Archive pour octobre 2012

Rassurez-vous nous n’allons pas consacrer à ce personnage dont les vicissitudes de notre vie politique – de plus en plus dégradée au fur et à mesure que se dissolvent les fondements de notre civilisation et que s’effacent les  traits distinctifs de notre identité – nous obligent à nous préoccuper, plus de temps qu’il n’en mérite.

Qui s’intéresserait à M. J.M Eyrault s’il n’était premier ministre ? et si, de plus, il n’attirait actuellement l’attention en donnant l’impression d’une inactivité brouillonne et contradictoire, ne s’autorisait des interventions qualifiées de « bourdes » ou de « couacs » et ne manifestait en toute occasion une froideur marmoréenne (probablement fallacieuse) qui évoque une sorte d’abrutissement (au sens médical du terme  bien sûr) ? A tel point que j’imaginais qu’il était Taureau dont certains natifs (pas tous, rassurez-vous) ne sont pas ce qu’on pourrait appeler des réactifs ou des « excités ».

Raymond Barre (pourtant Bélier Ascendant Bélier – Mars en Capricorne) – une pointure intellectuelle d’une tout autre envergure que celle de notre ministre  – donnait déjà cette impression de somnolence, surpris qu’il fut à plusieurs reprises s’endormant sur les bancs de l’Assemblée Nationale (quoique, sur ce point, on  puisse le comprendre). Mais, pour bien connaître son thème et pour l’avoir personnellement rencontré à Nîmes pendant sa campagne présidentielle où il m’avait accordé quelques minutes d’entretien privé, je peux affirmer que c’était un masque commode. Cet homme était un réservoir d’énergie concentrée. Ses yeux notamment m’avait profondément impressionné : ils étaient d’une couleur verte irisée de flammes dorées et portaient sur vous un regard d’une rare intensité, celui qu’on rencontre chez les grands fauves. C’était tout simplement un homme de granit (l’expression est d’André Barbault) qui se cachait derrière un « Babar » un peu enveloppé, et le granit cela ne bouge pas beaucoup, cela résiste et cela dure. Ajoutez à cette stabilité minérale le goût de la bonne chère et des repas interminables et vous comprendrez certaines des somnolences du « premier économiste de France » (Giscard dixit). Lire la suite de cette entrée »

« Toute notre vie culturelle, nos actions, nos pensées, nos sentiments sont enracinés dans la substance spirituelle de l’Occident; c’est à dire dans cet esprit qui a pris naissance dans l’Antiquité; qui, dès l’abord a engendré l’art, la poésie, la philosophie grecs; qui, ensuite, à travers le Christianisme et la fondation de l’Eglise, a subi sa grande évolution [...]. Par conséquent, dans chaque domaine de la vie moderne, dès que nous allons au fond des choses d’un point de vue soit systématique, soit historique, soit philosophique, toujours nous rencontrons ces structures spirituelles qui ont pris naissance dans l’Antiquité et dans le Christianisme« 

Werner Heisenberg – « La nature dans la physique contemporaine » – Gallimard, 1962, coll. « Idées », pp.61-62. Lire la suite de cette entrée »

Dans la page « ACTIVITES »

rubrique « HOROSCOPE ANNUEL GRATUIT »

vous pourrez trouver quelques réflexions sur la façon dont les

CYCLES PLANETAIRES EN COURS

pourront affecter les 3 Décans du Signe du Scorpion

durant les douze prochains mois.

 

Nota Bene : Il est bien entendu – même si cela va sans dire, répétons-le à l’intention des esprits chagrins – que ces quelques aperçus que j’offre à mes lecteurs des mouvements planétaires vus par rapport au Signe du mois, ne peuvent en aucun cas remplacer une étude prospective sérieuse et approfondie d’un thème individuel, seule source authentique d’analyse et de réflexion.

Cet « horoscope » est donc uniquement destiné à vous donner quelques points de repères sur la base de votre seule position solaire et non à vous offrir des prévisions tout emballées tenant compte de toutes les données de votre thème.

 

On est prié de s’en souvenir en les lisant. Merci d’avance.


Puisée dans mes Archives et publiée dans la rubrique « LA PRESSE » vous trouverez une correspondance ou plutôt une mise au point auprès de l’hebdomadaire « MARIANNE » qui avait publié un article signé J.D intitulé « Les astres ont voté« , à l’occasion de la présidentielle 2007.

Le degré zéro de l’information – ou plutôt de la désinformation – sur ce que les folliculaires appellent l’ »Astrologie » et qui ne reflète que les préjugés dont ils se contentent sur un sujet qu’ils ignorent.

Mais enfin, il faut bien noircir du papier, n’est-il pas ?

Une petite lettre pour remettre les idées – ou plutôt l ‘absence d’idées pertinentes – de ce monsieur et de ses semblables, en place.

Inutile de préciser que je n’ai jamais reçu quelque réponse que ce soit de cet héroïque hebdomadaire tout entier voué à « défendre la vérité » sous le vertueux magistère de J.F KAHN.

LSM

 

 Il n’est pas question ici d’étudier la personnalité de Sébastien LOEB, certainement plus complexe que ne le suggère la réduction de sa personne au personnage de super champion de rallye.

Je veux seulement montrer ici comme l’organisation exceptionnelle d’un thème de naissance, conduit souvent à une personnalité et une destinée non moins exceptionnelles, quelle que soit l’orientation qu’elles aient prises.

Les personnes formées à la prise en compte globale d’un thème, remarqueront tout de suite que toutes les fonctions/planètes du thème s’inscrivent dans des structures et sous structures précises parfaitement identifiables : un « cer-volant » et deux « carrés en T ».

  • D’abord une sorte de « cerf-volant » dont l’axe vertical est constitué par un rapport Lune/Bélier culminante au MC, opposée à Uranus/Balance au FC.

Voilà une combinaison à la fois contradictoire et déjà très révélatrice.

  • La Lune en Bélier (c’est aussi le signe qu’elle occupe chez Nicolas Sarkozy) n’est jamais très heureuse chez un homme, puisqu’elle associe la virilité à la dépendance, la force à la soumission. Nombreux sont les personnages de notre Histoire qui furent à la fois des conducteurs d’hommes (Bélier) et, dans le même temps, soumis à leurs passions, à leurs impulsivités, à leur réactivité intempestive et enfantine…mais aussi à une femme (leur mère, leur femme, leur maîtresse, l’exemple le plus fameux peut-être,  étant celui d’Henri II, souverain impulsif et d’humeur instable, soumis à Diane de Poitiers, son aînée de vingt ans qui le « déniaisa » lorsqu’il avait onze ans et à laquelle il resta attaché toute sa vie!).

  •  De l’autre côté Uranus en Balance, évoque, comme toujours, le besoin d’émancipation, d’identification, de mise en exergue, mais aussi les goûts d’apprenti-sorcier. S’agissant de sa présence au FC en Maison IV, cela confirmerait peut-être le besoin de s’émanciper d’une autorité familiale (maternelle) rigide et peu gratifiante sur le plan affectif (carré à Vénus dans le signe froid et introverti du Capricorne). Lire la suite de cette entrée »

Je n’éprouve ni sympathie ni estime particulières à l’égard du duo qui loge à l’Elysée à nos frais pour les cinq ans à venir.

Je n’en éprouvais aucun non plus pour le couple qui les précédait. C’est le moins qu’on puisse dire.

Avec une nuance cependant. Le précédent président, bien que divorçant beaucoup, épousait encore plus. Il était donc cohérent avec la civilisation qu’il était censé protéger ès qualités, dont l’institution du mariage représente un des plus  beaux fleurons car contribuant à l’édification d’une société civilisée; le contraire d’un groupe de babouins. C’est cette institution qui, depuis des siècles – et nonobstant la malice de la nature humine – a assuré la sécurité des femmes, jusque là livrées à l’arbitraire des hommes, et celle des enfants dont on se souciait comme d’une guigne – quand on ne les vendait pas sur quelque marché – avant que le mariage n’imposât ses noblesses et ses règles aux humains qui en manquaient. Une institution qui force donc, depuis des siècles,  les hommes – naturellement prédateurs et coureurs – à s’engager au sein de leur couple, à protéger leur foyer – épouse et enfants – en se mariant, c’est à dire en se fondant au sein d’une unité plus grande, en refondant l’androgynat originel : « Homme et femme Il les conçut ».  Engagement de l’être tout entier et de sa parole qui, je le répète, n’existait pas avant l’institution du mariage (institution sacrée pour nombre d’entre nous) et va dans le sens de ce progrès qu’on met à toutes les sauces sans jamais le définir. Lire la suite de cette entrée »

Statistiques
  • 335267Visiteurs Total:
  • 62Visiteurs aujourd'hui:
  • 138Visiteurs hier:
  • 0Visiteur(s) en ligne:
Newsletter