Toutes les analyses que je publie doivent être lues « en situation« . Cette précision doit accompagner toutes vos lectures car il m’est impossible de la reproduire à chaque fois. Que veut dire « en situation » ? Tout simplement que chacune des dispositions planétaires que je suis amené à évoquer, doit être lue en fonction :

–         du cadre général et aussi complet que possible de l’existence du sujet

–         du jeu complexe et subtil des inter-relations qui structurent et animent le thème natal considéré.

 Ce qui en clair implique très schématiquement  :

 a) qu’on ne traduira pas un Soleil en Lion par exemple, de la même façon dans le thème d’un fils de  roi et dans celui d’un fils d’épicier (quelque respect que j’éprouve pour les épiciers) – dans celui d’une actrice et dans celui d’une institutrice ou dans ceux de leurs enfants réciproques.  Dans celui de Robinson Crusoë, seul sur une île déserte et celui d’un grand seigneur à la Cour de Louis XIV

Il faudra, à chaque fois, tenir compte de la « situation » du sujet, de son « environnement » de son « cadre de vie » du « climat culture et éducatif » dans lequel le sujet a été comme « formaté » au départ, pour bien apprécier la façon dont il a eu ou aura à vivre son thème par la suite.

 b) et, cela implique d’autre part, qu’on ne pourra pas évaluer, supposons un Jupiter en Cancer ou en Balance d’une manière univoque, sans tenir compte :

  1. de la position de Jupiter dans l’économie du thème (sa position en maison, sa plus ou moins forte valorisation, son angularité éventuelle, etc….)

  2. de la situation générale dans laquelle évolue ses « maîtres » (la Lune pour le Cancer, Vénus pour la Balance) au sein de l’économie du thème,

  3. du réseau général de relations et configurations dans lequel Jupiter  est impliqué…ou exclus. Etc, etc….

 Tous facteurs qui favoriseront ou non l’expression non seulement :

– des valeurs positives qu’il représente

– ou, au contraire, des déformations caractérielles, comportementales ou des circonstances existentielles désordonnées qu’il est susceptible d’entraîner.

 Mais qui mettront en œuvre aussi les correspondances les plus susceptibles de se manifester « en situation », dans le clavier de toutes les correspondances qui peuvent s’établir avec Jupiter. Et Dieu seul sait combien elles sont nombreuses.

Si on y réfléchit bien on s’aperçoit que chaque position planétaire entraîne, pour être parfaitement comprise, la prise en compte de la globalité totale et approfondie du thème en son entier, dans le cadre aussi large que possible d’une existence, d’un itinéraire particulier. On conçoit aisément que nul anthropocosmologue ne puisse se vanter de prétendre rendre compte de la signification définitive d’un thème quelconque.

Un exemple significatif peut vous en être donné si vous comparez le thème de Kim Jong Il, ce dictateur récemment décédé et celui de Mozart, qui nous offrent tous deux la présence de Soleil, Mercure et Vénus en Verseau….

On serait bien en peine d’établir un quelconque parallèle entre ces deux personnages…et pourtant, une connaissance approfondie de leurs personnalités respectives, ferait apparaître des lignes de force dont on peut supposer – toujours en restant très schématique – que leur expression chez l’un serait la caricature de ce qu’elles ont pu être chez l’autre. Mais la caricature se réfère toujours à un modèle et ce modèle est ce qui anime, en profondeur, les valeurs « verseau » chez l’un et chez l’autre.

 Aussi, le lecteur ne doit pas s’inquiéter lorsqu’il lit sous ma plume, une traduction un peu sévère de telle ou telle configuration qu’il trouve dans son propre thème natal. Qu’il n’oublie jamais ce que je viens de préciser ci-dessus : il s’agit d’une appréciation « en situation » donc extrêmement contingente, et non d’une appréciation « absolue » valable pour tous. Toutes les dissonances graves entre le soleil, pluton, mars, saturne, l’Asc ou la lune, se retrouvent généralement chez les tueurs en série. L’inverse n’est pas vrai : tous les porteurs de telles dissonances ne finissent pas par trucider et couper en morceaux famille et voisins.  On trouve souvent Jupiter, le Soleil, quelquefois Uranus en position valorisée dans les thèmes de rois et dirigeants et aussi chez de nombreux « mégalomanes » plus ou moins caractéristiques.

Mais tous les possesseurs d’un beau Soleil très valorisé, d’un Jupiter et/ou d’un Uranus puissants, ne deviennent pas présidents de la république ou rois de Patagonie……ni ne sombrent dans la « magalomanie ». Même s’ils ont une fâcheuse tendance à se penser les nombrils du monde (rires…)

 

Je n’insiste pas, j’espère qu’on aura compris comment il faut lire un thème et dans quel esprit il faut lire mes analyses.

A chaque fois qu’il me paraîtra utile de renvoyer à cette mise au point dans mes textes et études, je ferai référence soit au « contexte » soit à la « situation » et je m’efforcerai à penser à mettre un lien vers ce présent article qui permettra de vous rafraichir la mémoire.

 

Bien à vous.

 

LSM

Laisser un commentaire

Statistiques
  • 575010Visiteurs Total:
  • 43Visiteurs aujourd'hui:
  • 120Visiteurs hier:
  • 0Visiteur(s) en ligne:
Archives