PLACARDNotre année qui a failli s’ouvrir sur une reprise de « Médée à l’Elysée » n’accouchera guère que d’une nouvelle version du « Fil à la patte » de Feydeau. Ne manquent que les coups de révolver (à blanc), les vrais-faux-suicides et les amants en caleçon dans les placards. Ou en casque à visière à scooter….

Bref, là où on aurait pu rire un bon coup, on a plutôt envie de pleurer en tant que citoyens et de mettre quelques bons coups de pied au cul à un certain nombre de personnes en tant qu’êtres humains.

Les tribulations amoureuses de notre pitoyable Sultan à tête de limace et de sa Kadine qui se prenait pour la Reine, ne m’intéressent pas outre mesure. Sinon que cet épisode confirme le portrait que j’avais esquissé, lors de l’élection présidentielle, d’un homme d’appareil qui n’a jamais rien réalisé de constructif; une sorte de fort en thème ou de tête d’œuf farcie de théories transgressives, qui n’a jamais pu dépasser son étapse d’adolescent rebelle made-in-68 et qui la prolonge même lamentablement en « sautant »  le maximum de « meufs » (comme disent nos « jeunes ») en un minimum de temps, pour montrer combien il est libre, anti-conformiste et viril. Ce qui ne l’empêche pas de continuer à s’exprimer comme s’il avait gardé de son enfance, la dernière cuillérée de blédine ou de nutella dans la bouche. 

Ce qui m’intéresse dans cette pitoyable comédie, c’est l’aspect purement anthropocosmologique. De quoi convaincre le plus obtus des « rationalistes » épris de « rigueur scientifique ».

Que se passe-t-il dans le thème du président au moment de la sortie de « Closer » ?

Observons.

HOLLANDE François - 12.08.1954 - 00.10 - RouenD’abord le thème natal. Saturne séjourne en Scorpion dans le thème de naissance du petit François. Le Scorpion est en relation avec la sexualité, Saturne évoque la nécessité de la contrôler et de la discipliner. Avec le risque, soit de l’inhiber totalement, donc d’évoluer vers la frustration, l’impuissance, l’interdit, le célibat, etc. Soit – et c’est toujours l’effet d’un Saturne qui ne peut remplir son rôle d’inhibiteur ou de modérateur – avec le risque d’évoluer vers une forme d’avidité plus ou moins névrotique, Saturne (je l’ai souvent expliqué) autorisant alors les fonctions qu’il doit contrôler et amener à maturité, se manifester sur le mode archaïque et régressif. Comme une cocotte minute trop longtemps chauffée et hermétiquement fermée ne peut libérer la pression que sous forme d’une explosion ravageuse.

Le choix se fera suivant l’importance respective des symboles :

  • du contrôle et de l’inhibition, de la morale et de la maîtrise de soi – SOLEIL, SATURNE, URANUS –

  • ou, au contraire, des symboles de l’instinctivité, du désir et du sexe – VENUS, MARS, PLUTON.

Or dans le thème natal, ces dernières sont beaucoup plus puissantes que les forces de contrôle et d’inhibition :

  • le SOLEIL est corrompu par sa conjonction à PLUTON.

  • MARS est ultra puissant en Sagittaire et trouve dans son trigone au SOLEIL une justification morale à son appétit de conquête.

  • VENUS, exprime, elle, le maximum de sa puissance de séduction, son goût du plaisir, de l’agréable et du facile, par sa présence en Balance.

  • Quant à SATURNE, sur lequel il faut revenir, non seulement il est en Scorpion, mais il est le maître de la Maison VIII (en rapport étroit avec l’expression de la sexualité) et il est en conflit avec MERCURE la planète la plus puissante du thème et « gouverneur » de celui-ci par sa maîtrise sur l’Ascendant.

  • De plus MERCURE est aussi – par la Vierge – le maître de la Maison V : celle des amours, des amants et maîtresses, etc…..Signe mental qui  explique peut-être que François soit attiré par ce qu’on appelait autrefois des « bas-bleus » (femmes pédantes, ayant toujours un avis sur tout et ignorant ce qu’est l’humilité et le ridicule) et que Jung appelleraient des femmes débordées par leur « animus« . Bref.

  • SATURNE cumule donc toutes les caractéristiques de ce qu’on pourrait aisément résumer par l’expression d’immaturité sexuelle et émotionnelle.

Et il y a très peu de chance de voir ce comportement s’amender.

  • A cause notamment du conflit MERCURE/SATURNE.

MERCURE est en Lion, le plus obstiné, le plus orgueilleux, voire le plus borné des signes du zodiaque quand il croit détenir la vérité. Et il le croit souvent car le LION n’imagine même pas qu’on puisse penser, aimer, vouloir autrement que lui aime, pense et veut. La prise de recul par rapport à à soi ne constitue pas la plus grande de ses qualités.

Donc notre brillant théoricien, notre esprit fort – Mercure et Soleil en Lion – notre adolescent attardé est persuadé qu’il en sait plus et mieux que ce que pourrait lui apprendre ce vieux c.. de SATURNE : la maîtrise de soi, le respect d’expériences ou de modes de penser plus fondés que les siens, le capital de culture, de savoir être et de savoir vivre accumulé avant qu’il ne nous fasse l’immense honneur de venir au monde.

Quant à parler de renoncement au profit de valeurs plus hautes que celles que la seule volonté de pouvoir ou de jouissance (qui est le propre de Saturne),, vous n’y pensez pas ! Quand on est un petit génie qui s’est promis tout enfant de devenir président de la république pour faire bénéficier la Patrie des vives lumières qu’on va projeter sur le monde, on ne remet pas en cause ses choix, ses comportements, dussent-ils blesser d’innombrables personnes et en désoler un nombre encore plus grand.

Bref. Nous avons affaire à cet aveuglement vaniteux et entêté comme seul un Lion peut le manifester.

On comprend mieux alors le rôle de jars dispensant à profusion sa semence auprès d’une volée de bécasses ou de faisanes prêtes à tout pour ramasser le mouchoir douteux négligemment lâché par le maître de basse-cour. Rôle dans lequel notre premier magistrat s’est complu et a remporté ses seuls succès. Faisant quatre enfants ici à une altesse qui ne sera jamais royale. Un autre là à une favorite vite disparue dans l’enfilade des conquêtes d’un moment (sans doute beaucoup plus nombreuses que nous le soupçonnons). Installant dans le harem national (qui abrita Mme de Pompadour) une favorite aux griffes acérées, aussitôt délaissée pour une actrice sur le retour qui attaque la descente avant même que sa carrière n’ait atteint le sommet.

Heureusement, notre bon président lui offre là le rôle de sa vie. Elle pourrait presque se croire héroïne d’une tragédie historique. Mais n’est pas Rachel ou Sarah Bernhard qui veut.

Carrière de séducteur  bien incompréhensible quand on le regarde loin – et encore plus de près – et qu’on l’entend parler. Car en effet, si notre président peut être comparé à Cyrano de Bergerac, ce n’est certainement pas pour son éloquence, pour son élocution ou pour la richesse de sa pensée.

Il faut croire qu’il a des trésors cachés, comme on dit. 

Mon Dieu qu’il les cache bien. Et pas seulement en matière de séduction !

Mais, au fait, il me vient une question à l’esprit en écrivant ces lignes

Qu’est ce qui différencie Hollande de Strauss-Kahn qui nous a régalé, il n’y a pas si longtemps, d’un épisode politique croustillant comme seuls les socialistes savent les concocter ? Un DSK que certains voyaient déjà Président et son épouse consentante en forme de tirelire – au propre comme au figuré – première dame de France.

Une première dame, qui aurait déclaré :  » Il n’y a aucun mal à se faire tailler une pipe par une domestique ? « 

Comme vous le voyez on est très loin d’Anne d’Autriche, de Marie-Antoinette ou même de Mme Coty ou de tante Yvonne et beaucoup plus près des harengères de la halle.

En fait, rien ne les sépare vraiment. Si les choix sexuels sont différents (les morues pour l’un et les bécasses pour l’autre) les comportements sont les mêmes. Des comportements indignes d’hommes dont on peut et doit attendre qu’ils se hissent à la hauteur  des éminentes fonctions qu’ils incarnent à la tête d’une Nation qui fut un phare de l’humanité (et qui le reste pour de nombreuses raisons, même si elles ne sont pas toutes bonnes)  au lieu de continuer à se vautrer dans leurs dérèglements comme des phacochères dans leur bauge. 

Revenons à l’aspect anthropocosmologique de cette petite esquisse.

Remarquons que SATURNE céleste est revenu longuement occuper ses positions d’origine dans le thème natal de FH, entre novembre 2012 et juillet 2013, début de la longue descente aux enfers politique pour notre brillant énarque socialiste.

Mais, sur un plan d’interprétation beaucoup plus profond au plan de la destinée spirituelle de FH, le renouvellement de l’aspect, signifiait que le sujet devait enfin trouver la réponse au conflit entre Mercure et Saturne tel que je l’ai décrit plus haut : renoncer à ce comporter comme un adolescent démangé par sa crise de puberté et ses poussées de testostérone pour devenir enfin un adulte, un père, un compagnon (sinon un mari) digne de confiance et capable d’assumer un engagement réel au lieu de courir les minettes sur le retour et d’essaimer des enfants sans père partout où il passe.

Ce serait bien le moins à soixante ans.

  • En 2014 (et pendant toute l’année) ce même SATURNE reste au carré du SOLEIL et de PLUTON : aspect d’épreuve à traverser, de frustration, de sentiment ou de situation d’échec en ce qui concerne le Soleil.

  • Dans le même temps il est aussi au carré de PLUTON, ce qui est loin d’arranger les choses n’arrange pas les choses. Bien au contraire. Car il y a toujours dans le symbolisme d’un SATURNE/PLUTON dissonant (et dissonant pendant plusieurs mois) quelque chose qui s’apparente à une sorte de justice immanente, au réquisitoire d’un procureur implacable, donc quelque chose de l’ordre du punitif, du « fatal » si on veut, en tout cas de très désagréable, d’inéluctable et d’inflexible.

Certes FH pourra vivre cet aspect de plusieurs façons :

  • de la plus intérieure et psychologique – crise de conscience, séparation douloureuse,  deuil , perte d’un être cher –

  • à sa manifestation publique – sanction politique, échec, perte morale, physique, matérielle….démission ? Qui sait……

Inutile de dire que le dérisoire scandale actuel concernant la vie décousue d’un personnage qui n’est pas et ne sera sans doute jamais à la hauteur de sa tâche et du rôle qu’un certain nombre de Français, abusés, lui ont confiés, participe pleinement des aspects décrits. Les municipales ne s’annoncent pas vraiment réjouissantes sous de tels auspices.

J’écrivais d’ailleurs dans le très long article ( » LA PRESIDENTIELLE 4 – Hitler l’avait fait…..François HOLLANDE veut l’imiter « ) que j’avais consacré à l’étude du thème de François Hollande en date du 30.01.2012  et que je vous conseille de relire :

 » Il semble donc qu’il y ait là un obstacle de taille : les idées et convictions politiques du sujet semblant non seulement ne pas devoir lui assurer le succès mais même concourir à le faire échouer. Une autre alternative m’est venue à l’esprit : renoncer à des positions idéologiques pour l’emporter ou renoncer à l’emporter pour respecter des convictions idéologiques. Ceux qui connaissent bien F.H choisiront….

·         A la fin 2012 et tout au long de l’année 2013 Saturne s’installe entre 04° et 11° du Scorpion, exactement au carré du MC et de Mercure natal de F.H.

Qu’il soit président ou qu’il ne le soit pas, F.H devra s’attendre à une année 2013 fort éprouvante.

·         Et 2014 ne sera pas plus léger à vivre, qui voit Saturne s’installer au carré du Soleil.

Bon courage.« 

On pourra constater que je ne m’étais pas trompé.

  • Passons à Valérie TRIERWEILLER.

TRIERWEILLER Valérie - 16.02.1965 - 16.45 - AngersJe ne ferai aucun commentaire sur le thème lui même de cette dame, pour gagner du temps et parce que mon propos n’est pas d’ausculter l’âme violente et ambitieuse d’une personnalité que je n’apprécie pas, mais de constater combien les mouvements anthropocosmologiques annonçaient et confirment l’épreuve relationnelle et affective dans laquelle elle s’est plongée elle même en mettant le grappin sur un homme qui était engagé ailleurs et père de cinq enfants. Et qui souffre aujourd’hui du sort qu’elle avait, naguère, fait subir à une autre.

Dans le thème de Valérie Massonneau [dont je ne comprends pas que son ex-mari l’autorise à continuer à porter son nom, étant données le ridicule qui s’attache désormais à ce nom] la revendication de l’amour libre et sans conformisme est évident :

  • VENUS est en Verseau (indépendance dans la relation, voire refus de toute forme d’engagement) carré JUPITER  (rejet des institutions traditionnelles) et carré NEPTUNE (goût pour les relations illégales, clandestines, scandaleuses, compliquées, rocambolesques (André Barbault dixit°

  • La LUNE est associée au trio « infernal » URANUS/PLUTON/MARS, symbole d’une âme violente, agressive, revendicative et intransigeante

  • JUPITER et NEPTUNE s’opposant dans l’axe TAUREAU/SCORPION et dans l’axe des Maison IV/X (axe parental, familial et professionnel) on comprend aisément que la force chaotique et désorganisatrice de cet aspect, est directement liée à la façon d’appréhender l’amour et les rapports sexuels avec les conséquences possibles sur le plan familial et professionnel. Mante religieuse plus que dame patronesse, Lilith plus qu’Aphrodite, Carmen plus que Mireille.

D’ailleurs l’ensemble de la dissonance évoque un goût prononcé pour la transgression et son enthousiasme pour le pseudo-mariage homosexuel montre assez combien l’instinct relationnel, sentimental et sociétal, est ici profondément altéré.

  • Or SATURNE approchait du conflit avec les positions vénusiennes depuis l’été 2013. Puis, à partir de décembre 2013 et jusqu’au mois d’octobre 2014, il est entré résolument en conflit avec les trois commères (VENUS-JUPITER-NEPTUNE)  qui régissent la vie affective et conjugale violente et chaotique de cette dame.

  • Si je l’avais eue comme consultante je l’aurais avertie qu’elle aurait à traverser une épreuve majeure sur ce plan là de manière à lui permettre d’aborder la période de la meilleure façon possible, de désamorcer les bombes qui ne manqueraient pas d’éclater sous ses pas le moment venu. Bref je me serais efforcé de lui donner toutes les armes possibles pour traverser l’orage sans trop de dommage, comme je le fais tous les jours pour mes consultant(e)s, qu’ils me soient sympathiques ou non.

  • En conséquence de ces dissonances graves, à mon avis, et sauf accord « diplomatique » entre les deux intéressés pour sauver la face , cette relation ne passera pas l’année 2014.

D’ailleurs d’autres mouvements anthropocosmologiques vont dans le sens de la rupture :

  • URANUS passe au trigone de l’Ascendant : reprise de sa liberté, affirmation de choix personnels, période d’émancipation…

  • JUPITER arrivant sur l’Ascendant en Lion en août 2014 : semble indiquer que le sujet entrera dans une période où, reprenant confiance en soi, sortira de la crise morale dans laquelle il a été plongé et aura envie de reprendre son existence en mains. Comment ? Je ne sais.  Ecrire ses « mémoires » peut-être ? Cela amuserait beaucoup de monde sans doute…

  • MARS en Balance rétrograde au trigone de VENUS et du SOLEIL en Verseau. Aspect réactif et offensif.
    Décidément, une fois sortie de la chambre d’hôpital où elle « se repose » on peut penser que la future ex-fausse-première dame de France va reprendre du poil de la bête et ne se laissera pas manipuler sans réagir.

  • Il va peut-être « y avoir du sport ! » et il nous faudra compter les points.

Et la France dans tout cela ???

Je vous laisse y réfléchir.

 

LSM

2 réponses à to “ » Le Jars, le Rottweiler et l’Oie sur canapé « . La Fontaine ? Non. Feydeau ? Non. Du François pur jus.”

  • Jean Quismare:

    Foutez leurs la paix . Vos articles sont indignes d’un être tel que vous : croyant, humaniste , cultivé .
    Un peu de contenance bon sang !

    • Non, les enjeux sont trop graves et nous ne devons laisser aucun répit à ceux qui se sont arrogés un tel pouvoir sur l’avenir culturel et civilisationnel de notre pays en profanant les valeurs sur lesquelles il s’est construit et en élevant les transgressions et la perversion à la hauteur d’un pseudo « droit » qui s’impose à tous.
      Gardez vos belles mains blanches mais moi je continuerai à dénoncer ce qui, dans les comportements privés de certains, disqualifie le rôle qui leur a été confié et nous révèle le fond de leur nature. Peu importe l’opinion que certains puissent avoir de mes articles. De toutes façons en France il est courant de condamner ou d’insulter ceux qui révèlent les scandales plutôt que ceux qui les provoquant.
      Vous nous en administrez la preuve une nouvelle fois, hélas.
      Bien à vous.

      LSM

Laisser un commentaire

Statistiques
  • 440087Visiteurs Total:
  • 107Visiteurs aujourd'hui:
  • 103Visiteurs hier:
  • 0Visiteur(s) en ligne:
Archives