Archive pour octobre 2013

lettreCe mois-ci, je me suis intéressé à des personnages emblématiques de notre époque et de notre société : Patrice Chéreau, Vincent Peillon et Jean Raspail. Le meilleur et le pire….à remettre dans l’ordre évidemment.

Bonne lecture à tou(te)s

 

LSM

 

© Copyright 2010 CorbisCorporationL’actualité de ces derniers jours a mobilisé l’attention de notre pauvre pays sur la question des réfugiés syriens, puis sur celle de Léonarda, cette jeune fille « rom » qu’un observateur inspiré des malheurs de notre patrie a qualifiée de  » vitupérante agitatrice précoce bien formée….. orgueilleuse, sûre d’elle et dominatrice, [qui] affiche en effet sans une once de vergogne une barbare certitude tribale de ce que la France et les Français doivent se soumettre aux exigences de leur emprise, de leur empire rom conquérant » (fin de citation).

Le même chroniqueur, nous rappelle que les gogos et bobos émules de l’idéologie de Jean-Jacques Rousseau (que nous savons fort bien représentés dans la gente politique et médiatique) qui ont besoin, pour justifier leurs fantasmes, de « parer un mythique « bon sauvage » de toutes les vertus de « l’état de nature », se sont emparés du  « « rom », pareillement idéalisé, à la plus grande extase de « la gauche actuelle et au premier rang les soi-disant écologistes« . Lire la suite de cette entrée »

cato 2Bien entendu, beaucoup d’autres définitions pourraient être données de notre ministre de l’Ecervelage National, mais  le choix du catoblépas s’est imposé à moi pour des raisons que vous ne tarderez pas à comprendre.

A la page qui lui est consacrée sur Wilkipédia, on trouve, entre autres précisions, le texte suivant : « Le Catoblépas[1], buffle noir, avec une tête de porc tombant jusqu’à terre, et rattachée à ses épaules par un cou mince, long et flasque comme un boyau vidé. Il est vautré tout à plat ; et ses pieds disparaissent sous l’énorme crinière à poils durs qui lui couvre le visage…..Gras, mélancolique, farouche, je reste continuellement à sentir sous mon ventre la chaleur de la boue. Mon crâne est tellement lourd qu’il m’est impossible de le porter. Je le roule autour de moi, lentement ; et la mâchoire entr’ouverte, j’arrache avec ma langue les herbes vénéneuses arrosées de mon haleine. Une fois, je me suis dévoré les pattes sans m’en apercevoir. Personne, Antoine, n’a jamais vu mes yeux, ou ceux qui les ont vus sont morts. Si je relevais mes paupières, – mes paupières roses et gonflées, – tout de suite, tu mourrais….. Sa stupidité m’attire…  » Lire la suite de cette entrée »

 

scorpionDans la page « ACTIVITES »

rubrique « HOROSCOPE ANNUEL GRATUIT »

vous pourrez trouver quelques réflexions sur la façon dont les

CYCLES PLANETAIRES EN COURS

pourront affecter les 3 Décans du Signe du SCORPION

durant les douze prochains mois.

 

Nota Bene : Il est bien entendu – même si cela va sans dire, répétons-le à l’intention des esprits chagrins – que ces quelques aperçus que j’offre à mes lecteurs des mouvements planétaires vus par rapport au Signe du mois, ne peuvent en aucun cas remplacer une étude prospective sérieuse et approfondie d’un thème individuel, seule source authentique d’analyse et de réflexion.

Cet « horoscope » est donc uniquement destiné à vous donner quelques points de repères sur la base de votre seule position solaire et non à vous offrir des prévisions tout emballées tenant compte de toutes les données de votre thème.

 

On est prié de s’en souvenir en les lisant. Merci d’avance.


CHEREAU Patrice - 02.11.2013 - 11.45 - f49 -On vient d’apprendre la mort de Patrice CHEREAU, homme de théâtre et, tout autant, de parti-pris pour les fumeuses idées dominantes de notre époque post soixante-huitarde.

Paix à son âme.

Maintenant qu’il se trouve face à la source de toute vérité, il doit bien sourire de certains de ces engagements. Et, confronté à l’Amour infini, je l’imagine soulagé d’être enfin délivré des obsessions et angoisses morbides qui coloraient son âme de Scorpion, né le Jour des Morts.

Mais je n’ai pour intention d’analyser le thème de cet homme, par ailleurs éminemment sympathique, que j’avais rencontré à Paris et avec qui j’avais eu une conversation des plus intéressantes, bien que ne partageant aucun de ses engouements, si ce n’est l’amour des lettres, du théâtre et de la musique. Ce qui est déjà beaucoup. Lire la suite de cette entrée »

Statistiques
  • 350529Visiteurs Total:
  • 123Visiteurs aujourd'hui:
  • 130Visiteurs hier:
  • 0Visiteur(s) en ligne:
Newsletter