© Copyright 2010 CorbisCorporationA lire la presse internationale et nationale, on a un peu le tournis tant les commentaires et les pronostics vont bon train concernant le futur pape, dont je rappelle qu’il est le dernier sur la liste du pseudo-Malachie qui ne lui accorde pas de devise mais se contente de l’appeler « Pierre le Romain ».

Pour le plaisir du jeu et aussi à titre didactique, car il est toujours bon de tester les différentes méthodes de prévisions anthropocosmologiques et de les partager avec les visiteu(se)r(s) de ce site, je me suis amusé (si on peut dire car c’est un gros travail) à réunir le thème des quinze cardinaux cités comme « papables » et à vous offrir quelques observations sur les perspectives qu’ils nous offrent.

Une certaine difficulté fut de réunir des dates de naissance valables (il y a quelquefois contradiction entre les sources) mais surtout – et là je  me suis heurté à une difficulté insurmontable – à obtenir les heures de naissance. Et pour cause : elles ne sont indiquées nulle part. Sur quinze prélats je n’ai pu découvrir que celle de Mgr Angelo Scola (un des plus « papables » qui soit) et celle de Mgr Vingt-Trois. C’est peu…

Je me suis donc résolu à faire naître tous les autres au lever exact du Soleil pour leur lieu de naissance. C’était la vieille méthode des astrologues de jadis quand on ne connaissait ni les montres, ni les heures de naissance et tout juste la date de naissance la plupart du temps.

Ces données de naissances vous sont indiquées dans les cartes du ciel qui accompagnent chacune des notices. A la fin de l’exercice j’essaierai de regrouper dans un tableau les différents cardinaux en trois niveaux de probabilités.

Après quoi, nous n’aurons plus qu’à laisser le Saint Esprit inspirer les électeurs du Sacré Collège.

Mon ami et confrère Charles Ridoux a, lui aussi, établi un petit pronostic à travers trois cardinaux mais en utilisant un système prévisionnel qui n’est pas le mien et que je trouve – pour ma part – assez complexe. Un lien sur la page d’accueil de ce site vous conduira à son propre site si vous le souhaitez.

Pour ma part j’ai utilisé la méthode toute simple et naturelle des transits que j’ai complétée, dans certains cas, de celle des « Révolutions Solaires » (mais là nous nous heurtons à l’inconvénient majeur de l’absence de l’heures de naissance) et éventuellement de celle des « Progressions » où le problème de l’heure intervient moins (sauf pour la cuspide des maisons, de l’Asc et du MC notamment).

Voici donc la liste par ordre alphabétique des quinze protagonistes retenus pour cette élection :

Jorge BERGOGLIO – Italie

Joao BRAZ DE AVIZ – Argentine

Timothy DOLAN – USA

Marc OUELLET – Québec

Mauro PIACENZA – Italie

Gianfranco RAVASI – Italie

Oscar RODRIGUEZ – Honduras

Leonardo SANDRI – Argentine

Robert SARAH – Ghana

Odilo SCHERER – Brésil

Christoph SCHOENBORN – Autriche-Tchekie

 Angelo SCOLA – Italie

Luis-Antonio TAGLE – Philippines

Peter TURCKSON – Ghana

André VINGT-TROIS – France

Ce qui nous fait bien quinze personnalités possibles….en apparence.

En fait, je suis persuadé que le choix – s’il n’est pas déjà arrêté – ne retiendra guère que deux ou trois candidats possibles. Mais bien malin qui pourrait dire lesquels à notre niveau.

Je vais reprendre la liste des quinze noms mais dans un ordre légèrement différent.

Je les ai classés en trois groupes à l’intérieur desquels j’ai repris l’ordre alphabétique.

Ces trois groupes sont :

1/ Les improbables

2/ Les incertains

3/ Les possibles

Un quatrième groupe pourrait être celui des « Inconnus » c’est à dire les cardinaux qui pourraient entrer en lice, qui pourraient même être élus, mais qui n’ont jamais été cités. Un peu comme le cardinal Wojtyla en 1978 dont personne ne parlait avant son élection. A ce compte il nous faudrait passer en revue les 103 cardinaux restants ce qui, je l’avoue humblement, est au-dessus de mes forces.

Comme je vous l’ai dit, je m’appuierai essentiellement sur les transits planétaires avec la difficulté que j’ai déjà signalée, à savoir que nous ne pouvons savoir quels maisons ou secteurs sont gouvernés par les dites planètes puisque cette fonction dépend de la domification qui elle même dépend de l’heure de naissance, ce qui nuit à la précision du pronostic….

Pour éclairer un peu le propos nous allons convenir d’un code approximatif accordé à l’objet de notre étude : une élection. Nous savons tous que les significations anthropocosmologiques sont polysémiques mais qu’elles dérivent d’un noyau archétype qu’il nous faut retrouver dans les différents domaines spécifiques considérés.

Ex : si Mercure peut représenter les orientations intellectuelles, voire les études chez un étudiant, il représentera plus volontiers le domaine des affaires, des transactions, des négociations, les activités professionnelles chez un banquier…. sans rien perdre de ses connotations mentales bien entendu.

Corrélations évidentes si on veut bien se souvenir que Mercure est le maître des Gémeaux (intelligence, idées, communication, échanges) et avec la Vierge (pensée logique et réfléchie, activités pratiques utiles : méthodes de travail, soins du corps, etc…)

Si on veut bien se souvenir de même que Mars sera toujours le maître de l’action et des combats (maître du Bélier) du sexe et de la destruction et de la mort (Scorpion) etc….

  • GLOSSAIRE PROVISOIRE

Je vous propose donc les significations simples suivantes :

Soleil : symbole de la personne elle même en tant qu’elle vit, existe, rayonne, exprime une volonté, s’impose comme « chef ».

Lune : symbole de la personne en tant qu’elle est dépendante des conditions physiologiques et sociales qui lui permettent de vivre et de s’adapter à un milieu donné – capacité à susciter un « effet miroir » c’est à dire à offrir aux autres un reflet de leur propre estime de soi, d’où confiance et popularité. Benoît XVI avec sa Lune en Balance sait mettre tout le monde à l’aise et fait preuve d’un grand pouvoir d’empathie dans ses contacts individuels.

Mercure : idées, pensée, communication, négociations, transactions, compromis pratiques, persuasion rationnelle, etc….

Vénus : sociabilité, pouvoir de séduction, sens des compromis (avec Mercure), diplomatie, collaborations, associations, temporisation, persuasion affective, etc….

Mars : agir, se confronter, attaquer et contrattaquer, établir une emprise, laisser sa marque….

Jupiter : sens collectif, capacité à rassembler, à entraîner, à organiser, sens synthétique, pragmatisme, autorité, dignité, prestige, sens de la représentation, du décorum.

Saturne : sens du devoir, des responsabilités, capacité à accueillir l’épreuve, à l’accepter (ou non) à la dépasser (ou non), à se maîtriser, à s’élever au-dessus des exigences individuelles, à se détacher de soi-même, prudence, endurance, ténacité, désintérêt, quelquefois inhibition et comportement d’échec; d’autres fois les capacités de détachement se muent en avidité inextinguible et besoin de tout maîtriser…

Uranus : Innover, changer de parcours, s’imposer, bouleverser le cours des choses, se mettre en lumière, s’imposer comme « guide »…

Neptune : Communier, prophétiser, assurer la cohésion spirituelle d’un vaste ensemble, rayonner non comme individu (Uranus) mais comme le lieu commun où convergent toutes les attentes, les sensibilités, les cconviction…

Pluton : Crise, transformation, détachement radical et renaissance sur des bases entièrement renouvelées, mort (réelle ou symbolique : avec Pluton il faut toujours mourir à quelque chose pour renaître à un autre niveau…)

J’espère que ces quelques indications – qu’en d’autres circonstances nous pourrions approfondir et éclairer d’une lumière plus vive – vous aideront à mieux comprendre ce qui se passe dans les thèmes de Nos Eminences et à établir votre propre pronostic en vous laissant guider par votre raison et votre intuition……sans jamais oublier, je le répète, que sauf pour deux des intéressés, nous ne connaissons pas la domification de ces thèmes et donc les attributions précises que ces « significateurs » généraux ci-dessus décrits, sont chargés d’assurer dans les cartes du ciel étudiées.

Une réflexion nous vient à l’esprit que nous vous avions déjà communiquée dans un de nos très anciens articles et qui doit nuancer l’étude qui va suivre. En matière prévisionnelle, il n’y a plus de « bons aspects » et de « mauvais aspects« , il n’y a que des aspects qui d’un côté « dynamisent » des positions natales, « actualisent » des forces agissantes et, de l’autre, des aspects qui « bloquent » ou « empêchent« .

Il faut bien alors comprendre que « l’élu » ne l’est, en fin de compte, que par sa capacité à représenter le jeu des forces universelles en un moment donné et dont son thème est une sorte de préfiguration.

Ce qui fait qu’on peut très bien être élu sous de très mauvaises configurations à condition qu’elles mobilisent ces forces universelles agissantes dont je viens de parler. Ce qui tout logiquement signifie que le sujet élu est celui qui s’impose parce qu’il est le mieux à même d’incarner à titre individuel les tensions collectives représentées par les dissonances de son thème. A charge pour lui (et c’est cela la liberté humaine) de les dominer.

Quand le groupe a besoin de se projeter sur une figure d’autorité ou de redressement pour franchir un cap difficile pour la collectivité, il élit De Gaulle.

Quand, gagné par le mépris et la mésestime de soi-même, il renonce à défendre son identité et sa dignité, il élit Hollande qu’il autorise à légaliser et promouvoir les pires déviances pour dissoudre le cadre familial de notre civilisation, à noyer l’identité française sous un flot migratoire de plus en plus nombreux, à saper nos structures politiques en encourageant le vote d’étrangers qui recevront leur mot d’ordre de l’étranger, etc, etc…

  • Prenons le cas de Jean-Paul 1er (18.10.1912 – 11.30 – Canale d’Agordo – Italie)

JEAN-PAUL Ier - 17.10.1912 - 11.30 - Canale d'Agordo - Italie -Je l’ai déjà abordé dans mon précédent article en cherchant à décrypter la devise qui lui incombe chez le pseudo-Malachie « de Mediatate Lunae« .

Il est élu le 26 août 1978 alors que :

–         Pluton et Mars forment une redoutable conjonction sur le 15e degré de la Balance, soit sur son MC (la destinée) et au carré exact de sa Lune natale (vie organique) qui gouverne la Maison VIII (les crises et la mort) du thème natal !!!

–         Neptune, qui vient de la pointe de cette même Maison VIII, à 15° Sagittaire, arrive au carré de Jupiter, maître de la maison XII et situé en Maison XII.

–         Uranus est resté au sextile de la Lune (mise en lumière…par la mort, dans le contexte) en février et mars 1978 et il y repassera en novembre

–         Saturne est au carré de lui même en Maison VI (la santé, les charges du travail) et il va passer au carré de Jupiter (valeurs « M.12 ») dans les semaines qui viennent.

–         Jupiter, maître de XII en XII au départ,est en conjonction de Pluton, aux sinistres connotations généralement.

Bref, cette élection est un festival de valeurs de mort et les aspects planétaires qui l’accompagnent représentent un véritable faire-part de décès.

Comment interpréter une telle ahurissante contradiction ?

  • Trois interprétations sont possibles si on exclut le « hasard »:

a) l’élection de Jean-Paul 1er et la mort qui lui succède au bout « d’une lunaison » participent de l’économie de la Providence et sont destinées à réaliser un plan qui nous échappe. Par exemple l’arrivée de Jean-Paul II sur le trône de Pierre, prévue mais qui n’aurait pu se réaliser tout de suite après la mort de Paul VI. Il fallait que l’élection de Jean-Paul 1er qui avaient permis aux « traditionnalistes » du Sacré Collège menés par le cardinal Siri, d’empêcher l’élection d’un « progressiste » en paraissant lâcher du lest sur leur propre champion et en favorisant une redistribution des cartes, libèrent une voie pour lui. Ce qui impliquait la disparition de Jean-Paul 1er, en fait, fixée de toute éternité.

b) Tout en gardant cette première explication à l’esprit comme cause première, on peut penser que l’état de santé du cardinal Luciani (à en juger par les aspects de son thème) ne lui permettait de toute façon pas d’assumer une tâche si lourde et  le stress – cause seconde – l’a tué.

c) Tout en gardant ces deux premières explications à l’esprit, on peut penser qu’on l’a aidé un peu à disparaître (cause troisième).

                   – soit par hostilité personnelle (il s’apprêtait à remettre de l’ordre dans les affaires financières du Vatican et à faire toute la lumière (Luciani = la lumière) sur les liaisons imprudentes entretenues par la banque du Vatican avec la mafia (cf. « Le Parrain » – 3ème épisode très instructif sur cet aspect des choses même si c’est une œuvre de fiction)

                   – soit pour accomplir les œuvres de la Providence dont les voies sont – on le sait – impénétrables, et laisser advenir ce qui devait advenir : le pontificat de Jean-Paul II.

Qui pourrait trancher ? Ceux qui seraient à l’origine du « complot » si « complot » il y a. Mais il est probable qu’ils ne sont plus de ce monde depuis longtemps. Notamment le cardinal Villot, carminlingue de PaulVI qui devait en connaître un rayon sur le sujet.

  • Prenons maintenant le cas de Jean-Paul II 518.05.1920 – 06.30 – Wadowice (Pologne).

JEAN-PAUL II - 18.05.1920 - 06.30 - WADOWICE -Il est élu alors que :

–         Neptune à 15° sagittaire transite la Lune Noire de son thème, figure on ne peut plus sacrificielle

–         Saturne revient sur sa position natale (5° Vierge) à l’opposé d’Uranus, maître du MC

–         Jupiter est en train de revenir sur la position natale qu’il occupe avec Neptune entre 9 et 11° Lion, au carré (conflit) de tout l’amas Taureau et en Maison XII (des épreuves et du sacrifice)

–         Uranus transite le Nœud Nord à 15° Scorpion (accès à la vocation ultime) à l’opposition de Mercure (maître de l’Ascendant Gémeaux) et Vénus (maîtresse de la maison V : amours et création et de la maison XII : épreuves majeures de l’existence)

–         Mars (qui suit Uranus de près) va parcourir l’intégralité de l’opposition à l’amas Taureau (Vénus, Mercure, Lune, Soleil) pendant tout le mois d’octobre 1978.

Figures très dynamiques dont on ne peut pas dire qu’elles fassent dans la dentelle et qui s’apparentent plus à une entrée en guerre qu’à une entrée en fonction.

Et même le retour de Jupiter sur la superbe conjonction qu’il formait avec Neptune en Lion à la naissance, ne se fait-il qu’en réactivant les conflits de départ à l’amas Taureau.

Ainsi l’élection si dramatique de Jean-Paul II ne se comprend-elle, grâce à ces figures symboliques, que par rapport aux pesanteurs historiques qu’il a dû affronter et remettre en mouvement, au combat proprement eschatologique qu’il dû conduire et gagner contre « l’empire du mal » et la « culture de mort » à savoir le communisme international d’un côté, le libertarisme dit « progressiste » de l’autre sans oublier le sacrifice personnel de son bien-être, de sa santé et son intégrité physique (d’où l’importance de la Maison XII dans ce thème) qui en ont fait un martyre et un saint avant même qu’il ne fût mort.

Gardons cela en esprit avant de commencer la lecture qui suit.

1 – LES IMPROBABLES

  • Jorge BERGOGLIO – 17.12.1936 –  H(eure) I(nconnue) – Buenos-Aires

BERGOGLIO Jorge - 17.12.1936 - 05.32 - Buenos-Aires -Le thème de JB reçoit un trigone de Jupiter à Vénus (associée à la Lune) assez favorable il est vrai à une satisfaction quelconque : les bons aspects Jupiter/Vénus sont réputés favorables à l’amour, l’argent, les contrats, les mariages…les élections ???

Au même moment Pluton transite longuement Mercure (ce qui, entre autres possibilités, pourraient indiquer des ennuis de santé, le cardinal étant entré dans sa 76e année…)

Et, comme nous vivons sous la menace mondiale d’un carré Uranus/Pluton (voir mes précédents articles à ce sujet) le pauvre Mercure est très vigoureusement sollicité et bousculé.

Mais ce n’est pas tout : Saturne de son séjour en Scorpion asticote durement la conjonction Lune/Vénus en Verseau, ce qui paraît peu favorable à un succès (personnel ou social).

Et enfin, au moment de l’élection (au mois de mars) la planète Mars évoluant entre 0 et 15° du Bélier (où elle pourra manifester le maximum de sa « puissance ») s’attaque à la conjonction Jupiter/Mercure (voir le glossaire ci-dessus). Une configuration sans doute stimulante, détonante même, mais (sauf erreur de ma part) plutôt hostile que favorable.

Bref, si notre prélat attire l’attention sur lui (trigone Jupiter/Vénus) il me paraît probable que ce sera pour de mauvaises raisons….mauvaises pour lui.

  • Timothy DOLAN – 06.02.1950 – H.I. – Saint Louis (MO – USA)

DOLAN Timothy - 06.02.1950 - 07.08 - Saint Louis (MO - USA)Chez lui, Jupiter formera aussi un très beau trigone à l’amas que Vénus/Jupiter/Soleil forment en Verseau et à celui que la Lune associée à Mars et Neptune forment en Balance. Magnifique configuration donc tout à fait significative de la faveur potentielle d’un électorat. On peut se demander si dans cette sorte de montée en puissance du cardinal Dolan, ne se trouve pas la raison pour laquelle on a ressorti de vieilles histoires de pédophilie non sanctionnées. Coïncidence étrange, qui survient à point nommé comme pour torpiller une candidature qui s’avère sans doute  inopportune et dangereuse pour certains. Dieu merci le Saint Esprit veille….

Et par rapport à ces oppositions qu’il faut lire le carré que Saturne va lancer d’abord à Vénus (l’amour, la sexualité) puis à toute les planètes de l’amas Verseau, dont le Soleil.

Signalons aussi la vigoureuse offensive d’une conjonction Uranus (idéologie) Mars (combat, conflit) contre la conjonction Lune/Mars (auto-défensive), aggravée par le carré de Pluton.

Cela fait beaucoup et je crains bien que la candidature de Timothy Dolan ne fasse long feu…sauf si elle devait se révéler aussi « sacrificielle » que celles des deux Jean-Paul, ce qui n’est pas exclu….

  • Oscar RODRIGUEZ-MARIADAGA – 29.12.1942 – H.I – Tegucigalpa (Honduras)

RODRIGUEZ-MARADIAGA - 29.12.1942 - Tegucigalpa - Honduras -On remarque:

– Une conjonction Jupiter sur Saturne (pise de responsabilités

– Assortie d’une opposition à Mars. Qui fait donc jouer l’opposition Mars/Saturne de départ, celle qui signale les cyclothymiques….

– Un sextile de Saturne au Soleil, c’est bien mais c’est faible

– Un carré du même à Pluton : période éprouvante

– Une conjonction Uranus/Mars sextile à Saturne, stimulante, poussant à fixer des positions mais sans plus

– Un Neptune carré Uranus/Saturne, sans réelle portée

– Une conjonction (qui se termine) sur le Soleil : crises radicales de l’existence.

Rien de franchement hostile, mais rien de franchement mobilisateur ou réalisateur non plus.

 

  • Léonardo SANDRI – 18.11.1943 – H.I – Buenos-Aires (Argentine)

SANDRI Leonardo - 18.11.1943 - 05.45 - Buenos-Aires - Argentine -– Jupiter conjoint Uranus : mise en lumière, moment décisif

– Uranus/Mars sextile Uranus natal : stimulant, offensif

Mais

– Saturne carré Lune/Pluton : péril, épreuve, échec ?

– Pluton carré Vénus : conflits, crises relationnelles, blessure affective (trahisons, complications avec l’argent en certaines circonstances)

– Pluton quinconce à la Lune natale, qui vient envenimer le carré de Saturne

Rien de transcendant donc.

  • Luis-Antonio TAGLE – 21.06.1957 – H.I – Manille – (Philippines)

TAGLE Luis-Antonio - 21.06.1957 - 05.32 - Manille ( Philippines)Assez peu de mouvements dans ce thème actuellement :

– Jupiter conjoint Mercure : excellent pour candidater, développer et répandre ses idées, convaincre, communiquer…

– Seulement voilà : l’élection du pape n’est pas une élection où des candidats doivent défendre un programme. Bien au contraire, il vaut quelquefois beaucoup mieux, s’ils veulent vraiment être élus, rester sur la réserve et éviter de faire savoir ce qu’ils feront après leur éventuelle élection. Donc il faut interpréter cette conjonction comme une sorte d’estime ou de prestige dont le sujet peut jouir en ce moment…mais qui n’engage à rien.

– Nous avons ensuite le fameux couple Uranus/Mars qui passe au sextile de Saturne et qui peut comme chez le cardinal Rodriguez-Mariadaga, évoquer un changement de statut, une prise de responsabilité ou accompagner une prise de position ferme.

Election peu probable pour moi.

  • Peter TURKSON – 11.10.1948 – H.I – Accra (Ghana)

TURKSON Peter - 11.10.1948 - 05.50 - Accra (Ghana)– Jupiter va arriver au trigone de Neptune et Soleil en avril/mai…un peu tard pour l’élection

– Il formera un carré à Vénus : pas franchement mauvais mais qui évoque des difficultés de communication à surmonter

– Une conjonction Saturne sur Mercure accompagnée d’un sextile de Pluton ainsi que d’un trigone de Neptune à ce même Mercure, aspect de réserve, de prudence, grande sagacité, de doute éventuel, en tout cas évocateur d’un effort sincère de lucidité, voire mm d’inspiration, de communion spirituelle. Plus propice à entrer au couvent qu’à s’asseoir sur le trône de saint Pierre. Mais l’Esprit souffle comme Il veut et peut faire apparaître S.E Turkson comme un inspiré capable de gouverner l’Eglise

– Saturne sort d’un carré à la Lune : peu mobilisateur.

– Uranus/Mars s’attaquent eux à Neptune près du Soleil : attention à la santé.

2 –  LES INCERTAINS

  • Mauro PIACENZA – 15.09.1945 – H.I – Gênes (Italie)

PIACENZA Mauro - 15.09.1945 - 07.10 - Gênes - ItalieBeaucoup de mouvements dans le thème de Mgr Piacenza. Qu’on en juge :

–         Jupiter est au trigone de Jupiter natal et Neptune en Balance (très bel aspect en matière religieuse et/ou politique)

–         Il est aussi au sextile de Pluton en Lion et arrivera au sextile de Vénus en mai 2013. La vie semble faire les yeux doux à l’intéressé.

–         Saturne consolide ses positions par un trigone à Mars (la force, l’action) et un sextile à Mercure (la pensée, la communication)

–         Neptune est au trigone de Mars : l’action au profit d’un idéal, d’une foi collective

–         Pluton est au quinconce de lui même : phase secrète de réalisation

–         Uranus/Mars au trigone de Pluton natal : volonté, énergie, combativité, esprit offensif

En négatif nous trouvons :

–         Saturne au carré de Pluton : assez destructeur sur un plan ou un autre.

–         Uranus/Mars sortent de l’opposition à Jupiter/Neptune. Ni bon, ni mauvais mais certainement stimulant.

–         Ils sortent aussi d’un carré à Mars en Cancer, ce qui a pu s’avérer éprouvant (une opération chirurgicale ou un accident par exemple) mais qui semble appartenir au passé désormais.

Des chances évidentes mais non convaincantes me semble-t-il.

  • Robert SARAH – 15.06.1946 – H.I – Accra (Ghana)

SARAH Robert - 15.06.1946 - 05.50 - Accra (Ghana)– Jupiter (qui a rétrogradé à 16° des Gémeaux) ne passera à la conjonction exacte d’Uranus et du Soleil (configuration un rien excessive aux allures dictatoriales) en mai…soient  deux mois après l’élection.

–  Saturne, lui, passe au trigone de Mercure et semble asseoir la position doctrinale du prélat.

–  Pluton est opposé à ce même Mercure et évoque des complications multiples et variées

– Uranus/Mars se mettent de la partie et semblent vouloir créer une période de grande tension (sur un plan ou un autre) pour Mgr Sarah, âgé, ne l’oublions pas de 77 ans en juin prochain.

Bref, une période sans doute mobilisatrice, voire éprouvante, en tout cas intéressante mais qui ne me donne pas l’impression que nous avons affaire ici au futur élu.

  • Christoph SCHOENBORN – 22.01.1945 – H.I – Litomerici (Autriche-Tchekie)

SCHOENBORN Christoph - 22.01.1947 - 07.57 - Litomerici - Autriche-Tchekie -Belles astralités pour ce prélat.

– Jupiter est passé au trigone du Soleil l’an passé (mais on n’en parle plus)

– Mais il est en conjonction à Uranus (mise en lumière, succès) au sextile de Pluton (prise de pouvoir) au trigone de Neptune (la communauté chrétienne, la religion). Très bel aspect de dimension universelle donc.

– Saturne est au trigone de lui même (consolidation des positions, affermissement dans les responsabilités.

– Neptune est au trigone de Saturne et va un peu dans le même sens, ouvrant le sujet à une dimension collective qui lui demande de se dépasser.

–  Uranus/Mars passent au sextile d’Uranus natal : puissance offensive, dynamisme, sûreté de soi.

Comment se fait-il que je classe Mgr Schoeborn dans les « incertains » et non dans les « possibles » (même si la nuance est assez faible entre ces deux groupes) ?

A cause du carré très agressif que la conjonction Uranus/Mars céleste adresse à Mercure natal (conjoint Mars d’ailleurs) qui reçoit en outre la visite de Pluton depuis mars 2012 jusqu’en novembre 2013.

Je ne sais trop comment interpréter ces aspects radicaux, durs. Stimulants ou destructeurs ? De plus Mgr Schoenborn les subit à  l’âge de 68 ans, ce qui n’est pas très âgé pour un pape….mais pour un simple mortel  ???? La santé pourrait être impliquée dans ces aspects ou alors de virulentes campagnes très critiques contre lui. On verra bien mais s’il devait être élu (et il a ses chances) ce serait peut-être une cause de division ou de polémique sinon au sein de l’Eglise, du moins au sein de la Curie.

  • Angelo SCOLA – 07.11.1941 – 01.30 – Malgrate (Italie)

SCOLA Angelo - 07.11.1941 - 01.30 - Malgrate - Italie -Plusieurs points particuliers à relever.

C’est le seul prélat dont nous possédions l’heure de naissance – comme pour Mgr Vingt-Trois que nous rencontrerons un peu plus loin et qui, autre coïncidence encore plus curieuse, est né le même jour que lui, mais un an plus tard.

Enfin, il se murmure que Mgr Scola serait le favori de Benoît XVI….

Que trouvons-vous qui pourrait indiquer quelques chances d’élection dans ce thème ?

– Jupiter séjourne sur la Lune sur laquelle il a rétrogradé longuement en septembre, octobre, novembre passés et qui reviendra à la conjonction en avril. Rappelons que la Lune est exaltée dans le signe du Taureau et que celui-ci est au MC du thème natal. En mai, ce même Jupiter reviendra sur sa position natale à 20° Gémeaux

– La conjonction Uranus/Mars céleste tombe quasi exactement sur Mars natal, maître de la Maison IX (Maison expressive de l’Eglise et de la religion)

Donc des aspects brillants et forts. Mais

– Pluton transite au carré de Mars (sur lequel séjourne Uranus, vous vous en souvenez, ce qui introduit une dimension explosive dont on peut penser qu’elle sera favorable pour imposer la candidature du cardinal)

– Il évolue aussi au quinconce de Saturne au MC (position toujours négative pour les hauts responsables car annonciateurs de revers de fortune ou de difficultés à assumer une lourde tâche) aspect qui pourrait indiquer que Mgr Scola devra manœuvrer subtilement et disposer d’atouts cachés qui puissent le servir en ces circonstances.

– Quant à Saturne céleste il est passé au carré de Pluton natal (novembre, décembre 2012) en Maison XII (épreuves de santé, ennemis secrets) et reformera ce carré dangereux pendant tout l’été 2013. Peut-être Mgr Scoal a-t-il quelques problèmes de santé ? A 71 ans, ce n’est pas de l’ordre de l’impossible.

La partie est donc loin d’être jouée pour lui et il devrait savoir déjouer beaucoup de chausse-trappes pour être élu. Mais cela me paraît tout à fait jouable.

3 – LES POSSIBLES

 

  • Joao BRAZ DE AVIZ – 24.11.1947 – H.I – Mafra – (Brésil)

BRAZ DE AVIZ Joao - 24.11.1947 - 05.24 - MAFRA - Brésil -– Jupiter est au sextile de la Lune, au trigone de Neptune, à l’opposé de lui même et il est passé à l’opposé du Soleil natal. Tout cela joue en faveur d’une grande popularité.

– Uranus/Mars, les deux explosifs, sont conjoints sur la Lune natale, ce qui laisse présager une vie quotidienne des plus agitées et un radical « changement de décor » (comme pour Nestor Burma) – ils sont aussi au trigone de Jupiter en sagittaire et appliquent au trigone du très puissant et sévère amas (Pluton/Saturne/Mars) que le cardinal possède en Lion à la naissance.

– Tout cela donne une impression de puissance en expansion de dynamisme invincible d’autant que le thème natal ne fait pas dans la dentelle. Il s’agit d’un prélat de combat, sûr de lui et dominateur….une fois de plus.

Cependant Saturne au moment de l’élection séjourne  longuement sur Mercure et passera au carré de l’amas en Lion à la fin de l’année, soumettant l’existence du prélat à de grandes difficultés sans doute.

S’il était élu, il faudrait qu’il s’attende à trouver du fil à retordre dès la fin de cette année. Ce qui ne surprendra personne étant donnés les temps que nous vivons.

  • Marc OUELLET – 08.06.1944 – H.I – La Motte (Québec)

OUELLET Marc - 08.06.1944 - 05.20 - La Motte - Québec -– Jupiter s’est longuement installé sur la très belle conjonction Uranus/Vénus/Soleil que Mgr Ouellet possède en Gémeaux (en faisant sans doute un très grand communicateur et un intellectuel rigoureux) tout l’été, l’automne 2012 et, ne s’en étant éloigné que de quelques degrés pour cause de rétrogradation annuelle, il reviendra à la conjonction de cet amas dès le mois de mars 2013, mois de l’élection.

– Autant dire que nous avons là un candidat des plus sérieux car nous observons aussi:

– Un quinconce de Jupiter à la Lune en Capricorne (poussant à sortir de sa réserve et à accepter un certain dépaysement)

– Un sextile du même à la conjonction Mars/Pluton natal en Lion (aspect très stimulant)

– Un sextile d’Uranus/Mars à Uranus natal : volonté radicale

– Un trigone de Saturne à la Lune : aspect de consolidation ou de prise de responsabilité

Un seul aspect dissonant : le carré d’Uranus/Mars à la Lune  natale, très agressif, souvent dangereux pour l’intégrité physique ou révélateur d’oppositions redoutables…

Très beau candidat…sur le papier. Un de mes favoris. Sur le seul plan anthropocosmologique cela va de soi car je ne me suis cantonné qu’à cet aspect des choses dans ce travail, laissant de côté commentaires et pronostics de milieux dits autorisés, ni quelque préférence personnelle que ce soit car je ne connais pas ces hommes (même si je connais leur thème) et que je me fie entièrement au Saint Esprit pour nous donner le pape qu’il nous faut.

  • Gianfranco RAVASI – né le 18.10.1942 – H. I. – Merate (Italie)

RAVASI Gianfranco - 18.09.1942 - 07.48 - Merate - ItalieUn festival de Jupiter qui se déploie tous azimuts  :

– conjonction à Uranus/Saturne et trigone à Mercure.

– Toujours au crédit du thème : la conjonction céleste Uranus/Mars qui vient appuyer Jupiter dans son transit sur le couple d’airain Saturne/Uranus et au sextile de la Lune natale. Configurations des plus heureuses pour affronter l’adversité et la vaincre.

– Un carré Saturne à Pluton qui est intervenu en décembre 2012 et qui se reproduit en septembre. Mais qui peut jouer sur le plan strictement personnel, ne l’oublions pas…

– Un carré Saturne/Lune, plus ennuyeux mais qui, lui aussi, peut jouer sur le plan intime.

En tout cas, il me semble que nous avons là un candidat solide.

  • Odilo SCHERER – 21.09. 1949 – H.I – Porto Alegre – (Brésil)

SCHERER Odilo - 21.06.1949 - 06.20 - Porte Alegre - Brésil -Beaux mouvements dans le theme de ce cardinal aussi. Un candidat d’autant plus sérieux qu’il est assez jeune et que je ne pense pas que nous nous acheminions vers un pontificat de transition.

– Jupiter trigone Neptune – sextile Pluton : communion universelle et puissance

– Une conjonction Saturne/Vénus sextile Saturne/Lune natale : détachement, renoncement à toutes satisfactions personnelles, consécration à l’essentiel, prise de responsabilité – carré Mars : énergie pour redresser une situation (Mars étant en Lion) – trigone Uranus : rigueur intellectuelle, doctrinale, morale, intransigeance même.

– Uranus/Mars carré Uranus natal : rupture et changements radicaux – trigones Mars natal : esprit offensif et novateur

– Neptune trigone Uranus : là encore on devine universalité de la mission et accomplissement personnel – trigone Vénus : les deux maîtres Poissons, le signe du Christianisme, en accord l’un avec l’autre : moment de communion universelle

– Pluton trigone Saturne/Lune : profonde mutation intérieure, prise en charge possible de lourdes responsabilités sur le plan extérieur – sextile Vénus : magnétisme, disposant à la sympathie et à la confiance.

Candidat de poids avec lequel il faudra compter et qui, de toute façon, vit un moment important de son existence.

  • André VINGT-TROIS – 07.11.1942 – 04.05 – Paris

VINGT-TROIS André - 07.11.1942 - 04.05 - Paris -J’ai été surpris de voir Mgr Vingt-Trois figurer parmi les « papables ». Mais, quel que soit le peu d’estime que je porte à un haut responsable catholique si déférent devant des pouvoirs publics qui insultent les catholiques français à chaque occasion ou les laissent insulter sans réagir, qu’il en est arrivé à déclarer publiquement que l’exercice de la foi catholique devait s’inscrire dans la stricte observation des lois de la république (donc accepter l’avortement, le mariage des invertis, la légalisation de l’euthanasie qu’on nous prépare et autre joyeusetés ????).

Quel que soit donc, le déplaisir que j’éprouverais à titre personnel de le voir gouverner l’Eglise sans avoir, officiellement, commencer par exprimer sa « repentance » pour toutes les apostasies commises par l’Eglise dite de France depuis cinquante ans, je ne peux que faire pour lui ce que j’ai fait pour les autres : observer son thème de manière aussi objective que possible.

Et je constate des choses surprenantes.

– Jupiter séjourne sur Saturne natal : aspect souvent expressif d’un moment clé dans l’accomplissement professionnel, qui nous place en position d’accéder aux responsabilités ultimes

– Saturne en conjonction de Vénus en Scorpion (pas très loin du Soleil) pouvant évoquer, dans le même ordre d’idée, le poids d’une responsabilité qui affecte le sujet (Vénus est le maître de l’Ascendant, ne l’oublions pas)

– Uranus/Mars, le deux compères dynamiteurs, son au sextile de la conjonction Uranus/Saturne natale

– Pluton est au sextile de Vénus.

Que du bonheur – austère sans doute – mais du bonheur quand même.

Et, puisque nous avons la chance d’avoir l’heure de naissance, j’ai pu monter la RS de son dernier anniversaire 2012 où nous trouvons :

– Mercure (maître du MC dans la RS) à 4° sagittaire formant un magnifique trigone avec Uranus et la Lune dans les signes de Feu (Bélier et Lion). La Lune étant le 2e maître du MC de la RS et le 1er maître du MC du Thème Natal (TN).

– Jupiter, en maison IX très importante en matière de religion, au trigone de Vénus (maître de l’Asc du TN et 2e maître de l’Asc de la RS)

Belles configurations de reconnaissance et de popularité sans doute.

Mais suffiront-elles pour placer un Français sur le trône de Pierre.

Peut-être. Prions et espérons.

En attendant, se détachent assez précisément de notre étude – en excluant, je le répète, le fait que le « papable » puisse se trouver dans la liste des cardinaux que nous avons laissés de côté – les noms suivants:

1/ Odilo SCHERER – Gianfrancoe RAVASI –  Marc OUELLET

2/ Angelo SCOLA – Joao BRAZ De AVIZ

3/  André VINGT-TROIS

Alea jacta est…..?

LSM

 

15 réponses à to “ » PIERRE LE ROMAIN  » le prochain Pape, est-il parmi eux ???”

  • piemgo:

    Raté 😉 A moins que Bergoglio ne soit un faux pape…

    • Je ne vois pas ce qui est « raté ». Relisez bien mes articles et vous verrez combien j’insiste sur le fait qu’observer de « bons » ou de « mauvais » aspects conjoncturels dans un thème ne peut donner aucune certitude quant au résultat définitif. Il semble bien, de ce point de vue, que l’astrologie ne puisse saisir l’enjeu véritable qui se joue en une telle circonstance. Comme je crois l’avoir dit, le Saint Esprit se joue de nos pronostics….
      Si vous relisez maintenant ce que j’écris sur le cardinal Bergoglio, vous vous apercevrez que j’ai mis en lumière de forts éléments de succès mais contrebalancés par des dissonances inquiétantes. Ne peut-ont penser qu’il vient de manger son pain blanc (expression parfaitement adaptée pour un pape) et que les mauvais aspects que j’ai relevés joueront sur un autre plan ? le chemin à venir pour ce nouveau pape ne paraissant pas devoir être parsemé de roses.
      Quant aux cardinaux mis en lumière par les transits planétaires, ils peuvent être bénéficiaires d’autres gratifications – statutaires ou personnelles – qui apparaîtront peut-être dans les semaines qui viennent.
      Bien à vous

      LSM

      ‘annoncent rien de bon pour lui

    • Cher Monsieur,

      Vous êtes né à la toute fin du Bélier (vous êtes certainement déjà un peu « Taureau ») et vous avez un Ascendant dans le signe du Scorpion, associé à la planète Neptune, ce qui vous donne sans doute beaucoup d’intuition ou d’imagination.
      Bien cordialement à vous

      LSM

  • De Passage:

    Merci Monsieur Saint Martin pour cet énorme travail et pour vous être « mouillé ».
    Cette succession d’articles sur cette élection papale est très enrichissante.
    J’espère que vos recherches vous amèneront à trouver le lien subtil entre Pierre, Jorge et François…
    Avec Peter Turkson, ça aurait été facile. Mais là, …?

    • Cette élection prouve, une nouvelle fois, que ce ne sont pas ceux qui possèdent les aspects les plus brillants qui l’emportent. L’élection d’un pape obéit à une autre logique, à un autre projet dont – probablement – seul l’Esprit Saint peut rendre compte et non le pauvre anthropocosmologue armé de ses éphémérides. Belle leçon de prudence qui nous est donnée là. Encore que j’avais bien précisé que certains aspects dans le thème du cardinal Bergoglio pouvait en faire un « élu » mais, ce qui m’inquiétait et m’inquiète toujours, ce sont les dissonances assez agressives qui apparaissent dans son thème pour la même période. L’élection est une chose….la charge de pape en est une autre. Espérons qu’il tiendra le coup.

      Quant à François, vous pensez bien que cela a chahuté ma curiosité. Et je me suis souvenu que j’avais lu quelques part (ce n’est pas dans Malachie) que le dernier pape serait « Français ». Or, François n’est que la traduction de Français en ancien…français. Il y a là quelque chose de troublant. Malheureusement je ne retrouve pas le texte de cette « prophétie ». Ce qui est sûr c’est que le pape actuel est désigné dans Malachie comme « Pierre le Romain » ainsi que vous l’évoquez.
      Le « lien subtil » s’il existe, ne m’apparaît pas. J’ai cependant remarqué combien François s’est posé hier soir en « Evêque de Rome » et non en Pape de la Chrétienté. Nuance subtile, sans réelle importance sans doute, mais qui attiré mon attention….
      Bien à vous

      LSM

  • De Passage:

    Je me suis prété moi aussi à un petit exercice sur le thème de ce pontificat.
    Compte-tenu du fait que la fumée blanche est apparue à 19h, on peut supposer que le résultat du vote ait été connu entre 18h30 et 18h40 (le temps de se congratuler un peu et de vider l’urne dans le poële). Le thème à ce moment donnerait un ascendant en Vierge, un amas de planètes en VI et un autre en VII. Le sens aigü du service, la prépondérance du petit, l’intérêt pour les autres, ça colle bien avec le personnage, non?
    L’amas en Poissons qui déborde sur Bélier montre la fin d’un cycle et l’avènement du suivant, comme vous l’indiquiez dans votre analyse du thème de Benoit XVI.
    Avec Saturne est en II (avec Noeud Nord) en Scorpion, on peut s’attendre à ce qu’il remette de l’ordre dans les affaires du Vatican. Saturne est aussi maitre de Pluton en IV et y est bien connecté, ce qui inspire un retour aux valeurs essentielles (celle de St François) dans la maison vaticane.
    Par contre, toute cette activité risque de ne pas plaire à tout le monde au Vatican (M IV), vu la Lune en carré Pluton…
    Et ses paroles de compassion et d’amour universel (Neptune et Mercure en Poissons) risquent de ne pas être entendues dans le monde (carré Jupiter en exil en IX).
    J’ai hâte de lire ce que vous en direz…

  • Rolland:

    Ce qui m’amuse, c’est que dès que j’ai su que le nouveau pape était un jésuite,nonobstant son nom de pape, j’ai annoncé à mes collègues que « ça allait déménager » dans la maison Vaticane évidemment mais aussi dans la maison chrétienne, catholique,apostolique et romaine mais que peu de gens pouvaient dire si les « réformes » iraient dans le sens qu’ils imaginent le bon.
    Il me semble que c’est ce que laisse supposer son thème: il a des choses à faire et , ouh! que c’est difficile! Le temps qu’il a mis à paraître au balcon était peut-être le temps qu’il a pris à méditer sur les responsabilités qu’il allait endosser.

    • Je ne sais ce qu’il en sera de ce pontificat dans lequel on semble placer beaucoup d’espoir. Benoît XVI avait commencé à remettre de l’ordre, sinon dans la maison vaticane ce qui est bien secondaire, du moins dans les idées, le rite, les valeurs substantielles de l’Eglise en revenant aux fondamentaux du « sacré ». J’espère que François fera de même sans en être totalement certain. Faisons confiance au Saint Esprit qui aura toujours le dernier mot.
      Amicalement à vous

      LSM

  • Michel:

    Bonjour Mr Saint Martin et félicitations
    pour le travail que vous avez fourni
    en un laps de temps aussi court.
    Si vous aviez disposé des heures de naissance
    de tous les cardinaux « papabili »,
    la technique de la révolution solaire vous aurait
    peut-être (sans doute ?) permis d’avancer le nom de l’élu.
    Cordialement.

    • Merci pour ce témoignage cher Monsieur qui montre que mes efforts et mon travail sont susceptibles d’être appréciés, même s’ils ne sont pas toujours couronnés de succès…juste appréciation dont j’arrive à douter devant certains commentaires.
      Quant à savoir si j’aurais pu resserrer mon pronostic en disposant des heures de naissance des « papables », je vous avouerais modestement que je n’en suis pas aussi sûr que vous.
      Une très longue expérience en la matière me montre qu’il est beaucoup plus difficile de faire de bonnes prévisions à une personne publique dont la destinée dépend en grande partie des « autres » : le vote, le soutien d’un parti, la faveur changeante du public, les mouvements collectifs qui portent quelqu’un au pouvoir de manière quelquefois totalement inattendue (qui aurait parié sur Napoléon en 1795/96, ou sur De Gaulle en 1940 et même en 1958 ???) qu’à une personne particulière dont la destinée dépend en grande partie des orientations qu’elle adoptera, des décisions qu’elle prendra, en accord ou non avec les mouvements d’un thème qu’on connaît bien.
      D’autre part, s’agissant d’une élection – quelle qu’en soit le mode – il est évident que tous ceux qui peuvent prétendre à être « élus » bénéficient de mouvements importants dans leurs cartes du ciel et il est difficile de décider celui qui décidément l’emportera sur tous les autres qui paraissent souvent aussi avantagés que lui.
      En ce qui concerne la personnalité du Pape François je considère qu’il y a des ambiguïtés à relever dont j’essaierai de rendre compte dans un prochain article. J’ai adressé en message à l’Ambassade d’Argentine à Paris pour essayer d’obtenir son heure de naissance. Espérons qu’on voudra bien me répondre.
      Bien cordialement à vous et encore merci pour vos encouragements.

      LSM

  • Michel:

    Bonjour Monsieur Saint-Martin.
    Ce petit mot pour vous dire qu’un site consacré à l’astrologie
    donne l’heure de naissance du pape François : 13h30.
    Information à confirmer bien évidemment.
    Cordialement.

    • Merci infiniment pour cette information.
      Je vais essayer de la recoupe de mon côté. Si vous avez d’autres confirmations, n’hésitez pas à me le faire savoir.
      merci encore et bien cordialement à vous

      LSM

  • Michel:

    Bonjour Monsieur Saint Martin.
    Je ne puis vous confirmer l’information
    puisque le même site, prenant pour source le site *Astro-Databank*,
    donne pour heure de naissance 17h10.
    Cordialement.

    • Effectivement, il est difficile de faire confiance à ces informations diverses et variées. Astrothème donne aussi une naissance à 17.10 !
      Je ne sais que penser. J’espère encore avoir l’information par l’Ambassade d’Argentine. Je vais les relancer jusqu’à ce qu’ils me répondent.
      Bien à vous.

Laisser un commentaire

Statistiques
  • 533934Visiteurs Total:
  • 30Visiteurs aujourd'hui:
  • 137Visiteurs hier:
  • 0Visiteur(s) en ligne:
Archives