Archive pour mars 2012

Dans la page « ACTIVITES »

rubrique « HOROSCOPE ANNUEL GRATUIT »

vous pourrez trouver quelques réflexions sur la façon dont les

CYCLES PLANETAIRES EN COURS

pourront affecter symboliquement les 3 Décans du Signe du BELIER

durant les douze prochains mois.

Nota Bene : Il est bien entendu – même si cela va sans dire, répétons-le à l’intention des esprits chagrins – que ces quelques aperçus que j’offre à mes lecteurs des mouvements planétaires vus du Signe du mois, ne peuvent en aucun cas remplacer une étude prospective sérieuse et approfondie d’un thème individuel, seule source authentique d’analyse et de réflexion. Cet « horoscope » est donc uniquement destiné à vous indiquer quelques points de repères et non à vous offrir des prévisions tout emballées.

On est prié de s’en souvenir en les lisant. Merci d’avance.

Je reproduis ci-dessous le dialogue  que j’ai eu avec une correspondante qui m’avait envoyé un courriel pour m’interroger sur les rapports entre « astrologie » et « recrutement« . Je souhaite qu’il puisse vous  intéresser.

Bonjour,

Q : Voici comme convenu les questions que je souhaitais vous poser concernant le recrutement fondé sur l’astrologie: Y a-t-il une formation spécifique à suivre pour devenir astrologue spécialisé en entreprise?

R : Je ne connais pas de « formation spécifique d’astrologue d’entreprise » mais, en revanche, il y a plusieurs conditions préalables à remplir si on veut être pris au sérieux. D’abord il faut être un astrologue éprouvé, espèce beaucoup plus rare qu’on ne le pense. Sans doute parce que les formations approfondies et rigoureuses en Astrologie ne doivent pas dépasser les doigts des deux mains en France. Lire la suite de cette entrée »

Voici un extrait de ce qu’écrit Tocqueville dans son maître ouvrage « De la démocratie en Amérique »  au chapitre intitulé : « Quelle espèce de despotisme les nations démocratiques ont à craindre ».

Nous ne pouvons pas dire que , nous citoyens, n’auront pas été avertis de manière limpide. Il n’est qu’à ouvrir les yeux et les oreilles à ce qui se fait et se dit (notamment pendant cette campagne électorale) pour constater combien Tocqueville voyait juste.

« Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde. Je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leurs âmes. Chacun d’eux, retiré à l’écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres : ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l’espèce humaine ; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d’eux, mais il ne les voit pas ; il les touche et ne les sent point ; il n’existe qu’en lui-même et pour lui seul, et, s’il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu’il n’a plus de patrie.

Au-dessus de ceux-là s’élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d’assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, pré-voyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l’âge viril ; mais il ne cherche, au contraire, qu’à les fixer irrévocablement dans l’enfance ; il aime que les citoyens se réjouissent, pourvu qu’ils ne songent qu’à se réjouir. Il travaille volontiers à leur bonheur ; mais il veut en être l’unique agent et le seul arbitre ; il pourvoit à leur sécurité, prévoit et assure leurs besoins, facilite leurs plaisirs, conduit leurs principales affaires, dirige leur industrie, règle leurs successions, divise leurs héritages, que ne peut-il leur ôter entièrement le trouble de penser et la peine de vivre ?

C’est ainsi que tous les jours il rend moins utile et plus rare l’emploi du libre arbitre ; qu’il renferme l’action de la volonté dans un plus petit espace, et dérobe peu à peu à chaque citoyen jusqu’à l’usage de lui-même. L’égalité a préparé les hommes à toutes ces choses : elle les a disposés à les souffrir et souvent même à les regarder comme un bienfait.

Après avoir pris ainsi tour à tour dans ses puissantes mains chaque individu, et l’avoir pétri à sa guise, le souverain étend ses bras sur la société tout entière ; il en couvre la surface d’un réseau de petites règles compliquées, minutieuses et uniformes, à travers lesquelles les esprits les plus originaux et les âmes les plus vigoureuses ne sauraient se faire jour pour dépasser la foule ; il ne brise pas les volontés, mais il les amollit, les plie et les dirige ; il force rarement d’agir, mais il s’oppose sans cesse à ce qu’on agisse ; il ne détruit point, il empêche de naître ; il ne tyrannise point, il gêne, il comprime, il énerve, il éteint, il hébète, et il réduit enfin chaque nation à n’être plus qu’un troupeau d’animaux timides et industrieux, dont le gouvernement est le berger.

J’ai toujours cru que cette sorte de servitude, réglée, douce et paisible, dont je viens de faire le tableau, pourrait se combiner mieux qu’on ne l’imagine avec quelques-unes des formes extérieures de la liberté, et qu’il ne lui serait pas impossible de s’établir à l’ombre même de la souveraineté du peuple. »

C’est bien parti pour, camarade. La souveraineté des peuples n’est plus qu’un vain souvenir puisqu’ils sont désormais gouvernés par des lois qui, à 80%, leur sont imposées par des technocrates apatrides grassement payés en leurs coûteux bureaux pour faire avancer la cause du « mondialisme » depuis Bruxelles .

Pour le reste, nos gouvernants, de droite comme de gauche, ont encadré le suffrage universel d’un tel lacis de Traités astucieusement rédigés pour faire avaler le potion de la dictature mondialiste, que les peuples se retrouvent dans le même état que celui de Gulliver enchaîné par les Lilliputiens.

Les 7 chocs Urano-Plutoniens nous améneront-ils à nous réveiller et à faire exploser la cage où on nous enferme doucettement ?

Réponse en 2015.

On peut accorder à notre cinquième république une double naissance.

Celle qui est liée à la clôture du référendum du 28.09.1958 où le scrutin, d’après les informations dont je dispose et qui sont à vérifier, fut clôturé à 22.00 (Paris).

Ce qui nous donne un Soleil sur le 6ème degré de la Balance et un Ascendant sur le 25ème degré des Gémeaux.

Beaucoup d’ « Air » donc, ce qui convient bien à une Constitution (quoique largement inspirée à Michel Debré par celle que le maréchal Pétain voulait instituer après la fin de la guerre…mais il ne faut pas le dire) taillée sur mesure pour le général De Gaulle qui sut toujours mieux se servir d’un micro et des moyens de communication ou d’information mis à sa disposition (en analogie avec l’ « Air ») que d’un régiment de blindés.

La deuxième naissance est relative au décret officiel signé par le président René Coty en date du 04.10.1958. La tradition antropocosmologique veut que ce décret fût signé à 18.21…Là encore je n’ai pas les moyens de vérification nécessaires, mais nous adopterons cette « tradition » de bonne grâce.

Cela nous donne une conjonction Soleil/Mercure sur le 11ème degré de la Balance et un Ascendant sur le 12ème degré du Bélier, signe martien bien indiqué pour qualifier un régime né d’un coup d’Etat et d’une insurrection. Lire la suite de cette entrée »

Statistiques
  • 350529Visiteurs Total:
  • 123Visiteurs aujourd'hui:
  • 130Visiteurs hier:
  • 0Visiteur(s) en ligne:
Newsletter