Archive pour février 2013

© Copyright 2010 CorbisCorporationA lire la presse internationale et nationale, on a un peu le tournis tant les commentaires et les pronostics vont bon train concernant le futur pape, dont je rappelle qu’il est le dernier sur la liste du pseudo-Malachie qui ne lui accorde pas de devise mais se contente de l’appeler « Pierre le Romain ».

Pour le plaisir du jeu et aussi à titre didactique, car il est toujours bon de tester les différentes méthodes de prévisions anthropocosmologiques et de les partager avec les visiteu(se)r(s) de ce site, je me suis amusé (si on peut dire car c’est un gros travail) à réunir le thème des quinze cardinaux cités comme « papables » et à vous offrir quelques observations sur les perspectives qu’ils nous offrent.

Une certaine difficulté fut de réunir des dates de naissance valables (il y a quelquefois contradiction entre les sources) mais surtout – et là je  me suis heurté à une difficulté insurmontable – à obtenir les heures de naissance. Et pour cause : elles ne sont indiquées nulle part. Sur quinze prélats je n’ai pu découvrir que celle de Mgr Angelo Scola (un des plus « papables » qui soit) et celle de Mgr Vingt-Trois. C’est peu…

Je me suis donc résolu à faire naître tous les autres au lever exact du Soleil pour leur lieu de naissance. C’était la vieille méthode des astrologues de jadis quand on ne connaissait ni les montres, ni les heures de naissance et tout juste la date de naissance la plupart du temps. Lire la suite de cette entrée »

 

poisssons 2Dans la page « ACTIVITES »

rubrique « HOROSCOPE ANNUEL GRATUIT »

vous pourrez trouver quelques réflexions sur la façon dont les

CYCLES PLANETAIRES EN COURS

pourront affecter les 3 Décans du Signe des POISSONS

durant les douze prochains mois.

 

Nota Bene : Il est bien entendu – même si cela va sans dire, répétons-le à l’intention des esprits chagrins – que ces quelques aperçus que j’offre à mes lecteurs des mouvements planétaires vus par rapport au Signe du mois, ne peuvent en aucun cas remplacer une étude prospective sérieuse et approfondie d’un thème individuel, seule source authentique d’analyse et de réflexion.

Cet « horoscope » est donc uniquement destiné à vous donner quelques points de repères sur la base de votre seule position solaire et non à vous offrir des prévisions tout emballées tenant compte de toutes les données de votre thème.

 

On est prié de s’en souvenir en les lisant. Merci d’avance.

LSM


© Copyright 2011 CorbisCorporationDans notre dernier article nous avons essayé de replacer le règne de Benoît XVI dans l’économie providentielle telle qu’elle peut être saisie à travers les fameuses devises de la « prophétie de saint Malachie« . Prophétie qui, très vraisemblablement, n’a rien à voir avec l’évêque irlandais du XIIe siècle mais provient d’une autre source au XVIe siècle qui a cru devoir garder l’anonymat en mobilisant le nom du saint moine. Pourquoi ? Bien malin qui répondra à la question.

Ce qui importe c’est que nous avons ainsi été amené à montrer combien le scepticisme ou le rationalisme satisfait de notre pauvre époque, pouvaient être pris en défaut par ces quelques devises qui expriment si bien, en quelques mots lapidaires, soit la personnalité des pontifes, soit le sens de leur mission, soit les circonstances de leur pontificat.

Et nous avons observé que plus on se rapprochait de notre époque, plus la signification des devises s’avérait riche et profonde.  

Aujourd’hui, je laisserai de côté l’herméneutique et le déchiffrage des sentences prophétiques pour m’intéresser au thème de Benoît XVI et aux mouvements qui, dans cette carte du ciel, peuvent sinon expliquer cette démission au sens de « donner une interprétation logique et rationnelle sur les motivations profondes » du pape, mais du moins l’annoncer et l’accompagner. Lire la suite de cette entrée »

© Copyright 2011 CorbisCorporationAujourd’hui, lundi 11 février 2013, Benoît XVI annonce officiellement qu’il démissionnera au 28 février prochain.

C’est un événement doublement inouï.

1/ D’abord parce qu’à à ma connaissance, il n’y eut que trois démissions de papes avant Benoît XVI dont deux ne comptent pas vraiment :

  • Benoît IX qui en 1045démissionna au profit de son oncle, Grégoire VI.

  • Grégoire VI lui même, qui, accusé d’avoir poussé Benoît IX à la démission fut poussé à cette même démission l’année suivante. En 1046 donc.

Ces deux démissions, très irrégulières, peuvent être considérées comme nulles et non avenues sur le plan canonique dans l’histoire de l’Eglise

Il n’en va pas de même avec Célestin V, ascète, ermite et vénéré de son vivant, beaucoup plus mystique qu’homme d’appareil et qu’on élit pape – contre son gré – le 5 juillet 1294 alors qu’il est âgé de 80 ans (un an de plus que Benoît XVI au moment de son élection). Peu enclin au rôle d’homme de paille, notre saint moine concocte alors un décret qui l’autorise à démissionner …et en fait bon usage. Il quitte sa charge en toute régularité le 13 décembre de la même année. Son règne aura duré 7 mois ! Il est d’ailleurs canonisé 19 ans plus tard en 1313. On peut alors considérer que Célestin est le seul pape à avoir démissionné avant Benoît XVI.

Conclusion : il y a 719 ans qu’un pape n’avait pas démissionné de sa charge. C’est assez remarquable pour être noté. Lire la suite de cette entrée »

mariage 2Une de mes élèves et consultante du Nord de la France, me fait parvenir cet article signé par un professeur de Lettres classiques, qui semble savoir ce que parler veut dire.

Cette mise au point vient à l’appui de tous mes arguments concernant les ravages du nominalisme à l’oeuvre dans notre sous-culture actuelle où l’on vide les mots de leur sens pour mieux justifier les aberrations comportementales ou les déviances des un(e)s et des autres. Ainsi en est-il du « mariage » de la « parentalité » de la notion de « droit » de celles  d’ »égalité » de  « liberté » et d’autres encore. Tous concepts qu’on manipule au gré de cette « pensée affective » que dénonçait Paul Diel (cf. sa « Psychologie de la Motivation ») en son temps et qui nous mène tout droit au défoulement généralisé et légalisé de toutes les turpitudes dont la nature humaine est capable.

C’est une démonstration de choix que j’offre là aux visiteurs de ce site. J’ai conservé l’anonymat de ce distingué professeur puisque j’ai eu connaissance de son article par le biais d’une tierce personne, mais qu’il soit ici vivement remercié pour la clarté d’une pensée et d’un propos qu’il me paraît difficile de contester sans une sacrée dose de mauvaise foi…ou de bêtise. L’une allant souvent de pair avec l’autre d’ailleurs…

LSM

Dans le concert des arguments développés par les « pour » et les « anti » mariage gay, il est une voix qu’on n’a jamais entendue : celle de la langue française.

Au cours de mes 40 années d’enseignement (collège et lycée) en qualité de professeur de Lettres Classiques, j’ai toujours attaché une grande importance à la valeur des mots. Choisir le mot exact, le « polir sans cesse » comme disait Boileau, c’est à la fois s’assurer qu’il exprime parfaitement ce que l’on veut dire mais c’est aussi s’assurer que l’on sera bien compris de son auditoire.

La polémique que suscite le projet de loi sur le mariage gay offre un bel exemple de cette dilution de la pensée dans le brouillard d’une terminologie approximative. A force de triturer les mots dans tous les sens, les mots n’ont plus de sens et l’opinion déboussolée y perd son latin. Les slogans réducteurs répercutés par les médias ne font qu’entretenir la confusion au point qu’on a parfois l’impression d’avoir perdu le sens commun. Lire la suite de cette entrée »

hitlerTout récemment un charmant jeune homme qui se démène beaucoup pour attirer l’attention et qui passe vraisemblablement plus de temps à teindre ses cheveux qu’à se cultiver, a établi une comparaison hasardeuse entre Hollande et Hitler. D’après lui – et si j’ai bien compris (je n’ai pas sa déclaration sous les yeux) – il faudrait les mettre tous les deux dans le même sac car, selon lui, ils réduiraient la personne homosexuelle à la seule dimension de son orientation sexuelle et évacueraient tout le reste. L’un pour la condamner, l’autre pour en faire le sujet d’un « droit au mariage ».

Ce jeune homme a tout faux.

D’abord parce que nonobstant le mépris que m’inspire la médiocrité politique et philosophique de M. Hollande, son écoeurant laxisme et son violent parti-pris anti-chrétien (nous avons le gouvernement le plus antichrétien de toute la cinquième république) je ne suis pas sûr qu’il soit assez atteint par le virus de son idéologie libéro-libertaire-socialiste pour sombrer dans de tels excès vis-à-vis de ses semblables. Cela viendra peut-être si on lui en laisse le temps.

Ensuite et surtout parce que Hitler savait mieux que quiconque qu’une personne ne pouvait se réduire à son orientation sexuelle, du simple fait qu’il était lui même homosexuel pratiquant…..et qu’il a cessé de l’être – comme par enchantement – lorsque sa carrière politique prenant une dimension nationale, il a tout fait pour qu’on l’ignore ou l’oublie. L’assassinat de son vieil ami et certainement amant, Ernst Rohm d’une balle dans la tête en prison, ne s’explique pas autrement. Même si de bonnes raisons politiques existaient aussi, mais n’intervenant qu’en second.

Ce fait historique, par ailleurs, répond de manière cocasse et cruelle aux insultes qui ont été proférées contre Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, traité par voie d’affiches de « personne nuisible » de « révisionniste, intégriste et vichyste« , par les charmants sodomilitants du coin. Alors même que ce sont eux et elles qui pourraient se prévaloir de l’héritage nazi comme on le découvrira dans cet article. Mais pour cela il faudrait ne pas fermer les yeux sur ce que l’Histoire nous révèle et qui vient contredire nos stupides aprioris idéologiques. Lire la suite de cette entrée »

-Voici déjà la lettre de février. Les jours passent vite et, malgré ma bonne volonté, ne me permettent pas de traiter tous les sujets que je voudrais aborder : qu’ils soient purement inspirés par la pratique de l’AnthropoCosmologie ou qu’ils me soient imposés par l’actualité. En effet, en la période parfaitement troublée et malsaine dans laquelle nous sommes entrés et qui risque de voir progressivement disparaître les valeurs auxquelles tiennent encore certain(e)s de ceux qui me lisent (les autres peuvent toujours lire autre chose si mes propos les attristent) je ne pense pas qu’on puisse se contenter de cultiver les fleurs d’une connaissance intellectuelle gratuite, déconnectée des questions cruciales qui se posent à tout(e) citoyen(ne) soucieux de l’avenir de son pays, de ses enfants et de sa culture.

C’est pourquoi j’essaie toujours – tout en mobilisant au maximum le regard distancié que l’AnthropoCosmologie peut nous offrir sur les choses – de rester en contact avec le concret et l’actuel. Lire la suite de cette entrée »

Statistiques
  • 335267Visiteurs Total:
  • 62Visiteurs aujourd'hui:
  • 138Visiteurs hier:
  • 0Visiteur(s) en ligne:
Newsletter