’ils soient.
    4ème âge: gouvernement par les entrailles (dominent les passions basses) traduire par les esclaves et pas de malentendus, nous parlons des esclaves de nature, esclaves d’eux-mêmes, de leurs caprices,de leurs désirs, de leur perpétuelle insatisfaction, besoin d’étourdissements, de sensations toujours plus fortes: j’ai tristement l’impression que nous y sommes. Pour combien de temps???

    • Votre parallèle est tout à fait pertinent.
      En fait, plus encore que les « entrailles » c’est la dimension « rectale » qui domine notre paradigme. « L’anue au pouvoir ! » (version soft) ou « le cul et la chatte au pouvoir » (version hard qui ne choquera que celles qui ceux qui feignent de ne pas voir qu’on les fait vivre dans une fosse sceptique à l’air libre) pourrait constituer le cri de ralliement de nos sociétés occidentales. On comprend que les positions de Poutine en Russie ou d’Orban en Hongrie, qui veulent se référer aux valeurs chrétiennes qui ont édifié nos sociétés, puissent émouvoir ces « messieurs » (de moins en moins messiers d’ailleurs( et « dames » (qui, elles, deviennent de plus en plus un « homme » comme les autres). On comprend donc que ces deux hommes d’état fassent l’objet de tous les sarcasmes, insultes et quolibets. Où est-il l’heureux temps où les Staline, Ceauscescu, Gomulka ou Jaruzelsky conduisaient les peuples au bonheur et à la dignité en appliquant les immortels principes du socialisme ? Immmortels pour les principes car, pour ce qui est des hommes Dieu seul sait si ces principes se sont révélés mortifères.
      Oui, nous sommes dans le Kali-Yuga, dans ce « règnes de la quantité » que Génon dénonçait déjà il y près d’un siècle.
      Y aura-t-il un « âge d’or » lorsque l’âge de fer aura tout détruit ? Et, si oui, vous et moi le verrons nous ? Sortirons nous de la fosse sceptique pour respirer de nouveau l’air de la Création avant la péché ?
      Je se sais.
      Vous évoquez Rome à très juste titre.
      Il y a déjà quelques lustres, je revois Hubert Monteilhet qui venait de publier son magistral « Néropolis » affirmer devant Piveau ébahi et les autres auteurs invités à son « Apostrophes » que « nous vivions des temps néroniens« . Quelle lucidité ! Après que nous ayons « ouvert le mariage » aux invertis, lui qui en fut le tout premier instigateur dans l’Histoire, nous ne pouvons plus le contredire. Aujourd’hui même, la première page de Libération (d’après ce que j’ai entendu aux infos) n’était pas consacrée au Débarquement du 6 Juin, comme ses alter-ego en désinformation, mais à un manifeste signé par « plus de 400 femmes …. où elles déclarent avoir eu recours à la procréation médicalement assistée. Elles réclament son l’ouverture à toutes les femmes, hétéros et homos »
      L’une de ces délirantes personnes, déclarait même tout à l’heure sur les ondes – Ô combien accueillantes à ce genre de revendications – de France Inter que si la « liberté » l’avait emporté avec la loi sur l’avortement en 1975 (liberté de tuer en toute impunité l’enfant à naître), il y avait encore beaucoup de progrès à faire du côté de l’Egalité ! » Egalité entre un pseuoo-couple d’hommes, pseudo-couple de femmes et un vrai couple, respectant la loi naturelle, qu’on qualifiera de « hétérosexuel » de façon à créer une (fausse) catégorie qui permette d’introduire une égalité (purement sophistique) entre le sain et le malsain, le réel et le délire, le droit et l’arbitraire, le sensé et l’insensé, le nombrilisme aveugle et l’amour authentique de l’enfant, etc….
      En fait égalité totale entre le bien et le mal, la vérité et l’erreur, entre lesquels chacun est désormais libre de choisir en toute subjectivité, en toute partialité, en tout cynisme.
      La chute de Rome est liée à de multiples causes, dont celle, à mon avis rédhibitoire, d’accueillir toutes formes de religions et de croyances très diversifiées, locales, hétéroclites, finissant par créer dans tout l’Empire cet indifférentisme religieux, moral, intellectuel qui a comme désarmé ses élites.
      Mais, la conversion de Constantin au IVe siècle au Christianisme, religion majoritaire et surtout religion universelle ne faisant aucune distinction, sur le plan de la foi et du salut, entres les citoyens de l’Empire, de quelque origine qu’ils soient, a permis que des décombres du plus grand empire que la Terre ait connu, naquît une nouvelle Cité, un nouvel espace universel installé non par le glaive mais par l’amour et la fraternité.
      Que peut-il naître d’un Occident autrefois chrétien qui a renoncé à lui même et se complaît très visiblement à cultiver les fleurs de sa propre mort ?
      Il faudrait interroger la Providence là dessus.
      Pour ma part, je ne saurais répondre à sa place.
      A titre purement individuel, je garde le coeur assez léger (malgré les aberrations que je constate) en cultivant l’Espérance (vertu théologale essentielle en ces temps de décomposition) et en gardant à l’esprit, en permanence, la promesse que le Christ et Marie nous ont faite : « ..et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle » (il s’agit de l’Eglise, mais qu’et-ce-que l’Eglise si ne c’est pas la grande communauté appelée autrefois Chrétienté ?). Quant à Marie, Elle a bien dit aux bergers de Fatima :  » ….à la fin mon coeur immaculé triomphera« .
      L’éclipse de notre civilisation, celle de l’Eglise qui constitue son âme même, nous préparent un nouveau cycle soli-lunaire.
      Gardons donc confiance en l’avenir.

      Louis

Laisser un commentaire

Statistiques
  • 493422Visiteurs Total:
  • 12Visiteurs aujourd'hui:
  • 174Visiteurs hier:
  • 0Visiteur(s) en ligne:
Archives