Bonjour à tou(te)s,

Le Dixième Cours d’AnthropoCosmologie Comparée

FLORILEGE I – FAMILLE IV– PROPOS 2

est disponible.

Nous poursuivons l’exploration de la symbolique du ZODIAQUE par

l’Axe LIONVERSEAU

Ce cours est accessible aux mêmes conditions que les « Propos » précédents. Vous reporter à la fenêtre ci-dessus « Accès aux Cours ».

Le prochain « Propos » étudiera

l’axe VIERGEPOISSONS

Toujours dans l’optique de l’AnthropoCosmologie Comparée, qui consiste à interroger les Symboles de la Tradition à la fois de manière personnelle mais en tenant compte d’autres sources d’informations extérieures ou connexes à notre discipline.

Bien cordialement à vous tou(te)s

Louis SAINT MARTIN

4 réponses à to “Le Dixième Cours d’AnthropoCosmologie Comparée est disponible et consacré à l’Axe LION-VERSEAU”

  • Anne-Lise D...-P.....:

    Cher Monsieur Saint-Martin,

    Merci pour l’envoi ultra rapide des cours. Avez-vous reçu mon paiement via PayPal ?

    Vos 4 premiers cours sont passionnants et c’est la raison pour laquelle j’ai commandé les autres dans la foulée. Sur Munich, une collègue nous donne des cours une fois par mois. Ce n’est pas mal du tout, mais c’est plus simpliste (la Lune = représentation des besoins existentiels de l’individu. Point !).

    Parfois, je suis un peu dubitative car c’est un peu trop directif à mon goût (par exemple, selon mon horoscope, je dois apprendre à travailler moins et à être plus ludique…), mais il y a des choses intéressantes.

    J’aime beaucoup votre approche, car plus philosophique, plus fouillée.

    Par contre, ma malice naturelle me pousse à vous raconter l’anecdote suivante concernant la chimie (suite à votre remarque dans Famille I).

    Comme vous le savez, je suis entourée de chimistes et j’ai fini par apprécier cette mal-aimée. Tout est chimie sur Terre, la composition chimique des plantes en explique leurs vertus, notre corps fonctionne selon un certain processus chimique etc… Il y a également les monstrueuses dérives de l’industrie, mais ça c’est une autre affaire…

    Bon, je reviens à mon anecdote. Mon professeur Tournesol nous a raconté, il y a de cela quelques semaines, avec un sérieux imperturbable l’histoire suivante (j’ai eu du mal, malgré l’intérêt évident de la chose, à contenir mon fou rire).

    Un de ses copains (chimiste) s’est longtemps demandé comment les spermatozoïdes pouvaient se diriger à coup sûr vers l’ovule à féconder et cela dans le noir complet (c’est vrai que la question est importante. Pas à nos âges, mais tout de même, cela fait réfléchir….).

    Il a remarqué que le spermatozoïde vainqueur avait un allié de poids dans ce parcours du combattant, à savoir l’odeur de l’ovule fécondable. Cette dernière dégage une odeur de muguet (y a-t-il un rapport entre les flirts du mois de mai et l’ovule fécondable ? Personne ne le sait).

    Depuis cette découverte (de taille), tout un bataillon de chercheurs planche sur la question afin de développer une contraception du 3è millénaire. Ils souhaitent inventer des récepteurs olfactifs susceptibles d’envoyer les spermatozoïdes vers une ovule non fécondable. Les tests sont en cours et sont prometteurs (youpi !). Avec un peu de chance, la pilule sera reléguée dans quelques décennies au musée des Antiquités. C’est beau la chimie, non ?

    Mis à part ça, vos prévisions concernant mon mari semblent se réaliser (je ne vous en aurais pas voulu si vous vous étiez trompé….). Il m’a envoyé un texto de T…. où il venait de licencier 500 personnes… Il était complètement déprimé car cette fois-ci, il ne peut pas recaser ces employés. Un vrai cauchemar pour lui, il déteste l’injustice, à savoir licencier des gens compétents et sérieux.

    Quant à D…., elle apprend effectivement à ses dépens que tout le monde n’est pas gentil-gentil. Elle grandit….

    Je vous souhaite une excellente soirée et un excellent WE.

    Cordialement

    A.L D-P

    • Merci chère Madame, pour votre « retour » très encourageant.
      Il est bien que vous suiviez deux enseignements en parallèle, de telle sorte que l’un puisse compléter les insuffisances de l’autre et vice-versa. D’autant plus que – et j’insiste beaucoup sur ce point – la formation que je mets en ligne consiste plus en une sorte de réflexion à haute voix (si je puis dire) sur la discipline anthropocosmologique, qu’en la diffusion de notions définitives et figées. L’anthropocosmologie c’est un peu comme la musique : nous disposons tous du même matériau sonore (essentiellement les douze tons et demi-tons de la gamme) mais il y a une infinité de moyens de les considérer. A ceci près qu’un sol ou un ré dièze resteront toujours un sol ou un ré dièze qu’on s’appelle Bach ou Messiaen. De même que jupiter ou le capricorne doivent être compris dans leur essence irréductible avant qu’on se permettre des fantaisies interprétatives. Certains enseignants aiment à donner une définition et une seule d’un symbole (vous me fournissez un excellent exemple avec la définition de la Lune chez votre professeur allemand) et ils risquent de réduire, voire de fausser la langue anthropocosmologique; d’autres, comme moi, préfèrent cerner un symbole comme en une sorte de spirale à) rebours qui, partie des corrélations les plus larges, essaie de se resserrer de plus en plus vers un centre névralgique, de façon à susciter dans l’esprit de l’étudiant(e) ou du (de la) simple lecteur(trice) toutes sortes d’harmoniques qui conduisent à des perceptions plus fines et plus ouvertes. C’est plus inconfortable pour l’apprenti(e) qui a quelquefois l’impression de se perdre, mais – du moins je le crois – c’est plus bénéfique pour lui à l’arrivée. D’autant que, comme vous vous en apercevrez bientôt, je ne néglige pas la fourniture de définitions claires et précises puisées chez deux ou trois excellents auteurs que j’estime particulièrement et qui vous permettront de fixer vos idées. Mais n’oubliez pas ce que j’ai dit du Soleil et de la Lune dans un de vos précédent cours : le Soleil représente unité, aboutissement, perfection – la Lune, ouverture, réceptivité, inachèvement, mobilité, mouvement. Et toute notre vie nous resterons tendus entre ces deux pôles. De même doit-il en être de nos connaissances : toujours aussi précises que possible dans notre esprit quand nous avons à les utiliser, mais toujours en devenir et perfectibles à l’infini.

      Votre anecdote concernant le parfum des ovules fécondables m’a beaucoup amusé mais me pose problème.
      Si le parfum de muguet attire les spermatozoïdes vers l’ovule, pourquoi n’y en a-t-il qu’un (ou deux quelquefois) qui puisse l’atteindre ? A-t-il un meilleur odorat que les autres ?
      C’est une vaste question et je laisse au herr Professor Tournesol le soin de nous éclairer.

      Pour ce qui est de votre mari, je comprends d’autant mieux son désarroi qu’étant fortement marqué par la Balance, un acte d’injustice doit effectivement beaucoup lui coûter (puisque la Balance évoque l’équité dans les rapports).
      Mais, au delà de cette dimension morale, je crois qu’il y a chez en lui, en plus, une dimension humaine et compassionnelle indiquée par la nature des fonctions/planètes en Balance, qui doit être fortement affectée.
      Raison de plus pour l’aider à surmonter tout ce qui de près ou de loin pourrait s’apparenter à de la tristesse, de la « déprime » voire à de la dépression. Je sais que vous avez tout le savoir-faire et tous les outils nécessaires à votre disposition.
      J’espère que Saturne va continuer à gentiment aider votre fille dans ses prises de conscience pendant toute cette année solaire. Quand il passera à l’opposé de ses trois planètes en Taureau en 2013, l’effort de structuration demandé sera plus exigeant.

      Bien cordialement à vous et mille mercis pour tous vos commentaires toujours intéressants et pleins d’humour.
      LSM

  • A.L D-P:

    > En vitesse…
    >
    > Vos cours sont tout simplement un enchantement. Quel régal! J’ai lu Uranus et Neptune, cela fait réfléchir. J’étais tellement plongée dans la lecture de vos textes cet après-midi , que cela m’a valu une belle dispute avec mon mari: « je rentre du Japon et tu ne me regardes même pas ! ». Quand on a quelque chose d’aussi passionnant sous les yeux, on a du mal à laisser tomber…

    > Cordialement – A.L D-P
    >
    > PS. Concernant les spermatozoïdes.. Il s’agit d’une sélection naturelle où le meilleur gagne. La Vie met toutes les chances de son côté Cela fait réfléchir aux conséquences de la fécondation in vitro, à la baisse massive des spermatozoïdes (-50% parfois) chez les hommes jeunes. Personnellement, je trouve cela inquiétant sans avoir aucune idée des conséquences.

    > En ce qui concerne l’odorat, je me garderai bien de poser la question à mon ours mal léché (pour lequel j’ai la plus grande estime… de loin).

    >

    • Je ne sais que répondre à un tel compliment qui, au-delà du chatouillement bien naturel de l’égo, m’encourage surtout à continuer à chercher et à écrire.
      En revanche, je ne voudrais pas que Monsieur votre mari me provoque un jour en duel pour vous avoir distraite de vos devoirs d’épouse accueillante et attentive 🙂 😉 😀 ….Je ne sais pas manier l’épée, hélas.

      Pour ce qui est de la baisse des spermatozoïdes, nous constatons, une fois de plus, que nous appartenons à une civilisation suicidaire : tous les moyens sont bons pour nous forcer à disparaître et si nous continuons de la sorte, nous ne serons bientôt plus que l’ombre de l’Europe des 19 premiers siècles.
      N’interrogez pas votre professeur Tournesol mal embouché, il n’a certainement pas la réponse sur l’odorat des spermatozoïdes !

Laisser un commentaire

Statistiques
  • 440790Visiteurs Total:
  • 75Visiteurs aujourd'hui:
  • 146Visiteurs hier:
  • 0Visiteur(s) en ligne:
Archives